À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

de l'indre aux châteaux de la loire

Informations techniques

Ce circuit a été mis à jour le : 21/08/2017
306 km
max. 202 m
min. 42 m
1890 m
Styles : DécouverteRoadtrip
Publics : FamilleRoutardAdolescentsCyclistes
Thématiques : CulturelPatrimoine

Profil altimétrique

Point de départ

1 Rue du 11 Novembre , 36250 Saint-Maur
Lat : 46.80612Lng : 1.63728

Points d'intérêt

image du object

Château de Montrésor

Classer un des plus beaux villages de France A 50 km au Sud-est de Tours, Montrésor s’est posé sur les bords de l’Indrois où se reflètent les vestiges de la double enceinte de cette ancienne forteresse et son château Renaissance. Dans le village, les maisons aux murs de tuffeau blanc ou à colombages côtoient des habitations semi-troglodytiques.

7 Rue Xavier Branicki 37460 Montrésor
- francois.ds -
Consulter
image du object

Cité royale de Loches

LE LOGIS ROYAL Un haut lieu de l'histoire de France. Sa façade en terrasse domine la ville et la vallée de l’Indre. Bijou d’architecture de la fin du Moyen-Âge (gothique et gothique flamboyant), le logis royal de Loches est l'une résidence favorite de la dynastie des Valois. Jeanne d’Arc y rencontre le futur Charles VII. La favorite du roi Agnès Sorel s’y installe, la reine de France Anne de Bretagne y séjourne. Au logis royal de Loches, la terrasse vous offre une vue imprenable. C’est aussi le meilleur point de départ pour un voyage dans le temps. A gauche et au centre : la partie la plus ancienne avec la tour de guet, aujourd’hui « tour Agnès Sorel », et son chemin de ronde. Bâtie au XIVe siècle sous Charles V, par le duc Louis Ier d'Anjou, elle affiche symboliquement son rôle défensif, dans le contexte troublé de la guerre de Cent Ans et les luttes entre Armagnacs et Bourguignons. A droite : la partie la plus récente dans le plus pur style gothique flamboyant. Charles VIII et Louis XII ont en effet agrandi le premier logis par un second. Le château aux allures de forteresse est devenu un rendez-vous de chasse élégant. Des lucarnes surmontées de chiens évoquent cet art pratiqué dans la forêt domaniale proche. Poussez ensuite les portes des différentes salles du logis, où vous ferez connaissance avec les personnages qui ont marqué l’histoire du monument, en même temps que l’histoire de France. A commencer par la salle Charles VII. A son époque, le roi l’utilisait comme antichambre : ici, il recevait en privé ses hôtes et prenait les grandes décisions. La grande salle rappelle la venue de Jeanne d’Arc à Loches, avant le couronnement de Charles VII. Fin mai 1429, après la victoire d’Orléans, Jeanne d’Arc vient trouver le dauphin en ce même lieu. Elle le convainc de se rendre à Reims afin d’y être sacré roi de France. Une autre salle relate le destin d’Agnès Sorel. Devenue favorite de Charles VII et première maîtresse officielle, cette dernière exerce une grande influence à la cour. Elle meurt vers 27 ans d’un « flux au ventre ». Deux tableaux, dont la célèbre « Vierge à l’Enfant » de Jean Fouquet immortalisent la « Dame de Beauté ». Anne de Bretagne fait elle aussi partie des figures féminines associées au logis royal. Vous pouvez visiter son cabinet de travail, ainsi qu’un oratoire construit pour elle vers 1500. Récemment restauré, c’est un chef-d’œuvre du gothique flamboyant. Dans toutes ces salles, de belles collections sont présentées : mobilier, tapisseries, armes, tableaux…

1 Rue Louis Delaporte 37600 Loches
- francois.ds -
Consulter
image du object

Château d'azay le rideau

Le château d'Azay-le-Rideau est bâti sur une île au milieu de l'Indre sous le règne de François Ier. Subtile alliance de traditions françaises et de décors innovants venus d'Italie, il est une icône du nouvel art de bâtir du Val-de-Loire au XVIème siècle. Son parc paysager, conçu dans la seconde moitié du XIXe siècle, lui offre un véritable écrin naturel. En 1905, l'Etat devient propriétaire du château d'Azay-le-Rideau. Ses propriétaires successifs ont contribué à en faire le joyau architectural le plus harmonieux du Val-de-Loire. De janvier 2015 à juin 2017, le monument a bénéficié d’un important programme de restauration, entrepris par le Centre des monuments nationaux.

