Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’église Sainte-Catherine

L’église Sainte-Catherine

Remarquable encore au début du XXe siècle, la localité d’origine féodale de Houffalize a été véritablement réduite en cendres en décembre 1944 pendant la terrible bataille des Ardennes. L’église Sainte-Catherine est un des rares et principaux témoins de ce passé martyrisé. En 1235, une chapelle et un hôpital sont érigés sur les hauteurs de la ville, à l’initiative du prieuré du Val des Écoliers de Liège. En 1243, les chanoines augustins de ce même prieuré s’établissent plus bas, dans un méandre de l’Ourthe, sur un site offert par le seigneur de Houffalize. Aux XIIIe et XIVe siècles, ils érigent une église en style gothique primaire, d’une nef en moellons de grès sous une toiture d’ardoises. La face sud est éclairée par quatre travées larges et cinq serrées de baies très hautes et étroites. L’église est terminée par une abside polygonale à fenêtres rendues aveugles et contreforts. Adossée à cette abside, une tour carrée de quatre niveaux est surmontée d’une flèche d’ardoises octogonale sur un haut clocher à base carrée. Cette tour pourrait avoir été bâtie à la fin du XVIIe siècle ou peut-être à la fin du siècle suivant. À partir de 1741, le sculpteur autrichien Mathias Hirschberg procède à des travaux de décoration intérieure. En 1785, après la suppression de l’ordre par l’empereur Joseph II, l’église du prieuré devient l’église paroissiale de la ville. En 1902, le portail de la façade occidentale est rénové. En 1905, le sanctuaire est agrandi d’une nef latérale au nord et d’une tourelle d’escalier. Gravement endommagée fin 1944, l’église est restaurée dès 1949. À l’intérieur, l’église abrite le prestigieux gisant du seigneur Thierry II de Houffalize, datant de 1282. On admirera aussi le très beau maître-autel baroque réalisé en 1698 par le sculpteur Jean Pecourt.

Classement comme monument le 25 octobre 1938

Infos techniques

Lat : 50.1333945Lng : 5.7890547
165 j