À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Étapes
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

Balade découverte de Valence

Balade découverte Valence
Crédit : Valence Romans Tourisme

Description

Découvrez les incontournables de Valence, son patrimoine, ses rues piétonnes, ses parcs, son kiosque et ses canaux...

Le parcours débute par le Kiosque Peynet, puis vous emmènera en partie dans le Parc Jouvet, et vous reviendrez vers le centre historique.
Vous découvrirez le Musée d'Art et d'Archéologie, la Cathédrale Saint-Apollinaire, le Pendentif..
Après être passé par le Parc St Ruf, vous pourrez admirer la Maison Mauresque, les Halles et l'église Saint-Jean.
Vous passerez ensuite devant les lieux culturels tels la Comédie de valence et le Théâtre de la ville avant d'arriver devant la majestueuse et surprenante Maison des Têtes.
Faites une halte Place des Clercs, place vivante et agréable avant de revenir doucement vers le point de départ sans oublier de passer devant le Centre du Patrimoine Arménien et la fontaine monumentale.

Informations techniques

Marche
Difficulté
Facile
Durée
1h30mn (1j)
Dist.
4.3 km
Afficher plus d'informations

Profil altimétrique

Point de départ

22 Rue de la Banque , 26000 Valence
Lat : 44.93062Lng : 4.89298

Étapes

image du object
1

Départ de l'office de tourisme

Nous vous proposons de débuter votre balade à l'office de tourisme. Nous pourrons, si vous le souhaitez, vous remettre un plan plus détaillé. En sortant de l'office, prendre à droite et descendre sur quelques mètres "le Boulevard Bancel". Traversez pour rejoindre "l'Avenue Victor Hugo". Ensuite prendre à gauche "La rue Louis Pasteur" pour arriver devant la Gare.

22 Rue de la Banque 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
2

Rejoindre le Parc Jouvet

De la gare remonter "l'Avenue Pierre Sémard" jusqu' à l'intersection avec "l'Avenue Victor Hugo". Tourner à gauche, suivre la rue jusqu'à rencontrer "la Rue du Lycée". Vous passez devant le Lycée Emile Loubet. Traversez pour être sur le" Champ de mars" et rejoignez "le Kiosque Peynet"

18 Rue Denis Papin 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
3

Parc Jouvet

Du kiosque, descendre les escaliers pour entrer dans le Parc Jouvet, Enjambez le "canal de l'Epervière", et ressortez du parc en vous passant par les aires de jeux. Ressortez Avenue Gambetta, remonter la Place de la République pour prendre ensuite à gauche "Rue Saunière" et tout de suite encore à gauche la "Rue St Didier".

5 Place Championnet 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
4

Rejoindre le Pendentif et les côtes de Valence

De "la Place des Ormeaux", rejoindre et longer "la Place des Clercs" puis prendre à gauche pour voir "le Pendentif". Prendre ensuite "la rue Perrollerie" puis à gauche traverser "la Place de la Pierre" et remonter "la Rue St James"

3 Place des Ormeaux 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
5

Rejoindre la Maison Mauresque et l'église St Jean

Remonter la "rue St James" et passer devant le Temple et le Porte St Ruf, pour ensuite prendre à droite "Rue G. Rey". Vous êtes à "la Maison Mauresque". Prendre ensuite à gauche pour rejoindre "la Place St Jean" que vous traverserez face à vous pour rejoindre "l'église St Jean et les Halles".

10 Rue Saint-James 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
6

Rejoindre la Maison des têtes par les rues piétonnes

De "la Place Huguenel" (devant le Palais de Justice), descendre "la rue Belle Image" jusqu'à rencontrer sur la droite "la rue André François Bouffier". Tourner à droite pour arriver "rue Madier de Montjau", puis encore à droite pour remonter cette même rue jusqu' à "la Place de la Liberté" où se trouve "l'Hôtel de Ville" et "le Théâtre de la ville". Remonter "la rue du Théâtre", puis à gauche "la Grande Rue" pour arriver à "la Maison des Têtes".

