Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le château de Fallais

Le château de Fallais

Au début du Moyen Âge, la localité de Fallais relevait de la principauté de Liège. En 1276, le seigneur fit allégeance au duc de Brabant et la localité demeura une enclave brabançonne en terres liégeoises jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Les seigneurs y possédaient une haute cour de justice et, en 1614, le fief fut érigé en comté par les archiducs Albert et Isabelle. En 1675, Louis XIV y fit un court séjour avant d’ordonner la destruction des tours. Situé au bord de la Mehaigne, le château de Fallais se présente sous la forme d’une vaste composition en L gardée par trois tours d’angle et entouré de douves. Sa physionomie résolument médiévale est trompeuse : la forteresse a en effet subi une importante restauration menée par l’architecte Auguste Van Assche en 1881. Celui-ci préserva le dispositif d’ensemble mais sacrifia fortement le caractère de la bâtisse d’origine. L’édifice actuel a toutefois été construit entre le xive et le xviiie siècle. Le châtelet d’entrée, précédé d’un pont en pierre, est limité par deux tourelles en poivrière. À gauche se trouvent le quartier et la tour de Bourgogne, tous deux détruits par les armées françaises en 1675 et reconstruits en 1881. À droite se placent le grand logis et la tour Saint-Jean, datant probablement du xvie siècle, mais profondément remaniés par Van Assche. Le logis seigneurial occupe l’endroit présumé du donjon d’origine englobé par la suite dans l’aile d’habitation. Une courtine relie l’aile sud à la tour Grignard, située à l’angle nord-est, bombardée en 1675 et reconstruite en 1757 pour servir de pigeonnier.

Classement comme monument et comme site le 30 décembre 1988

Infos techniques

Lat : 50.6080897Lng : 5.1704549
1 an