Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’église Saint-Martin

L’église Saint-Martin

Située sur un promontoire enclos au cœur du village, l’église Saint-Martin, orientée nord-est, présente un plan composé d’une tour en façade, d’une nef dotée d’un unique collatéral de quatre travées à gauche et d’un chœur plus étroit terminé par un chevet à trois pans avec contreforts. La chronologie de la construction du sanctuaire est difficile à établir. Les religieuses de Marienthal, qui possédaient le droit de patronage depuis 1323 et encore citées comme décimatrices de la tour en 1771, ont probablement joué un rôle important dans sa construction. La nef, non datée, est probablement antérieure à l’établissement du collatéral qui, lui est millésimé 1582 au troisième arc. En 1672, un texte évoque des réparations de la voûte côté gauche. Le couvrement de celle-ci a été entièrement refait en 1906 au niveau des deux premières travées. Le chœur, peut-être contemporain de la nef, a été élargi sur sa partie gauche, au moment de l’édification de la sacristie au XVIIIe siècle. Enfin, la tour arbore le millésime 1712 par ancres. Elle a été percée d’un portail au XVIIIe siècle puis, sur ses deux faces latérales, de deux petits portails au XIXe siècle. Elle est surmontée d’un clocher carré et essenté d’ardoises supportant un toit en pavillon sommé d’un petit dôme, d’un tambour octogonal et d’une flèche. L’ensemble du sanctuaire est éclairé par des fenêtres en plein cintre, refaites au XIXe siècle. À l’intérieur, l’église renferme quelques pépites, comme l’ancienne pierre cubique située sous l’autel. D’origine romaine, elle est sculptée des représentations d’Apollon, Diane, Minerve et Hercule. Elle supporte aujourd’hui une table ovale préromane. Les intrados des deux derniers arcs longitudinaux sont ornés de millésimes, motifs végétaux et géométriques et autres représentations : aigle bicéphale, croix de Bourgogne et croix de Saint-André, rappels que l’église se trouvait dans le duché de Luxembourg, possession des ducs de Bourgogne aux XVe et XVIe siècles, parmi lesquels Charles Quint, également empereur germanique.

Classement comme monument le 25 octobre 1938

Infos techniques

Lat : 49.6997848Lng : 5.56113
2 j