1 Place Charles Huguenel 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
7

Rejoindre le Centre du Patrimoine Arménien

Si vous avez visité la Maison des Têtes, en sortant prendre à gauche pour rejoindre "la Place des Clercs", puis vous remonterez sur la gauche "Rue de l'Université". Continuer jusqu'à avoir sur votre gauche "la Rue Louis Gallet" . Tourner pour arriver au "Centre du Patrimoine Arménien"

7 Place des Clercs 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object
8

Rejoindre votre point de départ

Du "Centre du Patrimoine Arménien", tourner à droite "Rue du Jeu de Paume", puis à gauche "rue du Général Farre" pour rejoindre "la Fontaine Monumentale". De là, en face vous apercevez "Les Nouvelles Galeries". Descendez à gauche "le Boulevard Bancel pour rejoindre l'Office de Tourisme

37 Rue Jeu de Paume 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter

Points d'intérêt

image du object

Statue de Bonaparte

Cette statue de bronze est une statue grandeur nature du lieutenant Bonaparte à Valence en 1786. Elle est un hommage aux mois passés en garnison par le futur Napoléon dans la ville. Il est représenté assis en train de lire. Réalisée en bronze, cette statue est l'oeuvre de J.-P. Ravit. Cette statue, a été inaugurée solennellement par le maire de la ville et l'association à l'origine de ce projet « Bonaparte à Valence » le samedi 11 septembre 2010.

1010 Boulevard Bancel 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Gare de Valence

Le quartier de la gare est entièrement conçu dans la seconde moitié du XIXe siècle. Inaugurée en 1866, la gare de Valence exprime deux types d’architecture radicalement différents : le bâtiment des voyageurs relève de la tradition classique, alors que la halle métallique exprime le parti de l’industrie. Construit par Louis-Jules Bouchot, architecte en chef de la Compagnie des chemins de fer, le bâtiment des voyageurs reprend les principaux motifs du Grand Trianon de Versailles, avec un bâtiment central flanqué de deux ailes en retrait. La halle métallique est une architecture d’ingénieurs mettant en œuvre les nouvelles techniques du XIXe siècle. Suite à son effondrement en 1901, des travaux de restauration et d’agrandissement sont conduits entre 1903 et 1908 conférant à l’édifice son aspect actuel. La façade est inscrite au titre des monuments historiques en 1982. information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo

38 Rue Denis Papin 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Lycée Emile Loubet

En 1902, la Ville de Valence achète le clos Doyon situé au sud du Champ de Mars pour y implanter un collège. La Ville souhaite installer l’administration du collège dans la maison de maître. L’architecte parisien Henri Bertsch-Proust, en charge du projet, réalise un portique surmonté d’une galerie permettant de relier la maison aux bâtiments nord et sud du collège et d’accéder à couvert aux dortoirs. Peu après son inauguration en 1905, on décide de convertir le collège en lycée. Henri Bertsch-Proust s’associe alors à l’architecte valentinois Georges Allingry pour procéder à l’agrandissement des locaux. On augmente ses capacités d’accueil en termes d’espaces d’enseignement mais également de restauration et d’internat. Le bâtiment sud est surélevé pour installer une salle d’études et des classes. On construit également un étage attique doté de chambres pour le personnel.

2 Rue du Lycée 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Le Kiosque Peynet et Champ de Mars

Il est le plus célèbre des monuments valentinois : ce kiosque à musique édifié sur le champ de Mars en 1862 est l'oeuvre d'Eugène Poitoux. Sa légende romantique date de 1942; lorsque le dessinateur Raymond Peynet immortalise la scène amoureuse qui se déroule sous ses yeux : un violoniste jouant sous le kiosque dont la seule spectatrice est une jeune admiratrice. Les amoureux de Peynet venaient de naître. En 1966, en présence de Raymond Peynet, on baptise officiellement le kiosque à musique de Valence, qui est classé monument historique en 1982.

47 Avenue Gambetta 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Le Parc Jouvet

À la fin du XIXe siècle, soucieuse de préserver le panorama sur la colline de Crussol, la municipalité décide la création d’un jardin public sous le Champ de Mars, au quartier de la Robine, agrémenté d’un réseau de canaux et de jardinets.Théodore Jouvet, mécène fortuné, offre à la Ville l’argent nécessaire à l’acquisition des terrains et en janvier 1902 paraît le programme du concours. 14 projets sont alors déposés en Mairie. Devant l’importance du coût de réalisation, la Ville demande à Alphonse Clerc, ingénieur des Ponts et Chaussées et à Henry Martinet, architecte-paysagiste, de préparer une étude définitive moins ambitieuse et d’en organiser l’exécution, qui sera confiée à l’entreprise Nivet de Limoges. Le parc est inauguré le 13 août 1905 par Émile Loubet et de nombreux aménagements supplémentaires viendront l’enrichir au fil des décennies. Depuis 2006, le parc Jouvet est labellisé « Jardin remarquable ». © Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération

