Les circuits
Activités
Lieux d'intérêts
Où manger
Où dormir

Menton, Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte d'Azur

Nichée entre mer et montagne, la charmante ville de Menton, située dans les Alpes-Maritimes en Provence-Alpes-Côte d'Azur, est une véritable perle de la Côte d'Azur. Connue pour son climat doux tout au long de l'année, Menton offre un cadre idéal pour les amoureux de la nature et les amateurs de culture. Promenez-vous dans ses jardins luxuriants tels que le Jardin Biovès et le Jardin Serre de la M...Voir plus

Se balader autour de Menton

Voir plus de propositions
Découvrez la nature de Menton à pied.
Randonnée pédestre Castellar-Menton via Balmetta et le Baousset
3.3 km

Randonnée pédestre Castellar-Menton via Balmetta et le Baousset

Randonnée facile, presque toute en descente. Après des beaux passages en forêt, l'itinéraire débouche à Super-Garavan et continue en direction de la vieille ville de Menton, avec des points de vue magnifiques sur la baie de Garavan et le Golfe de la Paix. Depuis le parking à l’entrée du village, prendre la direction de la chapelle Saint-Sébastien (balise 416) et, à la première intersection, tourner à droite en descente devant l’école (balise 415). La route effectue ensuite une légère remontée avant d’atteindre une nouvelle intersection peu après la chapelle Saint-Roch. Bifurquer alors à droite sur la route descendant en direction de Menton (balise 414 Menton par Balmetta et Baousset). Après quelques mètres, l’itinéraire, signalé et balisé par un rectangle jaune, part sur la gauche et à plat. On perd alors de l’altitude par un petit sentier aux vues superbes, en longeant quelques belles propriétés. Passé le ravin de la Maglioc, l’itinéraire longe un mur imposant qui masque la vue d'une magnifique propriété. Peu après, ce sentier débouche sur une piste bétonnée à proximité de l’autoroute et traverse un tunnel totalement peint à la fin duquel on débouche sur la route. Remonter à droite et bifurquer, à la première intersection à gauche, la route de la Colle Supérieure (panneau), en direction de la vielle ville. La route monte fortement dans un premier temps puis descend ensuite au milieu des maisons, en passant devant le cimetière du Trabuquet. Après quelques escaliers en descente, on atteint un carrefour de routes avec, en face, le vieux cimetière de Menton, au sommet de la vieille ville. Là, sur cette placette, s’engager à plat à gauche dans la petite ruelle longeant tout d’abord le cimetière. Puis par une succession d'escaliers, rejoindre la basilique Saint-Michel de Menton.

2 h
6.2 km
Route Granges Saint-Paul 20 m après la chapelle Saint-Roch 06500 Castellar
Consulter
Randonnée pédestre Boucle du Mont Carpano et Plan du Lion
3.5 km

Randonnée pédestre Boucle du Mont Carpano et Plan du Lion

Belle randonnée de difficulté moyenne, avec des vues panoramiques. Au printemps, vous profiterez des senteurs de la végétation méditerranéenne. Idéale en famille, pour un pique nique au Plan du Lion, une zone herbacée plate qui domine le littoral. En s'agissant d'une boucle, on peut la parcourir dans le sens Castellar, chapelle Saint-Sébastien, piste de l'Orméa, soit dans le sens Castellar, route des Granges St. Paul, plan du Lion. Depuis le parking du cimetière (place de l’Armée des Alpes), remonter la petite route du col St-Bernard qui s’élève en forte déclivité au-dessus du village ; la quitter peu après pour prendre à droite la piste de l’Orméa qui dessert quelques résidences. Parvenu aux dernières campagnes entretenues, la piste se transforme en chemin pavé dont les nombreux lacets mènent au carrefour GR 51 - GR 52, à l’aplomb du col du Berceau. Traverser alors sur la droite (Sud) le vaste plateau panoramique qui s’étend de Plan du Lion au Plan de Leuze jusqu’à trouver à gauche le sentier qui culmine au mont Carpano (773 m) sur la crête frontière. Après ce bref crochet en aller-retour, entamer la descente vers les granges St-Paul (prudence, sentier pentu) et suivre à droite la large piste DFCI (défense des forêts contre les incendies) qui monte légèrement jusqu’à des bassins d’eau avant de redescendre en pente douce vers Castellar. Au niveau du stade, une petite route asphaltée ramène rapidement à l’entrée du village où l’on est accueilli par la chapelle St-Roch (restaurée en 2000), puis un peu en amont par la chapelle St-Sébastien(XIVe siècle) qui veille le cimetière.

