Déjà inscrit ? Connectez-vous
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4
La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4

La salle de concert Sainte-Croix-des-Pelletiers et le monde de la nuit 1/4

Crédit : Salle_Sainte_Croix_des_Pelletiers©Archives_Rouen

La salle Sainte-Croix-des-Pelletiers (photo 1)

Mettez-vous face à l'édifice, ancienne chapelle dédiée à Notre-Dame au 10ème siècle. Puis au 12ème siècle, une paroisse y est érigée grâce aux pelletiers (marchands de fourrure) qui occupent le quartier. La nef est du 15ème siècle, le chœur du 16ème siècle. La façade occidentale qui donne sur la rue est percée d’un portail très simple surmonté par une fenêtre ogivale éclairant la nef. Le pignon est soutenu par deux gros contreforts (photo 2). Devant l’église, regarder à gauche, il y avait une curieuse échoppe conforme à celles fréquemment accolées autrefois aux flancs des bâtiments religieux depuis le 16ème siècle. Il s’agissait de la boutique de l’écrivain public. Au nord de la façade de l’église, là où se trouve le mur du cimetière, une fontaine (photo 3), à votre droite, construite en 1663 suite à la demande des paroissiens. L’église définitivement fermée au culte fut adjugée et vendue, le 14 novembre 1792, pour une somme de 33.000 livres. Le sommet du petit clocher en bois et ardoise fut abattu en 1843. L’édifice, désaffecté après la Révolution, sert de magasin, d’entrepôt et de chai à vin à des distillateurs jusqu’aux années 1940. Racheté en 1941 par un mécène, restauré par l’architecte Robert Flavigny, il est finalement utilisé comme salle de conférence et de concerts. Inaugurée en 1951, l’église est devenue « la salle Sainte-Croix-des-Pelletiers ». D’abord louée puis, rachetée par la ville de Rouen la même année. Elle accueille le public à l’occasion de manifestations culturelles ou pour diverses réunions...

À l'orée des années 1970, la salle Sainte-Croix-des-pelletiers a une clientèle qui écoute de la musique classique ou jazz. Depuis l'après-guerre le jazz est omniprésent dans la région. Il y a donc une programmation de musique classique comme l'invitation de Samson François, pianiste fantasque et romantique. De grands pianistes légendaires, Rubinstein, Horowitz ainsi que des duo, trio et quatuor… et de la musique jazz. Les invités sont en autres, Duke Ellington, Art Blakey, Count Basie ainsi que bien d'autres musiciens moins connus...
En 1974, le groupe américain Scorpion a joué dans cette salle. En 1979, Damned, groupe punk rock anglais et les fameux les Olivensteins (photo 4) ont joué leur concert d’adieu « La nuit non romantique » qui fut mémorable !
À la fin des années 70, les jeunes rockers ne vont pas tarder à descendre de leur colline pour se frotter à la scène de Sainte-Croix-des-Pelletiers. On voit des « rockers à banane » fréquenter la salle (photos 5 et 6).

De nombreux concerts étaient organisés à la Fac de Lettres de Mont-Saint-Aignan .
En 1979, par exemple, le groupe Téléphone était venu à la Fac de Lettres de Mont-Saint-Aignan (photo 7).
Le groupe est revenu au Parc des Expositions en 1986 pour leur tournée « Un autre monde » – concert de fin.

Infos techniques

20 Rue Sainte-Croix-des-Pelletiers
76000 Rouen
Lat : 49.4438413Lng : 1.0900762
277 j

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.