Déjà inscrit ? Connectez-vous
Une tradition qui court à la catastrophe

Une tradition qui court à la catastrophe

En avril 1718 sur le petit-pont, une mère imite un geste ancestral pour retrouver le corps de son enfant emporté par la Seine. Elle pose sur l'eau une planchette supportant un morceau de pain béni et un cierge allumé. Selon cette superposition, on retrouve le noyé à l'endroit où la bougie s'éteint. La planchette dérive et embrasse une barque de foin qui heurte le Petit-Pont et enflamme ses échafaudages en bois et ses vingt-deux maisons, faisant de nombreuses victimes.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.