3 h
7.5 km
Route des Granges Saint-Paul 06500 Castellar
Consulter
Randonnée pédestre Tour du Mont Gros
4.1 km

Randonnée pédestre Tour du Mont Gros

Cime arrondie ceinte de barres calcaires à-pics, le mont Gros domine abruptement la baie de Roquebrune et la vaste plage de Cabbé où parapentes et deltaplanes trouvent un terrain d’atterrissage idéal. Au départ du col de la Coupière (440 m), remonter vers le Sud la piste DFCI des Trois Monts (GR 51) avant d’emprunter bientôt à gauche le petit diverticule dit de « Rossignola » ; on atteint ainsi un lacet significatif où l’on quittera à nouveau la piste au profit du sentier qui s’élève dans l’ubac du mont Gros jusqu’à un petit collet situé à l’aplomb du sommet, tout proche. Effectuer un bref AR jusqu’à l’aire d’envol aménagée pour le décollage afin d’admirer le panorama sommital du mont Gros (686 m) et les prouesses des « libéristes » en partance pour la plage de Cabbé, aire d’atterrissage rêvée. Depuis le collet du mont Gros, descendre plein Sud par un bon sentier face à la mer dans l’adret généreusement reboisé ; parvenu au-dessus des maisons Fenouil, bifurquer à gauche pour traverser à l’horizontale le versant Est du mont Gros. Une ultime remontée dans un taillis de yeuses ramène par quelques lacets aériens jusqu’à un petit collet où l’on retrouvera le tracé suivi à l’aller ; rejoindre aisément le col de la Coupière par le sentier, puis la piste suivis à la montée. Accès routier Depuis la N.7 au niveau du Cap Martin, remonter la route D.51 vers la Turbie sur 2,5 km. A l’intérieur d’une grande courbe, prendre à droite la route D.50 menant à Gorbio ; suivre celle-ci sur 1 Km et bifurquer à gauche pour prendre l’étroit et raide chemin asphalté de la Coupière qui conduit au parking du col (440 m).

2 h
5 km
06500 Gorbio
Consulter
16 Le sentier des villages perchés De Sainte-Agnès à Castellar
4.1 km

16 Le sentier des villages perchés De Sainte-Agnès à Castellar

Cette randonnée démarre du village côtier le plus haut de France pour terminer à Castellar, un beau village situé au pied des falaises qui marquent la frontière avec l’Italie. Le départ se fait au pied du village de Ste-Agnès (balise 440), au col Saint-Sébastien sur le GR51 (à proximité de la chapelle). Prendre le sentier en pente douce, pour passer derrière la station de traitement des eaux, puis poursuivre sa course dans les restanques jusqu’à rejoindre le paisible torrent du Borrigo. Un joli pont le traverse et permet de passer sur l’adret du vallon. Poursuivre sur ce sentier jusqu’au hameau abandonné de La Virette et traverser entre deux façades ruinées puis prendre bien à gauche en suivant le balisage GR51 (balise 476). Franchir le vallon de la Merthéa, par un beau sentier ombragé, toujours en amont du Borrigo et poursuivre à peu près à plat jusqu’à atteindre une piste. Continuer tout droit sur celle-ci, l’itinéraire monte légèrement et effectue quelques virages pour atteindre un carrefour important de pistes. Ignorer les départs en montée sur la gauche et avancer de quelques mètres en descendant légèrement pour prendre la piste qui part sur la gauche (balisage GR sur le pin et panneau vétuste de balise 477). L’itinéraire, bien balisé sur les pins, se prolonge sur une piste pour passer devant une maison sur la gauche. Quelques mètres plus loin, dans le lacet, quitter cette piste pour prendre celle qui part à plat et la suivre sur 150 m avant qu’elle ne remonte. Bifurquer alors sur la droite (balisage GR sur le pin) sur le large sentier en descente. Après quelques instants, le sentier longe une piste à laquelle il va se raccorder et rejoindre une intersection. Emprunter à droite le chemin bétonné en direction des maisons puis suivre sentier aménagé d’une barrière qui descend en escaliers pour rejoindre le parvis de l’église de Monti. Traverser la route, puis emprunter dans le virage à droite, le sentier qui part à gauche, après l’arrêt de bus (balise 478). Suivre cette allée bétonnée en escaliers descendants. L’itinéraire remonte en escaliers. Prendre à droite le sentier à plat qui longe la propriété (attention il peut être masqué par la végétation). Suivre toujours le balisage GR qui traverse une route et descend en direction du Nord, jusqu’à traverser un petit ru. Passer le long de petites maisons et traverser par un petit pont le Careï naissant. À partir de là, l’itinéraire monte plus sévèrement sur une piste bétonnée d’accès à une résidence privée. Prendre alors à droite (balise 417,) le sentier qui débute à l’entrée de la propriété privée (balisage GR blanc et rouge en place). Poursuivre à travers les restanques et les pins, jusqu’à atteindre Castellar (balise 416). Gravir quelques marches bétonnées sur la gauche à la fin du parcours pour prendre pied sur le parking du bas du village. Le retour se fait en bus via Menton.