Avenue de la Comète 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Maison du Gardien

Suite à l’inauguration du parc Jouvet en 1905, la Ville de Valence confie à l’architecte-voyer Louis Brunel la construction de la maison du gardien, en 1908. Quelques années plus tard, il réalisera également les serres du parc, face à la maison. Ce petit pavillon de style éclectique et pittoresque mêle pierre, béton et bois. L’étage repose sur un rez-de-chaussée surélevé tout en finesse et en verticalité. L’angle sud à pan coupé est orné d’un cadran solaire et d’une inscription en latin signifiant « Je ne marque que les heures ensoleillées, que toutes le soient pour toi ». Dans le roman Les six compagnons et le mystère du parc (1966), l’auteur Paul-Jacques Bonzon met en scène le parc Jouvet. Il évoque « une curieuse construction tarabiscotée qui tenait à la fois du chalet savoyard et de la ferme normande ». La maison du gardien a été habitée jusqu’au début des années 2000.

29 Avenue de la Comète 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Monuments aux morts

Dès 1919, Valence crée une commission chargée de planifier la construction d’un monument aux morts. L’architecte Henri Joulie propose une œuvre moderne et originale, déclinée en trois parties symbolisant la Victoire, le Sacrifice et l’Hommage, constituant ainsi un ensemble architectural monumental. Les figures de la Victoire et du Poilu sont l’œuvre du sculpteur drômois Gaston Dintrat avec lequel l’architecte s’est associé. Inauguré en mars 1929 au sein du parc Jouvet, il bénéficie d’éléments décoratifs naturels et s’inscrit dans un espace intime et recueilli. Il porte les noms des 736 Valentinois morts pour la patrie. Valence accomplit ainsi son devoir de mémoire avec un monument dont on dit qu’il est « l’un des plus remarquables parmi ceux dressés en France pour commémorer le terrible cataclysme », d’où son inscription au titre des monuments historiques en 2019. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Musée de Valence - Art et Archéologie

Le Musée de Valence, Art et Archéologie, au bord de la première terrasse de la ville, se situe dans le centre historique de Valence. Jouxtant la cathédrale Saint-Apollinaire, il propose une large vue panoramique du paysage.Le Musée de Valence comporte : Une bibliothèque de 10 000 ouvrages spécialisés en Art et Archéologie ainsi que de la documentation et des archives sur les collections, dont le fonds est en réseau avec les fonds des médiathèques de l’agglomération et avec celui de l’École Supérieure d’art et design Grenoble-Valence. Source d’étude pour les chercheurs, les archéologues et les étudiants, il permet aussi au public de préparer ou de prolonger sa visite. Des ateliers pédagogiques destinés à l’accueil des jeunes publics. Une orangerie devenue espace d’échange et de convivialité offrant de multiples activités. Un jardin historique, espace de détente rénové. Une terrasse entre la cathédrale et le Champ de mars pour accueillir des sculptures. Un belvédère avec un point de vue exceptionnel. Des salles d’expositions temporaires de 400 m² réparties sur deux niveaux accessibles par le musée ou par une entrée dédiée. Un centre de conservation et d’étude des collections externalisé, de 1 200 m², associé à un dépôt de fouille de l’État. Les œuvres y ont été conservées pendant les travaux. Il permettra au musée de renouveler régulièrement ses accrochages, de pérenniser la politique d’enrichissement et de restauration de ses collections mais également d'accueillir les chercheurs désirant travailler sur les collections du musée.

4 Place des Ormeaux 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Cathédrale Saint-Apollinaire

La cathédrale Saint-Apollinaire est un des plus anciens monuments de Valence. Elle s’inscrit au centre du quartier cathédral et jouxte au sud l’ancien baptistère paléochrétien et le palais épiscopal, actuel musée.Consacrée le 5 août 1095 par le pape Urbain II, elle est détruite lors des guerres de religion puis reconstruite à l’identique au XVIIe siècle. La cathédrale a connu de nombreuses modifications. Au XVIIIe siècle, l’évêque Alexandre Milon de Mesme réaménage richement son église. Il finance le grand orgue et son buffet, un nouvel autel en marbre et orne les murs de tableaux de maîtres. Le monument du Pape Pie VI, mort à Valence en 1799 prisonnier du Directoire, a été placé dans le chœur. L’ancien clocher-porche, qui menaçait de tomber en ruine après avoir été foudroyé, est remplacé au XIXe siècle. La cathédrale est classée monument historique en 1869. © Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération

Place des Ormeaux 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Le Pendentif

Dans le cloître de la Cathédrale fut érigé en 1548 le monument funéraire du Chanoine Mistral. Construit en molasse, il témoigne par sa forme en arc triomphal du regain d'intérêt de la Renaissance pour les formes de l'Antiquité. Vendu comme bien national en 1796, la crypte sert à la fin du XVIIIème siècle de cave et de fosse d’aisance. Racheté par la Ville, le Pendentif fut l'un des premiers monuments classés en France (1840) trois ans à peine après la constitution de la Commission des Monuments Historiques et le passage de Prosper Mérimée dans la Drôme. "Ce monument funéraire, construit en 1548, occupait le centre du cloître situé au nord de la cathédrale. Son commanditaire est Nicolas Mistral, chanoine de la cathédrale de Valence. Vendu comme bien national en 1796, il est acquis par Antoine Gallet, liquoriste, qui le convertit en débit de boissons. Racheté par la Ville de Valence en 1831 et restauré, il est inscrit sur la première liste des édifices classés monuments historiques en France (1840). Son architecture caractéristique de la Renaissance renvoie aux grands modèles de l’Antiquité. Il doit son nom usuel à la disposition des blocs de pierre de sa coupole semi-circulaire sur pendentifs. Sur les faces extérieures, au sein d’un décor vermiculé fait de sillons sinueux, très prisé durant la Renaissance, on devine encore un riche réseau sculpté fait de rinceaux et de masques ainsi que la fameuse salamandre du blason de François Ier." © Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération

2 Place du Pendentif 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Maison Dupré La Tour

Cette demeure urbaine est édifiée au début du XVIe siècle par la famille Genas, dont la fortune est liée au commerce du sel. Propriété de la famille Dupré la Tour au XVIIIe siècle, elle appartient à la Ville de Valence depuis 1974. La maison est divisée en deux corps de logis disposés autour d’une cour centrale. La salle basse est dotée d’une cheminée, d’une pierre à laver et d’un potager. Dans la cour, une tourelle abrite un escalier en vis qui concentre l’essentiel du décor Renaissance dont le style accompli laisse supposer l’intervention d’un artiste italien. Des pilastres ornés de figures antiques et de candélabres soutiennent un linteau dont la frise sculptée puise dans le répertoire mythologique gréco-romain. Cet ensemble décoratif exceptionnel fait de cette demeure un joyau de la Renaissance à Valence. La tourelle d’escalier et les galeries sont classées monuments historiques en 1927. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

7 Rue Perollerie 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Place de la Pierre

Au XVe siècle, les habitants de Valence obtiennent du Dauphin Louis, le futur roi Louis XI, la concession de deux foires annuelles et d’un marché qui sont confirmés par François Ier en 1538. Lieu traditionnel de marché dans la ville ancienne, la place de la Pierre doit son nom à une imposante pierre creusée de trois trous servant de mesures à blé. Le fond des trous était légèrement incliné afin de conduire le grain vers une autre ouverture par où il s’écoulait. Cette pierre a disparu au XIXe siècle. La partie ouest de cette place a vu se succéder différents bâtiments, dont une petite église dédiée à saint Martin durant le Moyen Âge, détruite au début du XVIe siècle. Une halle de marché s’est implantée sur l’emplacement de l’église. Elle est restée en fonction jusqu’à la fin du XIXe siècle, puis convertie en Bourse du travail au début du XXe siècle. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

1 Place de la Pierre 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Bourse du Travail

Créée en 1896 et après avoir été installée provisoirement dans des locaux vétustes, la Bourse du travail de Valence prend ses quartiers dans un bâtiment nouvelle¬ment construit place de la Pierre, sur l’emplacement d’une ancienne halle de marché. Inauguré le 13 mars 1904, il en conserve la structure, vaste espace rectangulaire dont la couverture est portée par quatre rangées de colonnes. Le projet consiste en la construction d’une façade sur la place et le réaménagement intérieur du bâtiment primitif en une salle de 400 places, des salles pour les syndicats, une salle de réunion et une bibliothèque. En 1927, on surélève le bâtiment d’un niveau, permettant ainsi de proposer trois salles supplémentaires. Depuis le départ des syndicats dans les années 1980, le site accueille ponctuellement des expositions et tend à affirmer sa vocation culturelle. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

