Déjà inscrit ? Connectez-vous
Flic et voyou

Flic et voyou

Quai aux fleurs en 1946, Émile Bernard épie les amoureux et stoppe leurs épanchements trop tendres, en exhibant une fausse carte de police. Il menace d'un PV et après discussion accepte de fermer les yeux, contre le versement de 500 à 1 000 francs, mais le 18 avril, un galant s'insurge, Émile Bernard s'enfuit et tombe là dans les bras de deux vrais agents.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.