3 h
8.2 km
Facile
270 av de verdun 06500 Sainte-Agnès
Consulter
15 Autour de Saint Agnés - La cime du Baudon
4.4 km

15 Autour de Saint Agnés - La cime du Baudon

Un itinéraire qui offre au sommet une vue extraordinaire à 360°, mariant mer et montagne. Un des plus beaux belvédères de la Côte d’Azur. Depuis le grand parking près de la chapelle San Sébastien (balise 440), emprunter le sentier en direction de la « Cime de Baudon (balise 457). À la première intersection, prendre à droite et suivre le balisage jusqu’à un carrefour « Pas de la Piastre ». Après le Pas de la Piastre, continuer à suivre les indications « Cime de Baudon» (balise 475) ainsi que le balisage jaune. La montée se fait alors plus pentue et le parcours comporte un passage sur rocher et un sentier étroit mais jamais vertigineux (à éviter cependant par temps humide). L’ascension se fait ensuite à découvert jusqu’au sommet (1266 m) marquée par une table d’orientation. Pour redescendre, prendre le sentier balisé en jaune qui démarre en versant Nord. Il rejoint rapidement une intersection où il faut bifurquer à gauche direction col de la Madone D22 (balise 556). Le sentier, bien balisé mais mal tracé, descend au milieu d’éboulis et de dalles calcaires. Après une vingtaine de minutes, il s’élargit pour rejoindre une grande clairière (balise 555). Continuer alors en face, sur la piste plus large qui descend en pente douce jusqu’au col de la Madone de Gorbio (926 m ; balise 557). Du col, emprunter ensuite sur la gauche la petite route D22 en direction de Sainte-Agnès, sur environ 1,5 km et faire attention de ne pas manquer l’intersection du sentier du col du Bausson. L’itinéraire démarre sur la gauche, en escaliers balise 456 et s’élève rapidement au début. Il s’adoucit ensuite pour rejoindre, par un beau trajet en balcon, le col du Bausson. La descente offre une vue magnifique sur le littoral, entre Menton et l’Italie toute proche. Suivre cet unique itinéraire unique et bien balisé en direction de Sainte-Agnès. Le sentier débouche sur une piste bétonnée à suivre sur une centaine de mètres. Au premier virage,panneaux solaires et éolienne, continuer en face sur le sentier depuis lequel on aperçoit à présent Sainte-Agnès

5 h
8.9 km
Moyen
81 av du chateau 06500 Sainte-Agnès
Consulter

Que faire à Menton

Voir plus de propositions
Les meilleures expériences à Menton sont à portée de clic, réservez maintenant.

Que visiter à Menton

Voir plus de propositions
Découvrez les festivals annuels de Menton.
Natura 2000 : Sites à chauve-souris de Breil-sur-Roya
362 m

