Déjà inscrit ? Connectez-vous
Plage de Tourony, Point de vue sur le château de Costaérès

Plage de Tourony, Point de vue sur le château de Costaérès

Crédit : Alain LORO

La partie Est du château, de style gothique, fut construite en 1895 sur l'îlot du même nom, par un ingénieur polonais connu sous le nom de Abdank. A sa mort en 1900, sa fille acheva son œuvre par l'ajout de l'aile Ouest. Cette demeure originale reçut des hôtes célèbres à commencer par Heinryk Sienkievicz auteur de Quo Vadis qui y séjourna en 1890-1895. Le château eut également comme locataire Yvonne Printemps et Pierre Fresnay, Colette, Nicoletta et Mike Brant...
Crédit photo : Alain Loro

31 Rue de Tourony 22730 Tregastel
Lat : 48.8285Lng : -3.49594
0 m

1 informations complémentaires

Trégastel au Moyen-Age

C'est sans doute au XIIè ou XIIIè siècle que la trêve de Trégastel obtint vis à vis de Pleumeur-Bodou son autonomie civile et religieuse. Comme partout ailleurs, une société rurale s'organise. Pour faciliter la mise en valeur de leurs terres, les seigneurs favorisent l'installation de paysans en inventant un système d'exploitation propre à la Bretagne occidentale : le régime convenancier. Moyennant une modeste rente, le cultivateur, dit colon, ou convenancier ou domanier peut s'établir sur un domaine. Tout ce qu'il édifie (avec l'accord du seigneur) lui appartient en propre. Si le paysan prend congé, les comptes sont faits à dire d'expert. Ce type de tenure s'appelle convenant.

Au début du XVè siècle, quelques petits nobles résident dans leurs manoirs de la paroisse. On en dénombre sept, re- présentants d'une bien modeste noblesse qui faisait bien triste figure aux montres de Guingamp. La grande noblesse était représentée par deux familles. D'abord les de Lannion qui résidaient au château du Cruguil (Brélévenez). Dès le XVIIe siècle, cette grande famille se désintéressa quelque peu de ses possessions du Trégor pour poursuivre son ascension sociale au Pays de Vannes. Elle s'établit alors au château de Quinipily (Baud). Ce qui laisse le champ libre à une autre famille de Brélévenez, les Launay-Nevet qui purent dès lors mieux s'implanter à Trégastel. La lutte entre ces deux familles ne prit fin, par la force des évènements, qu'à la Révolution.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici