À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Étapes
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

Balade sur les pas de Bonaparte

Sur les pas de Bonaparte
Clou Bonaparte
Crédit : L. Ageron

Description

Marchez sur les pas de Bonaparte grâce aux 23 clous disposés au sol !

Lorsque Napoleone di Buonaparte vient prendre ses fonctions de lieutenant
en second en novembre 1785, Valence, qui compte près de neuf mille habitants avec le Bourg, occupe la deuxième place dans le Dauphiné, après Grenoble. Sa célèbre université, qui ne s’est jamais remise des guerres de religion, est moribonde.

Le pouvoir épiscopal demeure intact et l’Église est omniprésente à travers de
multiples établissements qui absorbent depuis un siècle l’essentiel de l’espace urbain alors que la cité est littéralement étouffée par ses remparts qui
ne seront mis à bas qu’à la veille du second Empire. Quelques années avant
l’arrivée de Bonaparte, Valence reste une ville de clercs et de robins. Le Présidial, avec ses multiples offices, attire les fils de bourgeois désireux de s’élever dans la hiérarchie sociale. Commerçants, artisans et “laboureurs” forment une société figée et assoupie.

La situation géographique de Valence n’a cessé de lui donner une tradition
de place militaire. Mais les habitants se plaignent inlassablement de l’obligation du logement des gens de guerre. La construction de casernes, dans les années 1730, a donné à la ville une nouvelle vocation renforcée par le transfert de l’école d’artillerie de Besançon. Valence est désormais “place de guerre”.

L’arrivée de deux nouveaux bataillons du célèbre régiment d’artillerie de La Fère accroît subitement la population d’un millier d’hommes jeunes et d’officiers nobles. Le brassage qui en résulte se traduit par la fondation de plusieurs sociétés savantes où l’on débat de science, de philosophie et de patriotisme.

En une décennie, Valence est devenue un foyer intellectuel bouillonnant. Ce nouvel aspect de Valence n’est sans aucun doute pas étranger à la formation de la pensée du jeune officier corse de dix-sept ans.

Informations techniques

Marche
Difficulté
Très facile
Durée
1h30mn (1j)
Dist.
2.4 km
Afficher plus d'informations

Profil altimétrique

Point de départ

11 Boulevard Bancel , 26000 Valence
Lat : 44.93074Lng : 4.89303

Étapes

image du object
1

Départ de la balade

Nous vous invitons à débuter la balade au départ de l'Office de Tourisme de Valence. En sortant du bureau, prendre à droite et avancer jusqu'à la statue Bonaparte. Traverser le Boulevard Général de Gaulle pour descendre en partie l'Avenue Victor Hugo. A l'intersection avec "la Rue Pierre Sémard", prendre à droite pour contourner "la Place Aristide Briand". Traverser "La Place Championnet" pour entrer sur le "Champ de Mars" et vous diriger vers "La Statue du Général Championnet".

22 Rue de la Banque 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
2

Rejoindre le centre historique

De la Place du Champ de Mars, traverser le Boulevard pour rejoindre "la Rue Saunnière" puis de suite à gauche "la Rue St Didier". Rejoignez ainsi la "Place des Clercs", la "Cathédrale Saint Apollinaire". Rejoindre "La Grande Rue" puis "la Rue Bonaparte" avant d'aboutir "Place de la Pierre".

6 Place Championnet 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
3

Rejoindre la Place St Jean

De la "Place de la Pierre", remonter la "Rue St James", puis la "Rue Sabaterie" et la "Rue Malizard". Traverser "la Rue Madier de Montjau" pour rejoindre "la Rue de l'Equerre", puis "la Rue André Lacroix". Prendre à droite pour rejoindre "la Rue des Musiques" et la "Place St Jean".

6 Place de la Pierre 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
4

Rejoindre le point de départ

De "La Place St Jean" prendre à gauche "la Rue Madier de Montjau", puis encore à gauche "La Rue St Jean", pour aboutir sur "La Place Huguenel". Prendre à droite "Rue Farnerie" pour revenir sur "La Rue Madier de Montjau". Prendre à gauche et ensuite à droite "Rue Emile Augier", puis encore à droite "Rue du Théâtre". A l'angle de la "Rue Briffaut" prendre à gauche, puis encore à gauche "Rue Vernoux" . Suivre à droite "La rue du Palais", puis à gauche "La Rue du Général Farre" avant de tourner à doite "Rue de la Banque" pour revenir à l'Office de Tourisme

3 Rue Saint-Exupéry 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter

Points d'intérêt

image du object

Statue de Bonaparte

Cette statue de bronze est une statue grandeur nature du lieutenant Bonaparte à Valence en 1786. Elle est un hommage aux mois passés en garnison par le futur Napoléon dans la ville. Il est représenté assis en train de lire. Réalisée en bronze, cette statue est l'oeuvre de J.-P. Ravit. Cette statue, a été inaugurée solennellement par le maire de la ville et l'association à l'origine de ce projet « Bonaparte à Valence » le samedi 11 septembre 2010.

