Déjà inscrit ? Connectez-vous
La prairie de fauche
La prairie de fauche
La prairie de fauche
La prairie de fauche
La prairie de fauche
La prairie de fauche

La prairie de fauche

Crédit : La prairie de fauche (Crédit : R. Dupré)

Cette prairie naturelle, gérée par la fauche, est située dans la plaine alluviale du Vernisson. Elle est peu humide, sauf localement, notamment au nord du site. La flore sauvage est diversifiée avec une abondante floraison printanière permettant d’accueillir un cortège important d’insectes pollinisateurs. Découvrez quelques unes des espèces végétales présentes dans la prairie, dont deux sont protégées en région, dans les points complémentaires.

Infos techniques

833 Rue des Bleuets
45200 Amilly
Lat : 47.986988Lng : 2.727426
1 an

2 informations complémentaires

Flore de la prairie

- La Centaurée jacée (Centaurea jacea) est abondante dans la prairie. Cette plante de la famille des composées possède des feuilles d’un vert sombre presque cendré et des fleurs rose pourpré. Ces dernières sont densément agglomérées au sommet de la tige sous forme d’un capitule. Les fleurs extérieures du capitule sont étalées.

- L’Ophioglosse commun (Ophioglossum vulgatum) est une toute petite plante proche des fougères, développant une seule feuille à partir de son rhizome. Elle se présente sous forme de petites colonies éparpillées dans la prairie et bien camouflées sous les herbes. Cette plante rare est protégée en région.

- Le Gaillet vrai (Galium verum) est une jolie plante tapissante munie de collerettes de feuilles linéaires le long des tiges et de fleurs d’un jaune éclatant. Son nom dérive de « Caille-lait » probablement parce qu’elle a été utilisée comme agent aromatique en complément de la présure lors du caillage du lait.

- La Sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis), dispersée dans cette prairie, se repère néanmoins facilement lors de sa fructification, lorsque ses jeunes fruits agglomérés en boule se colorent de rouge vineux. Cette espèce, protégée en région, est surtout présente dans le bassin du Loing pour le Loiret où elle se trouve en forte régression avec la raréfaction des prairies naturelles.

- Le Fromental (Arrhenatherum elatius) est probablement la graminée la plus fréquente de cette prairie. Chaque fleur fertile est prolongée par une longue et fine arrête coudée très caractéristique. Cette dernière reste visible même après le dessèchement de l’inflorescence.

Un partenariat CD45/CBNBP pour améliorer et promouvoir la connaissance de la flore du département du Loiret

Dans le but de valoriser et de mieux prendre en compte la flore des sentiers de randonnées et plus largement celle du département, un partenariat s'est constitué entre le Conseil départemental du Loiret et la délégation Centre-Val de Loire du Conservatoire botanique national du Bassin parisien.
Ces deux structures travaillent depuis de nombreuses années en étroite collaboration afin d'allier entretien des routes et protection de la flore des emprises vertes, et plus récemment sur les sentiers de randonnée. L'objectif de ce dernier axe est, entre autres, de souligner auprès des promeneurs les richesses botaniques que recèlent les nombreux circuits qui parsèment le département.

Les hébergements à proximité