Déjà inscrit ? Connectez-vous
Les citernes du château
Les citernes du château
Les citernes du château
Les citernes du château

Les citernes du château

Crédit : CC PLPP

Le problème de l’approvisionnement en eau est récurrent dans les Vosges du Nord car les châteaux sont construits en hauteur, sur des pitons rocheux pour des raisons stratégiques et défensives. Or, l’eau était nécessaire à la vie du château, surtout en cas de siège. Ainsi, pour en obtenir une réserve, on récupérait l’eau de pluie que l’on filtrait et que l’on stockait dans des citernes.

Plusieurs sources existaient sur les hauteurs de l’Altenbourg. Afin d’acheminer l’eau jusqu’à la cour du château, une canalisation en bois puis en fonte fut installée. Au XVIe siècle, deux citernes complémentaires sont creusées sous la vieille ville. Les travaux démarrent dès 1505, et s’achèvent sous le comte de La Petite Pierre, Georges-Jean de Veldenz, vers 1570-1571.

Deux accès permettent d’atteindre les citernes, par le bas, si l’on emprunte le sentier des remparts et par le haut, depuis la vieille ville. L’eau étant une denrée précieuse, il fallait la protéger. Ainsi, les citernes pouvaient être barricadées en cas d’attaque et défendues de l’extérieur par un bastion avec plateforme d’artillerie d’où les soldats pouvaient tirer.

N’hésitez pas à les découvrir, avant l’entrée, sur votre gauche vous pouvez allumer les lumières ! Avancez et découvrez la citerne sud de 6 m de diamètre creusée entièrement dans le grès. Elle se situe à près de 15 m sous la ville ! Plus connue sous le nom de lac souterrain, remarquez les deux galeries qui l’enserrent. Droit devant vous, une troisième galerie débouche sur la citerne nord, plus petite mais d’une profondeur de plus de 25 m ! Cette réserve pouvait contenir jusqu’à 25 000 litres d’eau. L’eau de suintement et d’infiltration qui parcourt les parois de grès, alimente ce système en permanence et en fait une véritable source.

En sortant, si vous avancez le long des remparts, vous découvrirez un escalier qui mène à la Vieille ville. Couvert à l’origine, cet escalier construit en 1781 permettait de relier la ville et les citernes.

Découvrez les citernes autrement en écoutant le témoignage de ce parva-pétricien qui y passait du temps étant enfant :

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.