1010 Boulevard Bancel 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Centre Victor Hugo (17 Avenue Victor Hugo)

Emplacement de la Poste aux chevaux et du Logis du Louvre. Bonaparte, en route pour Autun, y passe sa première nuit en décembre 1778, avec son père Charles et son frère Joseph

19 Avenue Victor Hugo 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

5, Place Championnet

Face au Champ de Mars de Valence, une plaque rappelle que Bonaparte y prêta le serment civique le 14 juillet 1791. En face, sur le Champ de Mars, la statue commémore le général Championnet qui lui succédera à la tête de l’armée d’Italie.

3 Place Championnet 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Edicule de la Place des Ormeaux

Ancienne chapelle Notre-Dame de la Ronde transformée en poste de garde où Bonaparte sert à partir du 11 janvier 1786. Une plaque honore les 28 généraux drômois ayant servi sous la Révolution et l’Empire.

10 Place des Clercs 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Cathédrale Saint-Apollinaire

La cathédrale Saint-Apollinaire est un des plus anciens monuments de Valence. Elle s’inscrit au centre du quartier cathédral et jouxte au sud l’ancien baptistère paléochrétien et le palais épiscopal, actuel musée.Consacrée le 5 août 1095 par le pape Urbain II, elle est détruite lors des guerres de religion puis reconstruite à l’identique au XVIIe siècle. La cathédrale a connu de nombreuses modifications. Au XVIIIe siècle, l’évêque Alexandre Milon de Mesme réaménage richement son église. Il finance le grand orgue et son buffet, un nouvel autel en marbre et orne les murs de tableaux de maîtres. Le monument du Pape Pie VI, mort à Valence en 1799 prisonnier du Directoire, a été placé dans le chœur. L’ancien clocher-porche, qui menaçait de tomber en ruine après avoir été foudroyé, est remplacé au XIXe siècle. La cathédrale est classée monument historique en 1869. © Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération

Place des Ormeaux 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

5, Place des Clercs (restaurant)

Librairie de Pierre Aurel chez qui Bonaparte souscrit plusieurs abonnements de lecture. Son fils aîné Marc deviendra imprimeur officiel de l’armée et accompagnera Bonaparte en Égypte

2 Place des Clercs 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Maison des Têtes

Antoine de Dorne, professeur de droit à l’université et consul de la ville, est le premier propriétaire connu de cette demeure urbaine qu’il aurait fait construire vers 1530, au retour d’un voyage en Italie. La façade sur rue présente des décors caractéristiques du gothique flamboyant : réseau complexe de moulures, fenêtres à meneaux et croisillons, bestiaire fantastique… Ces derniers côtoient des décors Renaissance, dont les nombreuses têtes en médaillon. La demeure est achetée en 1794 par la veuve du libraire Pierre Aurel, dont le fils, proche du jeune Bonaparte en garnison à Valence, sera recruté en qualité d’imprimeur en chef de l’armée d’Egypte. Depuis les années 1960, des restaurations ont permis à cette demeure urbaine de retrouver son faste d’antan. Propriété de la Ville de Valence, la Maison des Têtes abrite aujourd’hui un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. Protégée au titre des Monuments historiques en 1944, elle a bénéficié d’importantes campagnes de restauration lui permettant de retrouver son panache d’autrefois. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

57 Grande Rue 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

48, Grande Rue (restaurant)

Café-cercle tenu par Marie-Claudine Bou. Bonaparte occupe une chambre au premier étage du 6 novembre 1785 au 31 août 1786, puis du 16 juin au 31 août 1791

42 Grande Rue 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Fresque Square Bonaparte

Elle représente le lieutenant Bonaparte avec ses amies Valentinoises, son frère Louis et Simon de Sucy sur les bords du Rhône en 1791.

3 Rue Lieutenant Bonaparte 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

3, Rue Perollerie

Auberge des “Trois Pigeons” tenue par Charles Geny. Bonaparte y dîne tous les soirs avec les officiers de son régiment.

3 Rue Perollerie 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Temple protestant Saint Ruf

Ex-chapelle Saint-Ruf occupée par les “Amis de la Constitution”. L’urne offerte par Bonaparte contient le cœur de Championnet, mort à Antibes le 9 janvier 1800. Plaque sur la façade. En 1158, les chanoines de l’ordre de Saint-Ruf acquièrent l’Isle de l’Esparvière au bord du Rhône pour y construire une grande abbaye. Ce bel ensemble est détruit lors des guerres de Religion, obligeant les chanoines à se replier dans la ville intramuros autour de leur petit prieuré Saint-Jacques. Dès la fin du XVIe siècle, ce lieu d’accueil pour les pèlerins fait l’objet de travaux importants. Le logis abbatial se construit peu à peu. La chapelle devient église abbatiale et se pare de stucs et de faux marbres au XVIIIe siècle. Désaffectée pendant la Révolution, l’église sert de salle de réunions. En 1800, un monument abritant une urne contenant le coeur du général Championnet est installé dans l’abside à la demande de Bonaparte qui souhaite honorer la mémoire de son ami valentinois. Affectée au culte protestant depuis 1806, cette ancienne église est classée Monument historique en 1921.

