Déjà inscrit ? Connectez-vous
La tour de l’église Saint-Lambert

La tour de l’église Saint-Lambert

Entourée d’un cimetière emmuraillé, l’église Saint-Lambert a été presque intégralement reconstruite en 1950, en moellons de tuffeau, selon les plans de l’architecte Hacken. Elle présente un plan composé d’une nef de cinq travées et d’un chœur à chevet plat. La tour de l’ancien sanctuaire a toutefois été conservée et intégrée à la nouvelle église. Il s’agit du seul élément protégé par la mesure de classement. De style roman, cette forte tour a été bâtie au xiie siècle. De plan carré et talutée entre les trois niveaux, elle est bâtie en moellons de silex et harpée de tuffeau aux angles, deux pierres locales de la vallée de la Basse-Meuse. Le premier niveau se dresse sur un soubassement de calcaire et est percé d’un portail cintré, plus récent. De belles croix funéraires du XVIIe siècle ont été insérées dans la muraille au cours de remaniements opérés sur le sanctuaire. Au deuxième niveau, on aperçoit des ouvertures de tir, nous rappelant qu’à l’époque de son édification, l’église servait également de tour de défense et de refuge pour la population. Le troisième niveau est percé sur ses quatre faces de baies cintrées à encadrement de tuffeau. Sur la face nord, les baies ont conservé des colonnettes. Au sommet, une corniche de tuffeau, moulurée, est dotée de modillons calcaires, des ornements en forme de console renversée placées sous la saillie d’une corniche pour supporter la toiture. Cette dernière prend la forme d’un pavillon d’ardoises sommé d’une croix et d’une girouette.

Classement comme monument le 19 juillet 1948

Infos techniques

Lat : 50.7689713Lng : 5.6296325
279 j