Déjà inscrit ? Connectez-vous
image utilisateur
avenue des Sources
42210 Montrond-Les-Bains
06 62 93 49 40
http://www.rando-forez-est.com
rando@forez-est.com
Pont sur la Loire

Pont sur la Loire

Premier arrêt vers le Pont : Le fleuve et les hommes :
C’est grâce à la présence de l’eau représentée par le fleuve que s’est développée la commune de Balbigny
La vie des habitants de la plaine fut de tout temps conditionnée par la Loire, son cours changeant, ses débordements bénéfiques pour l’agriculture, lorsqu’ils ne se transformaient pas en inondations catastrophiques. La plus ancienne crue connue est celle de 1580. La crue de 1790 détruisit 12 maisons à Balbigny : de Saint Rambert à Pinay plus de 200 maisons sont abattues. En 1846 une énorme crue de la Loire engloutie 400 rambertes et 42 maisons à Balbigny.
La Loire et la digue de Pinay :
Pour lutter contre ces crues, une solution, la construction de la digue de Pinay . A Pinay une première digue est érigée en 1711 sur les ruines d’un ancien pont romain. Gravement endommagée en 1790, elle est reconstruite en 1849. Les crues de 1852, 1856 et surtout celle de 1866 ont encore une fois raison de la digue.
Le barrage de Villerest, construit en 1984, fait disparaitre la digue de Pinay.
Les ponts
Jusqu’à la construction du pont suspendu en 1838-1839, la traversée du fleuve à Balbigny se faisait à l’aide d’un bac. Le pont suspendu fut autorisé à être construit en 1837, et pendant près de 50 ans on paya un droit de péage qui fut racheté en 1884.
Anecdote concernant ce pont : Le 19 juin 1940 des soldats français font sauter le pont sur la Loire à l’annonce de l’approche des troupes allemandes. A partir de ce jour, un passeur fit traverser la Loire en barque pendant quelques mois puis on édifia une passerelle provisoire pendant près de 10 ans. Le pont actuel, dont les travaux débutent en 1945, fut inauguré en 1950 par Antoine Pinay.
Navigation sur la Loire :
C’est au cours du 18ème s que la navigation dans cette partie du fleuve prit son véritable essor.
La navigation sur la Loire a été représentée par les rambertes : La ramberte était un bateau de transport fluvial, sans voile ni rame, longue de 23 à 27 mètres de long environ, fabriquée de 1704 à 1860 sur place à Saint Rambert un peu plus en amont du fleuve. Son fond plat et son extrême souplesse se prêtaient aux manœuvres délicates sur les fonds inégaux. Cette sapine servait à transporter, essentiellement, le charbon du bassin houiller de la Loire depuis les ports foréziens de Saint-Just-sur-Loire et d'Andrézieux jusqu'à Roanne puis Nantes ou Paris.
Les Rambertes fréquenteront la Loire de 1704 à 1860, après avoir connu leur apogée en 1846. Elles cessent d'être construites en 1860, concurrencées à la fois par le rail et les canaux latéraux à la Loire (Roanne-Digoin et Latéral, ouverts tous deux en 1838)
Le port de Balbigny accueillait jusqu’à 80 à 100 bateaux par jour, par convoi de 10 à 30 unités. Il y eu jusqu’à 300 mariniers dans le village devenu prospère et où vont se multiplier les auberges (40 en 1850).
Il faut attendre 1860 pour que le chemin de fer amélioré et performant contraigne à la fermeture quelques années plus tard des chantiers de Saint Rambert. Balbigny perd alors ses mariniers.

Infos techniques

4 Rue de la Loire
42510 Balbigny
Lat : 45.816844Lng : 4.1822505
132 j

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.