À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Notes et avis
À voir autour

Légende de Caseblanche : le troupeau fantôme

Voir sur mobile
Partager

Description

"Un chasseur, Joseph-Antoine, s'arrêta un brumeux soir de novembre dans le chalet d'alpage (arbé) de Caseblanche et, avec quelques bûches laissées là, il fit un feu pour se réchauffer. Il avait barricadé la porte avec une souche, tout en se chauffant, il se disait : "Quand le diable y serait, personne ne peut rentrer ! ". Vers minuit, alors qu'il ne peut y avoir âme qui vive à des lieux à la ronde en cette saison, il fut réveillé par le bruit d'une troupeau qui arrivait au milieu d'un tintamarre de sonnailles, accompagné de "montagnards" qui aussitôt se mirent à traire les vaches. ils scient du bois, soufflent le feu, nettoient la vaisselle... Le troupeau semble être parti... Mais les bergers affluent toujours plus nombreux au chalet. Ils paraissent se mettre à table. ils remplissent de "séraccée" leurs écuelles. "Ils mangent" se dit-il, "et après cela, il se rendront peut-être bien à leur ouvrage et me laisseront en paix." Mais tout à coup, une voix part d'en bas, aigre et nasillarde, et dominant le bruit discret des cuillères : "Eh bien, et ce jeune drôle qui est couché là-dessus, nous allions l'oublier! il faut préparer une écuelle pour lui servir la séracée, comme les autres. " En entendant ces mots, jospeh-Antoine sent tous ses cheveux se hérisser sur sa tête. Sans prendre le temps de remettre ces souliers, il s'élance de sa couchette et pris d'une intense frayeur, arrachant une planche du chalet, il saute en bas et s'enfuit à toutes jambes en direction du village sans prêter attention aux voix qui le rappelaient. On ne retrouva ni les gros souliers laissés au chalet, ni son chapeau qu'il perdit en chemin. Le diable, sans doute, les a gardés en guise de butin." D'après M. Joseph Marcoz, Le villard des Allues, novembre 1964, in "Récits et contes populaires de Savoie, Ed. Gallimard, 1980.

Informations techniques

Lat, Lng
45.31729756.4698969
Coordonnées copiées
Altitude
0 m
Point d'intérêt mis à jour le 12/06/2024

Profil altimétrique

Auteur de la donnée

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