Déjà inscrit ? Connectez-vous
Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

Crédit : JPV

500 ans avant J.C, une tribu Celto-Ligure, les Sallyens, s'établit sur ce qui allait devenir, le territoire de notre village. Peuple de chasseurs, ils vivaient sur les hauteurs pour écarter tout danger. Leurs descendants échangeaient avec les grecs Massaliotes basés vers Fréjus. Avec l'arrivée des Romains, sont édifiées de belles "villae". Seillans est relié à Fréjus par une voie romaine.
Au 4ème et 5ème siècle, on trouve la trace de la première église de Seillans, Saint-Julien d'Ouves, quartier de la Bégude.
Par voie de donations et d'héritages, les moines de l'Abbaye Saint-Victor de Marseille, seront les premiers Seigneurs de Seillans. Autour du 8ème siècle, ils édifient une seconde église : l'Eglise Sainte-Marie. En 1161, elle est reconstruite en pierre et au milieu du 17ème siècle, prendra le nom de : Notre Dame de l'Ormeau.
Au 10ème siècle, l'arrivée des Sarrazins, signe le déclin des moines de l'Abbaye Saint Victor de Marseille. A force de rapines, les Sarrazins déstabilisent les moines.
Ces derniers se rassemblent à Marseille pour défendre leur Abbaye-mère. Ils confient les rênes de leurs domaines à des Seigneurs locaux ou laïques.
Au 11ème siècle, les laïques s'autoproclament Seigneurs et édifient le Donjon à Tour Carrée puis le Château (12ème au 18ème siècles), la Porte Sarrazine et l'Eglise Saint-Léger (12ème siècle). Cet ensemble forme la première enceinte de Seillans.
La seconde enceinte est terminée au XIVème siècle par une poterne située rue de la Boucherie.
Seillans a été bâti « en escargot », ici pas de hauts murs pour défendre la cité, mais de petites ruelles empêchant les cavaliers d’accéder au Château…
La période la plus troublée fut la Révolution, puisque le village a connu jusqu’à 40 Co-Consuls en même temps !
Le 19ème siècle est l’ère du renouveau, avec l’avènement de la Parfumerie à Seillans dont l’instigatrice fut : Jeanne de Villers La Faye, Marquise de Rostaing, Vicomtesse de Savigny de Moncorps. Après avoir traversé la guerre de 1870, une épidémie de choléra et le phylloxéra, Seillans est totalement dévasté. La Vicomtesse aura l’idée de créer sa parfumerie. Elle fera planter roses, romarins, iris, violettes, jasmin ou fleur d’oranger…
Les Parfumeries du Var voient le jour en 1882 et en 1892 en sort son 1er et unique parfum appelé « parfum de Seillans », elle fût aussi la 1ère femme à sortir une gamme de produits dérivés tels que crème de jour, poudre de riz, savon...
Au 20ème siècle, Seillans devient le repaire provençal caché de grands artistes, tel que Max Ernst, Dorothea Tanning, Man Ray, Patrick Waldberg, Robert Doisneau. ..

Infos techniques

4 Chemin de Saint-Roch
83440 Seillans
Lat : 43.6349802Lng : 6.642576
1 j

Les hébergements à proximité