2 Rue Saint-James 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Rue Sabaterie

Hôtel du lieutenant-colonel de Josselin, beau-frère de l'abbé de Tardivon. Il commande la garde nationale de Valence, et attise les sentiments révolutionnaires de Bonaparte.

11 Rue Sabaterie 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Porte Saint Ruf

Ce portail monumental, datant du XVIIIe siècle, est le dernier vestige du logis abbatial de la maison mère de l’ordre de Saint-Ruf. Après sept siècles de présence dans la ville, l’ordre amorce un lent déclin, abandonnant peu à peu la règle de saint Augustin, pour lui préférer la gestion des biens et une vie plus mondaine. L’ordre est finalement laïcisé en 1774 et le site est peu à peu abandonné. En 1800, le logis abbatial accueille le siège de la préfecture de la Drôme. Le 15 août 1944, les bombardements alliés visant le pont sur le Rhône sont lourds de conséquences. Les bâtiments abritant la préfecture sont en grande partie détruits, laissant comme témoin de la grande abbaye un portail monumental ainsi que quelques vestiges lapidaires conservés au musée des beaux-arts et d’archéologie de Valence. Ce portail et les bâtiments situés au sud sont inscrits au titre des monuments historiques en 1999. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

5 Rue du Renard 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Côte des Chapeliers

On y trouve les hôtels des familles nobles de Valence. Bonaparte y rencontre la “brune” Louise Adélaïde de Saint-Germain qui épousera Montalivet et qu’il nommera Dame du Palais

23 Côte des Chapeliers 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

8, Rue de l'Equerre

Hôtel de la famille de Laurencin. Amélie de Laurencin est la “belle blonde” évoquée par Bonaparte dans ses Mémoires

10 Rue de l'Équerre 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Chapelle des Cordeliers

Chapelle des Cordeliers mise à disposition de l’École d’artillerie. Bonaparte y suit les cours de dessin de Séruzier et les cours de mathématiques de Dupuis de Bordes

2 Rue André Lacroix 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Eglise Saint-Jean-Baptiste

Le quartier St-Jean était une grande paroisse au Moyen Âge. Si aucun vestige de l’édifice initial ne subsiste, son clocher-porche date en partie du XIIe et abrite deux chapiteaux romans historiés : la Femme aux serpents et Tobie capturant le poisson.Après les guerres de religion, l’église est sommairement relevée au début du XVIIe siècle. À nouveau malmenée durant la période révolutionnaire, le corps de l’édifice est reconstruit dans les années 1840, sur les dessins de l’architecte diocésain Alexandre Epailly. Le clocher-porche est restauré deux décennies plus tard par l’architecte-voyer Auguste Chauffeur qui propose un parementage complet des façades, modifiant radicalement son style architectural et lui conférant une facture néo-romane très différente de celle d’origine. L’église Saint-Jean-Baptiste est inscrite au titre des monuments historiques en 1978. (© Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération) Sur la place, on peut voir aussi les halles, lieu populaire où se déroulent chaque semaine les marchés de producteurs et parfois des marchés de créateurs. Ce quartier propose également de nombreuses adresses gourmandes

4 Rue du Petit Saint-Jean 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

1, Rue Madier de Montjau

Ancien Hôtel de Ville de Valence où Bonaparte reçoit son premier billet de logement le 6 novembre 1785, des mains de Laurent de Gaillard, lieutenant en la sénéchaussée

1 Rue Madier de Montjau 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

2, Rue Belle-Image

Ancien hôtel de la famille de Sucy. Simon de Sucy accompagne Bonaparte en qualité d’ordonnateur en chef de l’armée d’Italie, puis de l’armée d’Égypte. Il est assassiné en Sicile, le 20 janvier 1799

8 Rue Farnerie 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

35, Rue Farnerie

Hôtel de la famille de Montalivet. Jean-Pierre de Montalivet sera préfet, directeur des Ponts et Chaussées puis ministre de l’Intérieur de Napoléon, de 1809 à 1814. Sa statue en pied trône Boulevard d’Alsace.

13 Rue Madier de Montjau 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

15, Rue Madier de Montjau

Auberge de l’Écu de France tenue par le traiteur Faure. Bonaparte y fête, le 4 décembre 1785, la Sainte-Barbe au cours d’un banquet réputé “très cassant”.

15 Rue Madier de Montjau 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

3, Rue Vernoux

En ce lieu est établi le pâtissier-traiteur Couriol. Bonaparte s’y approvisionne chaque midi en petits pâtés chauds à un sol pièce.

3 Rue Vernoux 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Place du Colombier

Hôtel de la famille du Colombier. Bonaparte vient souvent converser avec Mme du Colombier et conter fleurette à sa fille Caroline.

3 Rue du Colombier 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter

Co-auteur

Association "Bonaparte à Valence"

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