1 Place de la Pierre 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Les côtes de Valence

Elles sont de véritables vestiges médiévaux permettant de lier la basse ville proche du Rhône avec le centre ancien. Autrefois dotées de barrières pour empêcher l'accès d'envahisseurs ou de maladies, elles conservent toujours leurs magnifiques escaliers en pierre. Sa situation géographique fait de Valence une plaque tournante pour le commerce. Les côtes servaient surtout de "péage" : les commerçants devant s'acquitter d'une taxe pour avoir la possibilité de vendre leurs produits.

37 Rue Ambroise Paré 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Abbaye Notre Dame de Soyons

En raison des conflits religieux, les soeurs bénédictines de Soyons sont chassées de leur village ardéchois en 1622 et édifient une nouvelle abbaye à Valence. Faute de revenus, le déclin est amorcé un siècle plus tard et en 1791, les immeubles sont vendus comme biens nationaux. Peu après, le couvent est intégré à l’arsenal de Valence qui occupe le site, puis la chapelle est mise à la disposition des Enfants du Rhône pour y entreposer leurs bateaux. La façade en pierre de molasse, restaurée en 2008, présente un riche décor de style Louis XIII, animé par des pierres en bossage. Les niches sont couronnées par des petits frontons cintrés interrompus. Cet ensemble décoratif fait de cette façade le principal témoin de la belle architecture du XVIIe siècle à Valence. La chapelle Notre-Dame de Soyons est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1965.

3 Rue Saint-Martin 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Temple protestant Saint Ruf

Ex-chapelle Saint-Ruf occupée par les “Amis de la Constitution”. L’urne offerte par Bonaparte contient le cœur de Championnet, mort à Antibes le 9 janvier 1800. Plaque sur la façade. En 1158, les chanoines de l’ordre de Saint-Ruf acquièrent l’Isle de l’Esparvière au bord du Rhône pour y construire une grande abbaye. Ce bel ensemble est détruit lors des guerres de Religion, obligeant les chanoines à se replier dans la ville intramuros autour de leur petit prieuré Saint-Jacques. Dès la fin du XVIe siècle, ce lieu d’accueil pour les pèlerins fait l’objet de travaux importants. Le logis abbatial se construit peu à peu. La chapelle devient église abbatiale et se pare de stucs et de faux marbres au XVIIIe siècle. Désaffectée pendant la Révolution, l’église sert de salle de réunions. En 1800, un monument abritant une urne contenant le coeur du général Championnet est installé dans l’abside à la demande de Bonaparte qui souhaite honorer la mémoire de son ami valentinois. Affectée au culte protestant depuis 1806, cette ancienne église est classée Monument historique en 1921.

2 Rue Saint-James 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Porte Saint Ruf

Ce portail monumental, datant du XVIIIe siècle, est le dernier vestige du logis abbatial de la maison mère de l’ordre de Saint-Ruf. Après sept siècles de présence dans la ville, l’ordre amorce un lent déclin, abandonnant peu à peu la règle de saint Augustin, pour lui préférer la gestion des biens et une vie plus mondaine. L’ordre est finalement laïcisé en 1774 et le site est peu à peu abandonné. En 1800, le logis abbatial accueille le siège de la préfecture de la Drôme. Le 15 août 1944, les bombardements alliés visant le pont sur le Rhône sont lourds de conséquences. Les bâtiments abritant la préfecture sont en grande partie détruits, laissant comme témoin de la grande abbaye un portail monumental ainsi que quelques vestiges lapidaires conservés au musée des beaux-arts et d’archéologie de Valence. Ce portail et les bâtiments situés au sud sont inscrits au titre des monuments historiques en 1999. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

5 Rue du Renard 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

La Maison Mauresque

Édifiée en 1860, cette maison privée manifeste un goût pour l’orientalisme, courant très en vogue au milieu du XIXe siècle, touchant principalement les arts plastiques et la littérature.En architecture, ce mouvement se caractérise par l’utilisation d’arcs outrepassés, d’arabesques sinueuses, d’entrelacs et de nombreux motifs géométriques. De récentes restaurations ont permis de retrouver et de rétablir un jeu de polychromie en façade, réalisée en dalles de pierres sculptées. Cette maison contraste avec les immeubles anciens qui l’entourent. Sa réalisation coïncide avec les prémices d’un programme d’urbanisme rationaliste du quartier, impliquant l’élargissement de la rue Gaston-Rey et l’alignement de toutes les façades sur la préfecture située en fond de rue, à l’ouest. Son propriétaire, M. Ferlin, est ainsi contraint d’adapter sa maison à la forme asymétrique de la parcelle. © Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération

