Déjà inscrit ? Connectez-vous
La drève du château d’Aineffe

La drève du château d’Aineffe

Le vieux château d’Aineffe, propriété clôturée par des murs de briques achevés à l’entrée par des piliers à refends et des grilles de la fin du XVIIIe siècle, est lové dans un beau parc. Celui-ci est accessible par une drève de châtaigniers plantée en 1779 par Antoine de Fooz de Corbion. Voirie carrossable plantée d’arbres, le mot drève est un presqu’un belgicisme. Issu du néerlandais dreef, qui signifie allée, il n’est utilisé qu’en Belgique et dans le nord de la France. La drève d’Aineffe compte des châtaigniers de près de deux cent cinquante ans d’âge. Arbre commun d’Europe, renommé pour son fruit, il compte de nombreuses espèces de par le monde. Le châtaignier commun, ici présent, est aussi appelé châtaignier d’Europe. Arbre majestueux, à la cime large bien branchue, il connaît une croissance rapide et peut atteindre 25 à 35 m de hauteur. D’une grande longévité, il peut dépasser le millénaire. Les arbres d’Aineffe possèdent des circonférences, mesurées à 1,30 m de hauteur, de 5,85 m de large. Le château, de belle allure, prend la forme d’une demeure en L érigée en briques blanchies et calcaire à la fin du XVIIIe siècle, au départ d’un noyau du XVIIe siècle. L’aile droite, symétrique, a été ajoutée au XIXe siècle.

Classement comme site le 23 octobre 1990

Infos techniques

Lat : 50.6240665Lng : 5.258356
280 j