Déjà inscrit ? Connectez-vous
Tombe d'Evelyne Axell

Tombe d'Evelyne Axell

Crédit : Office du Tourisme

Evelyne Axell naît au centre-ville de Namur, rue de Fer à l’actuelle galerie Saint-Joseph, le 16 août 1935. Elle étudie la céramique à l’Académie des Beaux-Arts de Namur puis l’Art dramatique au Conservatoire royal de Bruxelles1.

En 1956, elle épouse un des fondateurs de la télévision en Belgique, Jean Antoine2 avec lequel elle a un fils, Philippe.

Elle se lance dans une carrière de comédienne, principalement à Paris, et est la vedette de plusieurs films. Elle est également présentatrice à la télévision.

En 1963, elle se tourne vers la peinture. Sa carrière est interrompue par un accident de voiture le 10 septembre 1972 à Zwijnaarde.

Elle débute par la peinture à l’huile. Elle est une des rares élèves de René Magritte.

À Londres, elle découvre le pop art qu’elle adopte.

Puis elle expérimente différents plastiques synthétiques. Elle utilise le clartex, le plexiglas et le polymétacrylate de méthyle dans sa coloration opaline. Elle colorie ces résines plastiques à l'émail. En parallèle des sept années de production d'Axell, on voit se développer la technologie du plastique. Elle doit parfois modifier ses méthodes du fait de l'arrêt de la commercialisation d'un matériau.

C’est le temps des luttes pour les droits des femmes, la liberté d’expression et la révolution sexuelle. Elle embrasse ces combats à sa manière, par ses tableaux où la sensualité et la sexualité féminine sont franchement affirmées. Les événements de mai 1968 se retrouvent également dans ses œuvres ; manifestations étudiantes, droits civiques en Amérique et mouvement hippie. Elle est influencée par les artistes new-yorkais des années 1960, Jim Dine, Andy Warhol, Marisol.

En 1969, elle est la première femme artiste à recevoir le Prix de la Jeune Peinture belge et multiplie les expositions tant en Belgique qu’à l’étranger.

En 1970, elle embrasse un nouveau combat ; celui de la protection de la nature et de l’environnement par des œuvres représentant des animaux dans des paysages idylliques.

Trente ans après sa mort elle est reconnue comme l’une des principales figures du Pop Art. Depuis, ses œuvres sont régulièrement exposées dans le monde entier et font partie des collections de prestigieux musées.

Le Philadelphia Museum of Art utilise une de ses peintures pour la promotion de l’exposition International Pop dédiée au Pop art à travers le monde. L'image est censurée par Facebook car elle est trouvée trop suggestive.

Namur lui rend hommage par une fresque de rue la représentant.

Infos techniques

7090 Rue Pied d'Eau
7090 Braine-le-Comte
Lat : 50.6104645Lng : 4.2190665
195 j

Les hébergements à proximité