Rue Gaston Rey 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Eglise Saint-Jean-Baptiste

Le quartier St-Jean était une grande paroisse au Moyen Âge. Si aucun vestige de l’édifice initial ne subsiste, son clocher-porche date en partie du XIIe et abrite deux chapiteaux romans historiés : la Femme aux serpents et Tobie capturant le poisson.Après les guerres de religion, l’église est sommairement relevée au début du XVIIe siècle. À nouveau malmenée durant la période révolutionnaire, le corps de l’édifice est reconstruit dans les années 1840, sur les dessins de l’architecte diocésain Alexandre Epailly. Le clocher-porche est restauré deux décennies plus tard par l’architecte-voyer Auguste Chauffeur qui propose un parementage complet des façades, modifiant radicalement son style architectural et lui conférant une facture néo-romane très différente de celle d’origine. L’église Saint-Jean-Baptiste est inscrite au titre des monuments historiques en 1978. (© Service Ville Pays d'Art et d'Histoire Valence Romans Agglomération) Sur la place, on peut voir aussi les halles, lieu populaire où se déroulent chaque semaine les marchés de producteurs et parfois des marchés de créateurs. Ce quartier propose également de nombreuses adresses gourmandes

4 Rue du Petit Saint-Jean 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Comédie de Valence

Au fil des quelque 200 représentations données chaque saison dans ses trois salles et une soixantaine de lieux décentralisés, plus de 40.000 spectateurs font de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche, un lieu vif et partagé.

1 Place Charles Huguenel 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Hotel de Ville

Durant des siècles, le conseil de ville siège dans la maison Saint-Antoine, rue Saint-Félix. En 1806, il installe ses services dans l’ancien couvent Sainte-Marie, situé sur la parcelle de l’hôtel de ville actuel. Un projet de construction est engagé en 1889, suite à un concours lancé à l’échelle nationale et remporté par les architectes parisiens Henri Bertsch-Proust et Paul Bischoff. Le nouvel édifice adopte la silhouette d’un « palais municipal », caractéristique de l’éclectisme architectural du XIXe siècle et illustrant l’idéal moral et civique républicain, cher à la IIIe République. Si son ample façade renvoie à une architecture classique, c’est au Moyen Âge et à la Renaissance que le bâtiment emprunte l’essentiel de son vocabulaire architectural et décoratif. Restauré entre 2015 et 2018, l’édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 2018. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

1 Place de la Liberté 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Théâtre de la Ville

Lieu culturel qui accueille chaque année des saisons de spectacle : théâtre, musique, jeune public et danse.Au 19e siècle, la ville de Valence est une ville de garnison, elle accueille des milliers de militaires dans ses casernes qui se construisent peu à peu. La présence d’une école d’artillerie attire de nombreux jeunes sous-officiers et officiers, parfois avec leur famille. La municipalité regrette de ne posséder aucune salle de spectacles digne de cette élite militaire. C’est alors qu’on décide la construction d’un théâtre.

Place de la Liberté 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Grande Rue

Artère principale de Valence dès le Moyen Âge, la Grande rue doit son nom à la longueur de son tracé et à sa largeur importante pour l’époque, car deux charrettes pouvaient s’y croiser. De la porte Saunière au sud, à la porte Tourdéon au nord, elle traversait la place des Clercs, coeur religieux de la cité, et la place Saint-Jean, lieu d’activité commerciale, reliant ainsi les deux paroisses principales de la ville. C’est par cette voie que s’est écoulée jusqu’au XVIIIe siècle la plus grande partie du trafic routier rhodanien. Tout au long de cette rue, du XVe au XVIIIe siècle, les riches Valentinois, nobles et bourgeois, magistrats et consuls font édifier leurs demeures. La rectification du tracé de la rue imposée par des mesures d’alignement au XIXe siècle, entraîne la reconstruction de certaines façades qui masquent aujourd’hui la beauté des cours intérieures et des escaliers.

