Déjà inscrit ? Connectez-vous
Coq de tétras-lyre pendant les parades au printemps.
Le brouillard givrant s'empare du moindre appendice du paysage.

Tétras-lyre et zone de combat

Crédit : PNV - BENOÎT Philippe

Au fil de l’altitude, la végétation doit s’adapter aux rigueurs climatiques. Les contraintes deviennent telles que la croissance des arbres n’est plus possible. Seuls vont subsister quelques conifères et des bouleaux aux formes rabougries, bientôt remplacés par des arbustes puis une lande alpine. Entre zones forestières et pelouses alpines, ce milieu écologique appelé « zone de combat » abrite le tétras-lyre, ou petit coq de bruyère, qui y trouve nourriture et tranquillité nécessaires à sa survie.

Infos techniques


Lat : 45.5526351Lng : 6.8825688
0 m
31 j