Natura 2000 : Sites à chauve-souris de Breil-sur-Roya

Traversé par le fleuve transfrontalier de la Roya, ce site offre une grande variabilité altitudinale (de 182 m à 1602 m). Cette amplitude contribue à sa richesse. Les principaux foyers de diversité biologique se situent en rive gauche de la Roya, sur les versants surplombant la commune de Breil-sur-Roya et la crête frontalière, ainsi que dans la partie sud du site, secteur plus marqué par les influences méditerranéennes. Les formations les plus remarquables au niveau végétal sont les ostryaies, la végétation des falaises et les anciennes terrasses de culture des oliviers. Le principal enjeu se porte sur les forêts alluviales, dont le rôle est primordial pour les chauves-souris. Place forte de la production oléicole au 19ème siècle, le paysage a été façonné par ces cultures en terrasses adoucissant les pentes et faisant reculer le couvert forestier. Chapelle Notre-Dame du Mont : En effet, ce site a été prioritairement désigné pour sa richesse en chauves-souris. Des populations importantes de Grand Rhinolophe, Rhinolophe euryale et surtout de Murin à oreilles échancrées (plus importante colonie de mise-bas pour la région) sont hébergées dans la Chapelle de Notre-Dame du Mont notamment. Hormis ce caractère exceptionnel, le site est également situé sur la zone centrale de l’aire de répartition connue du Spélerpès de Strinati. Chez les insectes, le Pique-prune (cinquième station répertoriée dans le département) et la Noctuelle des Peucédans constituent un enjeu prioritaire pour le site, tout comme l’écrevisse à pieds blancs dont on retrouve des densités notables dans la Roya. Enfin, concernant la flore, la gentiane de Ligurie est abondante en limite de site. Ce site Natura 2000 a la particularité d'être centré sur le village de Breil-sur-Roya et ses habitations. Ainsi, l’activité humaine y est répandu mais très variable en fonction des secteurs. Le site s’étend sur un peu moins d’un tiers de la superficie communale, du quartier de la Giandola au Nord aux contreforts du hameau de Piène-Haute au Sud et du quartier de la Pinéa à l’Ouest à la Tête d’Alpe à l’Est. La topographie est très accidentée comme en atteste la présence de plusieurs sommets montagneux : la Cime du Bosc sur la rive droite (1124 m) et surtout l’Arpette (1611 m) ou le mont Fourquin (1420 m) en rive gauche. Le territoire du site est également exposé à d’importantes variabilités climatiques. La commune de Breil-sur-Roya, située à une faible altitude (300 m), subit des précipitations moins importantes et des températures plus douces que les sommets alentours. Les influences du climat doux et humide qui caractérise la région du golfe de Gênes en Italie marquent fortement cette zone. Le versant frontalier est quant à lui plus froid et pluvieux. Le milieu aquatique est modifié par le lac de Breil-sur-Roya, qui est une retenue alimentant l’usine hydroélectrique située en aval du village. Plusieurs activités sont d’ailleurs susceptibles d’avoir un impact le long de la Roya. L’agriculture breilloise est marquée par un nombre encore important d’exploitation, principalement orientées vers l’oléiculture (surtout familiale, occasionnelle). L’activité pastorale est également présente sur divers secteurs du site. La gestion forestière du site par l’ONF est presque exclusivement orientée vers la protection. Enfin, les activités de sport et loisirs sont nombreuses : randonnée pédestre et équestre, VTT, canyoning, rafting, pêche, activités motorisées, etc.Les activités de sports et loisirs sont nombreuses et variées sur le site. Les activités de randonnée pédestre et de VTT sont particulièrement prisées et le site propose de nombreux sentiers et pistes permettant une pratique adaptée à tous types d’utilisateurs. La crête frontalière, le sentier valléen, le GR 510 et 52a ainsi que les sentiers d’accès aux hameaux de Libre et Piène-Haute sont les plus fréquentés. L’autre grand pôle de loisirs concerne les activités aquatiques. Tous les niveaux sont présents et permettent ainsi d’attirer les non-initiés et les passionnés. Les sports en eau vive (raft divers, kayak, randonnée aquatique, etc.) sur la Roya, en amont du village, viennent compléter ce tableau. Breil-sur-Roya est en effet reconnu pour ses canyons, le vallon de la Carleva, le ruisseau Audin (Fanghetto), randonnée aquatique idéale pour une initiation et pour les enfants, et enfin la célèbre clue de la Maglia (niveau difficile).

06540 Breil-sur-Roya
Consulter
Basilique Saint-Michel Archange
815 m

Basilique Saint-Michel Archange

Basilique mineure et église paroissiale catholique située dans le cœur historique de Menton, c'est un bel exemple du talent des architectes ligures du XVIe siècle, elle domine la vieille ville, qui forme elle-même un quartier baroque. Le prince Honoré II et Nicolas Spinola, évêque de Vintimille, posent la première pierre de l’église Saint-Michel en 1619. Ouvert au culte en 1653, le nouvel édifice est consacré le 8 mai 1675. Le grand campanile est élevé en 1701-1702. La façade est terminée en 1819. Après le tremblement de terre de février 1887, l’église paroissiale est complètement restaurée. Le 26 mars 1999, le pape Jean-Paul II élève l’église Saint-Michel au rang de basilique mineure. Laurent Lavagna, maître d’œuvre, s’inspire de l’église de l’Annunziata de Gênes, pour élever cet édifice baroque qui conserve encore un jeu de tentures damassées du XVIIIe siècle, offertes par le prince Honoré III lors de son mariage. Saint-Michel est classée Monument historique en 1947. Afin de financer la construction de ce grand édifice, le conseil de la communauté «se» vote un impôt exceptionnel levé pendant vingt ans et frappant le 40e des revenus provenant des récoltes d’agrumes, d’huile et de vin. Les premiers travaux de la construction de cette église entraînent la démolition du seul édifice religieux intra muros. Les offices sont célébrés, pendant ce temps, dans une salle de la fortification médiévale aujourd’hui deux étages sous le chœur. Les travaux s’échelonnent de 1640 à 1653. L’église Saint-Michel du XVe siècle (située à l’emplacement de la tour de l’horloge de la basilique)