35 Grande Rue 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Maison des Têtes

Antoine de Dorne, professeur de droit à l’université et consul de la ville, est le premier propriétaire connu de cette demeure urbaine qu’il aurait fait construire vers 1530, au retour d’un voyage en Italie. La façade sur rue présente des décors caractéristiques du gothique flamboyant : réseau complexe de moulures, fenêtres à meneaux et croisillons, bestiaire fantastique… Ces derniers côtoient des décors Renaissance, dont les nombreuses têtes en médaillon. La demeure est achetée en 1794 par la veuve du libraire Pierre Aurel, dont le fils, proche du jeune Bonaparte en garnison à Valence, sera recruté en qualité d’imprimeur en chef de l’armée d’Egypte. Depuis les années 1960, des restaurations ont permis à cette demeure urbaine de retrouver son faste d’antan. Propriété de la Ville de Valence, la Maison des Têtes abrite aujourd’hui un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. Protégée au titre des Monuments historiques en 1944, elle a bénéficié d’importantes campagnes de restauration lui permettant de retrouver son panache d’autrefois. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

57 Grande Rue 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Place des Clercs

Mentionnée dès 1285 dans les textes, la place des Clercs doit son nom à sa situation au cœur du quartier religieux de la cité. À proximité de la cathédrale Saint-Apollinaire, on trouvait plusieurs édifices cultuels. Un important bâtiment à caractère monumental du XIIe siècle, découvert au nord de la place lors de fouilles archéologiques, pourrait avoir appartenu au complexe de l’ancienne chanoinie. À partir de la seconde moitié du XVe siècle, la place des Clercs accueille les représentations théâtrales, dont le Jeu des Trois Martyrs, relatant l’histoire des saints Félix, Fortunat et Achillée, fondateurs légendaires de l’Église de Valence. C’est également sur cette place que le célèbre contrebandier Louis Mandrin subit le supplice de la roue le 26 mai 1755, devant plusieurs milliers de spectateurs. Un important marché se tient chaque samedi matin sur la place des Clercs. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

6 Place des Clercs 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Palais de Justice

Le palais de justice occupe l’emplacement de l’ancienne abbaye royale de Vernaison, communauté de sœurs cisterciennes installées à Valence au début du XVIIe siècle. Après la Révolution, les bâtiments sont affectés au Tribunal criminel et à la gendarmerie. L’édifice étant peu adapté à ses nouvelles fonctions, un nouveau palais de justice est construit en partie sur l’emplacement de l’ancien couvent. Il est inauguré en 1836 et sera agrandi et modifié à plusieurs reprises. La façade principale, au nord, s’inscrit sur l’emplacement de la chapelle, du cloître et des jardins des moniales. Elle date de 1861, date à laquelle les arcades préalable¬ment ouvertes ont été fermées. La partie sud a conservé sa façade d’origine, visible de la cour intérieure du bâtiment. Le palais de justice de Valence, construit au milieu du XIXe siècle, rompt avec l’architecture monumentale propre aux édifices de justice. (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

3 Rue du Palais 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Palais Consulaire

Le Palais consulaire de Valence est inauguré en 1927, construit d’après les plans de l’architecte Louis Bozon. Il conjugue classicisme et modernité en inscrivant, sur une trame classique, un décor moderne de bandeaux d’entablement et de moulures galbées, de garde-corps et de balcons en ferronnerie de style Art déco. Ces éléments viennent animer la rigueur du bâtiment en créant des courbes et en rompant les angles vifs de la façade. Les aménagements intérieurs forment un ensemble décoratif homogène et cohérent, dû à une étroite collaboration entre architecte et artisans : vitraux des salons d’honneur, ferronnerie de l’escalier monumental, luminaires, vasques, peinture murale. L’étage est distribué à partir d’un vaste hall par un escalier à double volée qui dessert les salles de réception et les bureaux. Cet édifice est labellisé « Architecture contemporaine remarquable ». (information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo)

