À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Notes et avis
À voir autour

Architecture d'autrefois au hameau des Priots

Les Priots
Crédit : Jean-Claude VILLIEN
Voir sur mobile
Partager

Description

Le hameau des Priots dispose d'une architecture typique des espaces montagnards de Tarentaise. En patois local « priots » désigne des petits prés situés en altitude. Ici, il n’y a pas ou peu de forêts et le bois ne peut pas servir à la construction des chalets. Il est réservé aux travaux de menuiserie et d’huisserie. On compose donc essentiellement avec la pierre et les lauzes pour construire les maisons et les toitures qui sont majoritairement minérales.Les murs sont souvent montés tout en pierres soudées par un mortier fait de chaux et de sable mélangés, mais on trouve parfois un mortier de terre dans les constructions plus anciennes. Pour supporter le poids d’une telle construction, le premier niveau est doté d’une voûte qui repose sur un pilier central (ou deux selon la superficie) et des piliers d’appui intégrés ou accolés aux murs.La voûte présente aussi l’avantage de protéger la maison de l’incendie et de mieux conserver la chaleur. La pièce voûtée accueille l’écurie et sert d’habitation à la famille pendant l’hiver. On y accède par une porte, généralement tournée au sud ou face à la pente, utilisée aussi bien par les hommes que par les bêtes.Les fenêtres sont réduites afin d’éviter toute déperdition de chaleur, mais aussi parce qu’autrefois, il fallait s’acquitter d’un impôt calculé proportionnellement à la taille des fenêtres. Au-dessus de l’écurie voûtée, c’est la grange. Une porte à double battant, de taille suffisante pour faire entrer un mulet et sa charge, s’ouvre côté rue. Immédiatement derrière la porte, un plancher est mis en place pour battre les céréales. Le reste du sol est grossièrement nivelé à l’aide de grilla (ou gria, qui est le nom local d’un plâtre fait à base de roche gypseuse, très présente dans le secteur).Dans certaines maisons, une seconde porte de taille plus réduite est parfois aménagée, elle permet d’aller chercher la nourriture des bêtes l’hiver. La grange compte deux niveaux, le second niveau étant appelé le « solan » (parce qu’il est placé au soleil). Il est séparé par un plancher de bois non joint. Dans le mur, des grandes lucarnes ouvertes ou simplement garnies de planches à claire voie, favorisent les courants d’air, essentiels au séchage et à la conservation du foin et des céréales.

Informations techniques

Lat, Lng
45.36289586.4661021
Coordonnées copiées
Altitude
0 m
Point d'intérêt mis à jour le 12/06/2024

Profil altimétrique

Auteur de la donnée

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