Déjà inscrit ? Connectez-vous
Aiguilles-chaleux-hulsonniaux

Les Aiguilles de Chaleux

Les rochesLes Aiguilles de Chaleux sont constituées de calcaires viséens, gris clair ou gris perle, en bancs d'épaisseurs pluridécimétriques, tantôt mal, appartenant à la Formation de Neffe. Vers le nord, on passe à des calcaires gris foncé et noirs rattachés à la Formation de la Molignée. Au sud, au pied d'un abri-sous-roche (parfois désigné sous le nom de Grotte ou Trou de Chaleux), apparaît un peu de dolomie. Ces formations sont d’âge viséen (moliniacien).Le massif rocheux est souvent désigné sous le nom d' "Aiguilles de Chaleux".Une lame verticale située au nord du massif est appelée "Roche à la Chandelle", ou plus généralement, la "Chandelle". Un peu d’histoireLes fouilles archéologiques au Trou de Chaleux ont débuté en 1865. On a mis à jour trois niveaux d'occupation. Les fouilles ont livré un matériel lithique très important (30 000 silex dont des outils de type grattoir, lissoir, perçoir, burin, etc… parmi d’abondants déchets), des objets en os (épingle à cheveux, aiguilles, pointes de javelot), des éléments de parure (coquilles, dents de squale perforées), un rognon de pyrite pour faire du feu, etc. Des ossements humains de deux ou trois adultes et d’un enfant ainsi que des os d’animaux (renne, chèvre, bœuf, cheval, sanglier, ours brun, renard, blaireau, putois, lièvre, rat) ont été dénombrés. Des œuvres d'art ont été mises à jour concernent des motifs animaliers (cheval, aurochs, renne, lapin, mammouth) gravés sur des dalles rocheuses ou des os. Le Trou de Chaleux présente les caractéristiques d'un habitat attribué au Magdalénien supérieur (Paléolithique supérieur). Des datations au carbone 14 sur des os d'animaux révèlent des âges entre 12 000 et 13 000 +/- 100 à 170 ans avant notre ère. Certaines parties des Aiguilles de Chaleux sont équipées pour l'escalade. Ces voies sont gérées par le Club Alpin belge qui en règlemente l'accès. L'escalade est toutefois rigoureusement interdite sur la Chandelle. Ce n'était cependant le cas vers 1943, lorsque Haroun Tazieff l'escalada chaussé de mauvaises sandales à semelles de crêpe. Borlée (1987) relate qu'alors qu'il était presque arrivé au sommet, Tazieff perdit une sandale et, déséquilibré, chuta de 22 mètres de hauteur. Ses compagnons le crurent mort et l'évacuèrent dans une barque le long de la Lesse. Mais Tazieff était solide et surtout eut beaucoup de chance : il s’en tira avec quelques bleus. Descriptif complet

Infos techniques


5560 Hulsonniaux
Lat : 50.2013Lng : 4.94654
55 j

3 informations complémentaires

Téléphone

+3282223214

Courriel

info@tourismehouyet.be

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.