3 Rue du Palais 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Centre du Patrimoine Arménien

Dédié à l’histoire des civilisations et à l’exode du peuple arménien, le CPA met en lumière l’un des moments forts de la vie de Valence : l’arrivée de nombreux arméniens en 1920 lors du génocide qui les a touchés.Le Centre du Patrimoine Arménien est avant tout un lieu d’histoire original qui a pour objectif de donner des clés de compréhension du monde qui nous entoure. Films, multimédia, cartes interactives rendent le parcours permanent vivant et accessible à tous. Les expositions et animations proposées tout au long de l’année permettent d’élargir le propos et constituent de véritables temps d’échanges et de convivialité. L’exposition permanente , convoque petites et grandes histoires autour du génocide arménien. Une mise en scène sensible met en perspective un des épisodes marquants du XXe siècle. Le visiteur découvre l’histoire et la culture des Arméniens à travers un véritable « parcours » d’exposition, découpé en sept séquences. Plus de 2000 documents d’archives l’alimentent. Le public est alors guidé par une scénographie inventive et sensible, qui expose les objets emblématiques du quotidien avant d’illustrer le génocide, l’exil, puis l’arrivée en France et les différentes formes d’intégration. Organisé de façon chronologique, ce parcours propose ainsi plusieurs niveaux de lecture et d’approfondissement : le visiteur peut rester à un premier degré de lecture grâce aux textes généraux et aux illustrations, ou enrichir sa découverte en exploitant l’ensemble des outils de médiation présents dans la scénographie. Jeux, visites et ateliers proposés toute l'année sur réservation pour les familles, les publics scolaires et les groupes d'enfants hors temps scolaire.

14 rue Louis Gallet 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Fontaine monumentale

Au XIXe siècle, la présence d’arbres et de fontaines en milieu urbain est une préoccupation majeure des hygiénistes. Ils contribuent à la fois à l’agrément de la ville et à l’amélioration de la santé de la population. En 1900, on compte une cinquantaine de fontaines d’eau potable à Valence. La fontaine monumentale est l’œuvre du sculpteur-architecte valentinois Eugène Poitoux. Elle a été inaugurée en 1887, au rond-point de l’ancienne promenade du Cagnard, lors des grands travaux urbains conduits par la Ville à la fin du XIXe siècle. Elle symbolise le point central de la ville et des boulevards. Par sa forme circulaire, elle accompagne visuellement la courbe formée par le café glacier, qui lui est contemporain. Lors de sa restauration en 2006, une copie de la statue originale placée au sommet de la colonne a été réalisée et installée à son emplacement initial.

15 Boulevard Bancel 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Les Nouvelles Galeries

Le bâtiment des Nouvelles Galeries appartient aux grands immeubles emblématiques des boulevards de Valence. Au XIXe siècle, l’essor des grands magasins marque un nouvel art de vivre et ces nouveaux espaces deviennent le lieu d’expression de la modernité architecturale grâce à des techniques de construction révolutionnaires : charpentes et piliers métalliques, baies vitrées... En 1867, le Bazar de la Drôme s’installe à Valence, puis devient la Société française des Nouvelles Galeries réunies. Entre 1905 et 1908, Léon Lamaizière, architecte stéphanois spécialisé dans la construction des Nouvelles Galeries en France, réalise un agrandissement au sud. Un incendie ravage l’édifice en 1916 et la partie nord, située sur les boulevards, est entièrement rebâtie entre 1920 et 1922, toujours par l’agence Lamaizière. L’architecture et l’ornementation reprennent alors le vocabulaire décoratif de la partie sud conservée. information Service Patrimoine - Pays d'art et d'histoire - Valence Romans Agglo

11 Rue Denis Papin 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Les canaux

Richesse à préserver, les canaux font partie du patrimoine naturel et historique de notre cité. A travers un réseau de 40 km dont 17 à ciel ouvert, partez à la découverte de la biodiversité valentinoise en empruntant les parcours de Châteauvert, de l'Epervière et du Charran. Vous pourrez y observer un monde animal et végétal exceptionnel en plein coeur de ville.

14 Rue du Refuge 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter
image du object

Le Port de l'Epervière

Premier port de plaisance fluviale d'Europe, le port de l'Epervière offre un cadre exceptionnel de détente à deux pas du centre ville. Entre paysages ensoleillés et balades, on y accède aussi par la ViaRhôna. Le port dispose d'un plan d'eau de 4,5 hectares sur le Rhône et offre une capacité d'accueil de 420 places et une aire de carénage (pour intervenir sur la coque) de 60 places. Pour prolonger leurs balades ensoleillées, les promeneurs peuvent également faire une pause au coeur du parc de l'Epervière, cadre de verdure de 7ha (verger, aires de pique-nique) ou nager au centre aqualudique ouvert toute l'année

Chemin de l'Épervière 26000 Valence
- Valence Romans Tourisme -
Consulter

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