Déjà inscrit ? Connectez-vous
La chapelle Saint-Gilles

La chapelle Saint-Gilles

Dans le bas du hameau de Richelette, non loin du ruisseau du même nom, se trouve la chapelle Saint-Gilles. Installée sur un léger promontoire planté de frênes, elle a été érigée au xviiie siècle en briques et calcaire à l’initiative des habitants pour avoir été délivrés des actions de la Bande noire, une troupe de bandits qui avait terrorisé la région entre 1719 et 1732. Son plan comporte une courte nef de plan carré terminée par une abside à trois pans. La façade est ouverte d’une porte en calcaire cintrée à clé au-dessus de laquelle se trouve une niche de briques actuellement vide. En-dessous de celle-ci est incrustée une dalle calcaire gravée de l’inscription « Loué soit Jésus Christ – 1733 ». La nef, éclairée par deux baies latérales cintrées, est couverte d’une bâtière d’ardoises sommée en son centre d’un petit clocheton hexagonal surmonté d’un épi en forme de croix. Le décor intérieur, assez sobre, présente toutefois des éléments intéressants tels des stucs du XVIIIe siècle présents sur les pilastres qui séparent la nef de l’abside. Notons également la présence de belles nervures polychromes présentes au plafond de l’abside et qui figurent une colombe du saint Esprit. En 1893, un autel néogothique a été ajouté. Œuvre du sculpteur Louis Cuypers, il soutient une statue de Notre-Dame de Bon Secours ainsi que deux anges adorateurs tenant un chandelier. On trouvera enfin deux statues de saint Gilles et de sainte Gudule du XVIIe siècle.

Classement comme monument le 7 octobre 1987

Infos techniques

Lat : 50.6862352Lng : 5.7331546
258 j

Les hébergements à proximité