Déjà inscrit ? Connectez-vous
Ancien Carmel

Ancien Carmel

Crédit : Office du Tourisme de la ville de Hannut

Un couvent dédié à Ste-Marie-Magdeleine de Béthanie, suivant la règle de Saint-Augustin, fut érigé à cet endroit en 1343. Dès l’origine, cette communauté mixte se consacra au soin des malades. Au fil du temps, elle prit de l’importance, et pour subvenir à ses besoins, s’entoura d’un grand nombre de bâtiments à vocation agricole. La communauté devint très prospère. Elle eut cependant beaucoup à souffrir des occupations de ses installations par les nombreuses troupes de guerres, de passage dans la région, au XVIIe siècle. C’est pourquoi il fallut reconstruire les bâtiments du couvent et les dépendances de la ferme en 1715. Rebâtis et embellis, les bâtiments présentaient un ensemble majestueux. Le portail de style renaissance, qui était son entrée principale, en est la preuve aujourd’hui. Le couvent fut supprimé en 1783 par l’empereur Joseph II, et tous les bâtiments furent vendus. La chapelle et le cloître furent détruits en 1785 et la propriété fut convertie en ferme. Au début du XXe siècle, beaucoup de communautés religieuses françaises durent quitter la France. Certaines trouvèrent refuge en Belgique. Ce fut le cas pour les religieuses du Carmel de Brest, qui purent racheter la ferme. Pour pallier la disparition de la chapelle, l’ancienne bergerie datant du XIVe siècle, située dans l’aile gauche, fut transformée en nouvelle chapelle. Au cours du XXe siècle, le manque de vocation religieuse provoqua la diminution progressive du nombre de Sœurs, si bien que les dernières Carmélites quittèrent Lens en 1956. À l’exception de la chapelle et de ses annexes, la propriété fut alors mise en vente et retrouva depuis lors une fonction agricole et d’habitation privée.
De ce vaste ensemble, seule reste accessible au public l’aile gauche du couvent. On peut y admirer, joignant l’ancien portail, la chapelle romane des Carmélites dont les colonnes de pierre bleue remontent au XIVe siècle.
En 2015, une ancienne pierre tombale provenant vraisemblablement de l’ancien cimetière du Carmel a été retrouvée à Orp-le-Grand. Elle y servait de table de jardin. Elle a trouvé place devant les bâtiments du Carmel au mois de septembre 2015. Il s’agit de la pierre tombale de deux religieuses du couvent, Marie de Ville décédée en 1633 et Anne de Ville, sœur de la précédente. Pour cette dernière, la date du décès n’est pas gravée, ce qui pourrait indiquer qu’elle n’est pas décédée dans le couvent. Les deux religieuses étaient originaires de Ville en Hesbaye. Elles appartenaient à la famille de Ville, dont le nom patronymique est devenu de Ville de Goyet à la suite de la possession de la seigneurie de Goyet à partir de 1697. La pierre est décorée de deux religieuses en prière devant un calvaire et porte l’inscription suivante :
« Ici devant repossent devote religieuse seur Marie De Ville qui trepassa l’an 1633 le 20 10bre et sur Anne De Ville sa sur qui trepassa l’an 16 le
Priez dieu pour leurs âmes. »

Infos techniques

4 Rue Georges Touret
4280 Lens-Saint-Rémy
Lat : 50.655603Lng : 5.1331365
223 j

Les hébergements à proximité