Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’ancienne remise à locomotives et son environnement

L’ancienne remise à locomotives et son environnement

Mariembourg fut autrefois une station importante du réseau des chemins de fer belge. En 1854, la ligne 132 est inaugurées dans ses tronçons reliant Mariembourg à Cerfontaine d’une part et à la frontière française de l’autre. Partant de Charleroi, elle devient une part importante du réseau grand central belge. En 1858, la ligne 156 reliant Mariembourg à Chimay est mise en service. Ces deux lignes ont été abandonnées pour le trafic passagers, respectivement en 1963 et 1964. En 1977, le trafic marchandises est abandonné sur la ligne 132 tandis qu’il est définitivement interrompu sur la ligne 156 en 2000. Le site exceptionnel construit à Mariembourg avait alors été progressivement délaissé jusqu’à sa renaissance, due à la volonté de bénévoles passionnés qui ont recréé ici le chemin de fer des trois vallées. D’authentiques locomotives à vapeur relient pour les touristes Mariembourg à Treignes. L’édifice le plus intéressant est l’ancienne remise à locomotives, appelée « rotonde » à cause de sa forme en arc de cercle. Ce grand hall de briques percé de portes monumentales est un rare témoin de l’aventure du chemin de fer au xixe siècle. Classée comme monument, elle est à ce jour la seule remise à locomotives à vapeur encore en service en Belgique. La rotonde s’inscrit dans un site comptant d’autres édifices ferroviaires classés comme ensemble architectural et qui témoignent des besoins d’eau et de charbon pour faire fonctionner les locomotives. On trouve ainsi une remise à bois, une remise à charbon, une grue à eau et un château d’eau.

Classement comme monument (rotonde) et ensemble architectural le 9 novembre 2018

Infos techniques

Lat : 50.0922534Lng : 4.5302072
263 j

Les hébergements à proximité