Déjà inscrit ? Connectez-vous
Passerelle Debilly

Passerelle Debilly

La passerelle Debilly est un pont pour piétons et vélos situé à Paris et traversant la Seine.Construite au début du xxe siècle, elle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 18 avril 1966. La passerelle Debilly joint l'avenue de New-York au quai Branly, reliant ainsi le 16e au 7e arrondissement. Ce site est desservi par la station de métro Iéna. HistoireC'est le commissaire général de l'Exposition universelle de 1900, Alfred Picard, qui décide le 26 octobre 1898 de construire une passerelle provisoire afin de permettre la circulation des visiteurs. Sa construction en fait une contemporaine du pont Alexandre-III (du même architecte Jean Résal assisté d'Amédée Alby et du même fabricant Daydé et Pillé) et du viaduc d'Austerlitz. D'abord appelée « passerelle de l'Exposition militaire », puis « passerelle de Magdebourg » et « passerelle de Billy », du nom de Jean Louis Debilly, un général du Premier Empire mort à la bataille d'Iéna en 1806, elle gardera le nom « passerelle Debilly » après avoir été légèrement déplacée en 1906 pour devenir permanente et propriété de la Ville de Paris. Entre l'avenue de New-York et la Seine, en direction de l'aval se trouve aussi le port Debilly. La passerelle est construite sur une charpente métallique reposant sur des piles en maçonnerie près des berges, décorées avec des carreaux de céramiques Gentil & Bourdet vert foncé suggérant des ondulations. C'est avec la tour Eiffel un deuxième ouvrage métallique initialement provisoire à être resté témoigner de son époque. Pourtant, en 1941 l'ouvrage était encore menacé de disparaître après que le président de la Société des architectes l'a qualifiée d’« accessoire oublié d’une fête passée ». Passerelle Debilly de nuitRepeinte en 1991, son revêtement a été restauré en 1997 avec des bois tropicaux.En 1989, on retrouve sur cette passerelle le corps d'un diplomate allemand travaillant pour les services secrets de la RDA, quelques jours avant la chute du mur de Berlin. Il s'avère que, pendant la Guerre froide, cette passerelle était un lieu de réunions discrètes des services spéciaux de l’Est. C'est certainement l'une des raisons qui poussa Brian de Palma à y tourner son polar Femme fatale en 2002. La chanteuse Jenifer y a également tourné une partie de son clip "L'amour fou".

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. 

Licence Créative Commons paternité partage à l’identique.
Photo : Mbzt

Place Debilly 75007 Paris
Lat : 48.8626Lng : 2.29686
0 m
4 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.