Parvis Saint Michel 06500 Menton
Consulter
Castellar, ancien fief des Lascaris
3.3 km

Castellar, ancien fief des Lascaris

Castellar, étape sur les GR 51 et 52, est un village reposant aux ruelles pittoresques. Ancien fief des comtes Lascaris, le village à 7Km des plages, accueille les visiteurs et les randonneurs toute l'année grâce à son patrimoine naturel et culturel. Niché sur son piton rocheux qui domine Menton et la baie de Garavan, Castellar offre un point de vue imprenable. Si ses ruelles et ses chapelles attirent les visiteurs dans la cité médiévale, ses sentiers offrent aux randonneurs des panoramas Aujourd'hui, plusieurs artisans d'art et artistes exposent ici leurs œuvres : Martine Prunier, artiste-plasticienne, propose ses ateliers dans l'ex-chapelle des Pénitents Noirs, au 5 de la rue Sarrail; Sculpture et peinture à la Galerie Collectif d'Artistes Plasticien.nes, sur la place Clemenceau; A. Simonetti Blades forgeron-coutelier, cour du Palais Lascaris, au 58 rue de la République; Rachel Sanchez propose ses céramiques artistiques au 52 rue de la République; Michel Morlot et Louis Guiguet, artistes-peintres, exposent à la galerie Castell'Art, au 58 rue de la République;  A voir :  Le bourg médiéval, le Moulin à huile, le Palais Lascaris, la Chapelle des Pénitents blancs et la Chapelle des Pénitents noirs et les chapelles environnantes Randonnée : étape connue des GR 51 et 52, le Plan du Lion, Castellar-Menton, le Grand Mont /Grammondo, tour du Roc de l’Orméa. 

58, rue de la République 06500 Castellar
Consulter
Castillon -  Cité des Artistes
6.9 km

Castillon - Cité des Artistes

En flânant dans ce charmant village provençal, on peut rencontrer, dans leurs ateliers et galeries des Arcades du Serre, nombreux artistes et artisans venus s'inspirer dans le calme et la verdure de l'arrière-pays Mentonnais, avec la mer en toile de fond. Construit en 1157 sur le Col de Castillon, Castillon a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises : En 1887, il est anéanti par le terrible tremblement de terre qui secoue toute La région. Un nouveau village est reconstruit un peu plus bas. Lors de La deuxième guerre mondiale, ce sont les bombardements qui détruisent le site. Il occupe son emplacement actuel depuis 1951.  Entre mer et montagne, il jouit d’une atmosphère atypique…  L’architecture provençale des maisons en pierres aux volets verts s’accorde aux bâtiments plus récents : « Les Arcades du Serre ». L’ensemble forme un charmant village qui a reçu en 1952 la coupe du plus beau village de France. Artistes et artisans d’art s’y sont installés à partir des années 1980.  Galeries et ateliers d'art : Jean-Pierre Bellion : maître-verrier Adeline Rincent, maître-verrier Sylvia Rhud : artiste-peintre, plasticienne Rosario et Raphaël Gibaldi, sculpture sur bronze, photographie Brandin : artiste-peintre, miniaturiste Muriel Baillot : sculpture sur pierre Côté sport, ce village enchantera plus d’un visiteur. Outre son mur d’escalade, des chemins à travers la montagne sont parfaits pour découvrir de nombreux et beaux points de vue. A voir : Les Ruines de l’ancienne église au Col de Castillon Le Point de vue Saint-Antonin  Le Viaduc du Caramel L’Église Saint-Julien  Les Arcades du Serre

06500 Castillon
Consulter

Où manger à Menton

Voir plus de propositions
Les restaurants de Menton vous attendent.
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