Déjà inscrit ? Connectez-vous
Simenon : Impasse de la Houpe
Simenon : Impasse de la Houpe

Simenon : Impasse de la Houpe

Crédit : @Ville de Liège

La Caque, lieu de réunion ainsi baptisé en raison de son exiguïté et fréquenté par Simenon et de nombreux artistes. (Caque : barrique dans laquelle sont compressés "encaqués" les harengs).

1-17 Rue des Ecoliers 4020 Liège
Lat : 50.6434Lng : 5.58101
0 m
172 j

1 informations complémentaires

Selon Simenon

À la vitrine d’une papeterie, Maigret trouva des cartes postales qui représentaient l’ancienne église, plus basse, plus trapue, et toute noire. Une aile était étayée par des madriers. De trois côtés, des maisons basses, sordides, s’adossaient aux murs et donnaient à l’ensemble un aspect moyenâgeux. De cette Cour des Miracles, il ne restait maintenant qu’un bloc irrégulier, percé de ruelles et d’impasses, où régnait une écœurante odeur de pauvreté. La rue du Pot-au-Noir n’avait pas deux mètres de large et un
ruisseau d’eau savonneuse courait en son milieu, des gosses jouaient sur des seuils derrière lesquels grouillait de la vie. Les numéros des maisons étaient effacés. Le commissaire dut se renseigner. Quand il demanda le 7, on lui désigna une impasse d’où sortaient des bruits de scie et de rabot. Tout au fond,
il y avait un atelier, quelques bancs de menuisier, trois hommes qui travaillaient, toutes portes ouvertes, de la colle qui fondait sur un poêle. [Georges Simenon, Le pendu de Saint-Pholien, 1931].

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.