- francois.ds -
Consulter
image du object

Château de Chenonceau

En 1535, François 1er l’intègre au Domaine Royal, en règlement de dettes. Puis le Roi Henri II décide de l’offrir non à la Reine, mais à la Favorite, Diane de Poitiers, « en tout droit de propriété, saisine et possession, pleinement et paisiblement et à toujours perpétuellement, pour en disposer comme de leur propre chose et vrai héritage ». Cette sortie artificielle de Chenonceau, du Domaine Royal, lui permettra d’être sauvé, deux siècles plus tard, à la Révolution. Le 10 juillet 1559, la reine Catherine de Médicis, veuve d’Henri II, écarte rapidement Diane de Poitiers et installe l’autorité du jeune roi à Chenonceau, en même temps que le faste italien. Au milieu des fêtes qu’elle y donne, elle dirige le Royaume de France depuis son cabinet de travail, le Cabinet Vert. Sa belle-fille, Louise de Lorraine, épouse du Roi Henri III, devient veuve à son tour et s’installe dans le deuil au château. Au XVIIIème siècle, c’est Louise Dupin, Dame des Lumières, qui reçoit à Chenonceau, acquis par son époux, les plus grands érudits, philosophes et académiciens français, dans son fameux salon littéraire. Cette femme d’exception sera la première à écrire un Code des Droits de la Femme, aidé de son secrétaire, Jean Jacques Rousseau, qui connut, à Chenonceau, une période de bonheur paisible décrite dans certaines de ses œuvres. Enfin, Madame Pelouze, né Margaret Wilson, en fait, au XIXème siècle, le théâtre de sa réussite triomphante avant qu’un scandale financier n’entraine sa ruine…et la démission du quatrième président de la République Française, Jules Grévy, suite aux malversations de son gendre Daniel Wilson, frère de Madame Pelouze. Henri Menier le rachète au Crédit Foncier en 1913. A sa mort, son frère Gaston, député, puis sénateur progressiste, transforme Chenonceau en Hôpital Militaire pendant toute la durée de la Grande Guerre. Il prend à sa charge tous les frais de fonctionnement, comme à Noisiel, siège de la Chocolaterie Menier, où il installe un second hôpital. Lors de la seconde guerre mondiale, la grande galerie de Chenonceau devient le seul accès vers la zone libre, la famille Menier facilite alors le passage clandestin de tous ceux qui fuient la tyrannie nazie. Le président américain, Harry Truman, en fait le lieu de sa première visite en France. Ouvert à la visite depuis 1913 par la famille propriétaire, fidèle à son histoire, Chenonceau accueille toujours têtes couronnées, hommes d’état et personnalités. Un ensemble architectural composé de trois parties distinctes… Le Château tel qu’il vous apparaîtra est composé de trois parties distinctes : Un corps de logis de deux étages, flanqué de tourelles d’angles construit sur les fondations d’un moulin médieval Une longue galerie qui s’appuie sur la façade sud du logis et repose sur cinq arches qui enjambent le Cher La tour des Marques, vestige d’un château plus ancien … comprenant une vingtaine de pièces ouvertes à la visite : Chenonceau vous propose une visite complète du château à travers la découverte d’une vingtaine de pieces admirablement conservées, riche de meubles anciens somptueux, de tableaux de musées et de tapisseries rares. Parmi les pièces les plus emblématiques du château, vous découvrirez : La salle des gardes La Chapelle Le Cabinet vert Les chambres de Diane de Poitiers et de Catherine de Médicis La Galerie Les salons François 1er et Louis XIV Pour plus de détails sur le plan et l’ensemble des pièces du château vous pouvez télécharger : LA BROCHURE EXPLICATIVE (en 16 langues ) L’AUDIO-GUIDE (en 11 langues) sur IPod Touch

4 Parking voiture Chateau de Chenonceau 37150 Chenonceaux
- francois.ds -
Consulter
image du object

Château Royal d'Amboise

21B Rue de la Concorde 37400 Amboise
- francois.ds -
Consulter
image du object

Donjon de Montrichard

1 Montée Pt Degrés Sainte-Croix 41400 Montrichard
- francois.ds -
Consulter
image du object

Château de Valençay

1 D960 36600 Valençay
- francois.ds -
Consulter

Auteur de la donnée

proposé par francois.ds
4 Rue du 11 Novembre 36250 SAINT MAUR France

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter