Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le centre d'Art contemporain et les galeries des années 1980-90
Le centre d'Art contemporain et les galeries des années 1980-90
Le centre d'Art contemporain et les galeries des années 1980-90

Le centre d'Art contemporain et les galeries des années 1980-90

Crédit : Maison_populaire_de_la_culture©Guy Pessiot

Nous arrivons au terme de cette promenade Rock, Acte 1. Il y a un bouillonnement musical, une effervescence culturelle dans tous les domaines : cinéma, théâtre, Arts plastiques.
Ici à Rouen, émerge le premier Centre d'Art Contemporain de France.
Remontons un peu le temps, en 1968, ce bâtiment qui est La Maison des Jeunes de Rouen est transformé en Maison Populaire de la Culture. Un comité d'action veut l'ouvrir à tous, sans distinction d'âge et y organise quelques rencontres entre ouvriers et étudiants. Le thème du débat de ce jour du 28 mai 1968 est « jeunesse et politique culturelle ». (photo 1)

Puis cette Maison pour tous est devenue le premier Centre d’Art Contemporain de France ! est l'ancien Hôtel Fiquet de Normanville. Ce bel hôtel particulier en pierre date de la première moitié du 18ème siècle. Il a conservé son élégant faîtage de plomb et un fronton sculpté. Cette belle bâtisse n’a pas toujours été ce supermarché !

Il y a eu, ici, le premier Centre d’Art Contemporain de France. Avant même que Jack Lang n’en décrète le nom labellisé. Serge Perkowsky est nommé en 1979 à la direction du Centre d’Art Contemporain de Rouen par Jean Lecanuet. Il y a beaucoup d’expositions itinérantes : sur Duchamp, Erró, Diane Arbus : Tiens une petite anecdote !
« Une fois, François Gorge, l’adjoint à la Culture de Lecanuet, refuse l’exposition d’une photographe reconnue. Il ne veut pas qu’on expose les corps photographiés de Diane Arbus aux yeux de tous, surtout pour ne pas choquer les enfants. Alors, on maintient l'exposition « cachée » dans un lieu fermé du Centre en l'entourant d'un drap... » dixit Patrick Gouffran qui y travaillait à l'époque.

Les artistes qui y exposent font partie de l’avant-garde européenne russe, hongroise. Des artistes importants comme Talcoat, Poliakoff, Pignon Ernest Pignon, Miro, Kikoïne… ; des sculpteurs comme Rodin, César, Zabukovec… des grands comme Christoforou, Roger Decaux, Lindström, Jacques Doucet, Kupka y exposent durant un mois.

Comme à l'Exo 7, des peintres rouennais côtoient ces artistes très connus : Saïd Atek, Daniel Authouart, Marc Carpentier, les Cordier (photographes), Gérald Kerguillec, Kacha Legrand, Stéphane Marcant, Daniel Penloup, Serge Perkowsky, François Priser, Philippe Poulain, Christophe Ronel, Roger Tolmer, Jean-Marie Torque...

De ce fait, à Rouen de nombreuses galeries d'art, une quinzaine, exposent des artistes. Non loin du centre d'Art Contemporain, dans un périmètre très serré quatre galeries. Une dans la rue Eau-de-Robec, Ars Longa ; place du Lieutenant Aubert, galerie Gérard Boudin ; rue d’Amiens, la galerie Médiane et rue du Père Adam, Galerie Danika.

Près de la cathédrale, place de de la Haute-vieille Tour, Halle aux Toiles salle de la Ville expose les artistes rouennais. Puis Rue Saint-Romain : Galerie de la Cour d’Albane;sur la place de la Cathédrale, une galerie au Palais des Congrès ; rue Croix de Fer, la Galerie Patrick Grindel.

Rue aux Ours, la Galerie Étant Donné ; dans la rue Écuyère : Galerie Rollin (qui existe toujours) et dans la même rue, jadis la Fnac avait un espace d'exposition. Rue des Bons-Enfants, la galerie Anne Bourdier.

En remontant vers la gare, rue Bouvreuil, la Galerie Mandragore et sur le boulevard de l'Yser, la Galerie Géricault. Enfin, à l'ouest de rouen rue du Contrat Social, l'Espace d’Art Contemporain.
Il n'y a pas moins de seize espaces d’art dans la ville… (photo 2)

Tout autour de cette place, vous avez L'abbaye Saint-Ouen de Rouen qui est une des plus belles églises d'architecture gothique de la ville. Les moines bénédictins ont été dispersés à la Révolution. En 1800, l'ancien dortoir des moines devient l'Hôtel de Ville de Rouen L'abbatiale n'est plus affectée au culte et sert aujourd'hui de lieu de concerts et d'expositions.

Il ne faut pas oublier l’École des Beaux-Arts et d’Architecture où les nombreux jeunes sont très actifs artistiquement… (photo 3)

Vous pourrez suivre la suite dans l'Acte II. À très vite !

De nombreux lieux n'existent plus que ce soient les lieux culturels, les bars, les friperies, les disquaires. Ils ont disparu ou pratiquement tous ont baissé le rideau...
Nous laissons cette faune artistique dans les limbes du temps avec leurs secrets...

Infos techniques

11 Place du Général de Gaulle
76000 Rouen
Lat : 49.4423893Lng : 1.0980105
277 j

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.