À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Étapes
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

REVIGNY-SUR-ORNAIN - GRANDE BOUCLE SUD

REVIGNY-SUR-ORNAIN - GRANDE BOUCLE SUD

Description

Venez découvrir le sud de Revigny en vous promenant tranquillement sur cet itinéraire à faire à pied.

Informations techniques

Marche
Difficulté
Facile
Dist.
8.6 km
Afficher plus d'informations

Profil altimétrique

Point de départ

8 Rue de la Tresse , 55800 Revigny-sur-Ornain
Lat : 48.82489Lng : 4.98687

Étapes

image du object
1

Départ de la randonnée

Le départ de cette randonnée se fait sur le parking de la salle Léo Lagrange situé rue de la Tresse. On part en direction de Neuville-sur-Ornain en longeant la route départementale sur 1km (Attention à la circulation des véhicules). Vous pourrez faire une pause au point de repos n°1. On continue ensuite jusqu'au point d'intéret n°1 puis on poursuit le chemin sur 1 km pour arriver à l'intersection et reprendre à droite et passer les voies de chemin de fer de la Ligne Paris-Strasbourg (Point n]2), puis reprendre le chemin à une centaine de mètres sur la gauche pour rejoindre le chemin de halage du canal de la Marne au Rhin (Point n°3) par son ancienne écluse n° 50 du Petit Fraicul.

8 Rue de la Tresse 55800 Revigny-sur-ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object
2

Option : Boucle de la fontaine et de la Chapelle Notre Dame de Grâce

Arrivée à l'écluse n° 52, vous avez la possibilité de faire une petit boucle pour découvrir le point n° 4 : la Chapelle Notre Dame de Grâce et sa fontaine. Sinon, vous traverser la rue du Général Sarrail pour reprendre la suite du chemin de halage le long du canal.

52 Avenue du Général Sarrail 55800 Revigny-sur-ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object
3

Passage par la tuilerie CLAVEY

En longeant le chemin de halage vous arriverez au bout d'un kilomètre environ à un passage (pont en béton) qui vous fera traverser le petit ruisseau qui longe le canal et arriver sur le terrain désaffecté de la tuilerie CLAVEY. Il faut traverser le terrain et rejoindre la cité Clavey puis la rue de la tuilerie pour arriver sur l'avenue du 15ème corps.

2 Rue de la Tuilerie 55800 Revigny-sur-ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter

Points d'intérêt

image du object

Entreprise MEUSE METAL

L’entreprise de 22 salariés est spécialisée dans la fabrication de structures métalliques, la métallerie, la couverture et le bardage. Rachetée en 1979 par Claude Beltz, elle connaît un déficit important depuis 2013 suite à la crise qui a touché le secteur du bâtiment entraînant une baisse des carnets de commandes. La Société Meuse Métal de Revigny-sur-Ornain a été placée en liquidation judiciaire le 20 mars 2015.

Rue de la Tresse 55800 Revigny-sur-Ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object

Canal de la Marne au Rhin (géré par Voies Navigables Françaises V.N.F.)

Le canal de la Marne au Rhin, long de 314 km et 178 écluses à l'origine, relie la Marne (à Vitry-le-François) au Rhin (à Strasbourg). Année début travaux : 1838 Par le canal latéral de la Marne, il est connecté au réseau navigable de la Seine vers l'Île-de-France et la Normandie. Les premiers projets de construction remontent aux années 1780, mais la mise à l'étude du canal fut réalisée par l'ingénieur des ponts et chaussées Barnabé Brisson à partir de 1826. Les travaux commencèrent en 1839 et coutèrent 80 millions de francs (~ 12 millions d'euros). Le canal fut mis en service en 1853. La traction humaine et animale fait place à la traction électrique à partir de 1895, sur rails ou sur route, et sur pneumatiques à partir de 1933, avant la généralisation des chalands automoteurs. Les reliefs formant de véritables obstacles, le nombre d'écluses à l'origine fut très important (178) et plusieurs tunnels furent construit, tel le remarquable ouvrage de Mauvages d'un longueur de près de 5 km construit de 1841 à 1846. Le trafic fût important grâce au transport de charbon de Lorraine vers Paris et des céréales champenoises vers l'Est industriel. Le canal connu une prospérité croissante jusqu'à saturation à la fin des années cinquante. Aujourd'hui, les péniches desservent l'usine Arcelor Mittal de Contrisson en bobines de tôle qui subissent une galvanisation par zinc. Ces tôles d'acier galvanisées serviront ensuite pour toitures, bardages, planchers, supports étanchéité...Quelques bateaux de plaisance empruntent régulièrement le canal lors de leur parcours fluvial. Une randonnée sur le canal de la Marne au Rhin vous fera découvrir le célèbre plan incliné de Saint-Louis-Arzviller qui remplace 17 écluses www.cirkwi.com/fr/circuit/23423-canal-de-la-marne-au-rhin-est-des-ouvrages-d-art-spectaculaire

- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object

Fontaine Notre Dame de Grâce

Si vous avez choisi l'option de la fontaine et sa chapelle, il suffit de continuer sur votre gauche et monter légèrement sur 100 mètres puis sur votre gauche à nouveau, il faut marcher une cinquantaine de mètres pour arriver à la fontaine. Cette petite fontaine est protégée par un édicule circulaire et fournissait autrefois une eau ferrugineuse très appréciée. Aujourd'hui, un mince filet s'écoule à la sortie de la fontaine. L'ensemble a été rénové il y a quelques années et les dégâts du passé ont été effacés, ce petit coin est un petit coin de repos très apprécié des promeneurs. Ensuite en revenant sur vos pas jusqu'à la route, vous pouvez emprunter un petit chemin qui monte jusqu'à la Chapelle, mais attention, il est très raide et assez difficile d'accès. Pour les moins sportifs, remonter la rue sur la gauche (attention ça monte et ça roule!). Arrivés tout en haut, vous emprunterez un chemin sur la droite qui passe près du château d'eau pour arriver à la Chapelle Notre Dame de Grâce. Propriété privée depuis plusieurs année, ce bâtiment fut reconstruit en 1898 à proximité de l'ancien édifice datant du 17ème. La chapelle Saint-Vivien aurait été fondée au début du 17ème siècle, devenue bien national, elle fut vendue avec ses dépendances (vignes et jardins) en 1795, mais abandonnée elle tomba en ruines. La chapelle actuelle fut béni par l’Évêque de Verdun le 26 juillet 1898. Le 8 septembre 1898, on y apporta la statue de Notre Dame de l'ancienne chapelle. Un pèlerinage annuel fut mis en place chaque dimanche le plus proche du 8 septembre, aujourd'hui, propriété privée, le pèlerinage n'a plus lieu.

5002F Avenue du Général Sarrail 55800 Revigny-sur-Ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object

Ancienne Tuilerie CLAVEY

En 1921, la société TBM (Tuileries et Briqueteries Mécaniques) décide de construire une usine à Revigny, grâce à des apporteurs de dommages de guerre. L’emplacement choisi se situe entre le canal de la Marne au Rhin et la route de Contrisson, à proximité de la gare du chemin de fer et de celle du Meusien. Trois ans de travaux étaient prévus pour cette construction. La production devait démarrer en 1924 avec un effectif de 125 ouvriers. Mais l’État tarde à verser l’argent des dommages de guerre et la société dépose le bilan avant même d’avoir produit la première tuile. Vendues aux enchères le 21 juillet 1925, les Tuileries et Briqueteries Mécaniques de Revigny sont rachetées par les « Tuileries de Revigny », une société nouvellement créée. En 1928, Edmond Clavey, qui possède une tuilerie à Foussemagne (Territoire de Belfort), rachète les «Tuileries de Revigny » qui deviennent les « Tuileries Clavey ». En 1935, le marché du travail est tel que l’usine de Foussemagne doit procéder au transfert de 20 de ses ouvriers vers l’usine de Revigny, dont la santé économique est excellente. Les bombardements de 1944 endommagent les bâtiments qui s’étendent sur 40 hectares. La remise en état est assez rapide et le travail reprend. En 1964, les usines de Revigny et de Foussemagne fusionnent avec l’entreprise BHTP (Briques, Hourdis, Tuiles, Préfabrication), dont le siège est à Reims (Marne). Le site de Revigny fabrique alors des poutres en béton armé pour planchers et voûtes. Mais en 1969, la société BHTP décide la fermeture de l’usine de Revigny. Les 85 ouvriers retrouvent un emploi dans les usines métallurgiques nouvellement installées à Revigny, Haironville et Contrisson. Le personnel féminin est en partie embauché par la chemiserie. Le stock est liquidé en octobre 1970. Bâtiments et terrains sont vendus aux enchères publiques en janvier 1986. Les carrières de glaise sont actuellement exploitées par la tuilerie Iméris de Pargny-sur-Saulx (Marne). En 2008, une bombe anglaise de 1944, non percutée, y a été découverte. En 2014, la commune de Revigny fait procéder à la dépollution du site : les derniers bâtiments, en ruine, sont démontés. Leur déconstruction a permis la récupération des matériaux aussitôt réemployés et les trois hectares attenants ont été nettoyés ; les végétaux ont été compostés sur place. Les terrains sont désormais prêts pour accueillir de nouvelles entreprises… Texte extrait du Document réalisé par l’association « Le Dit de la Saulx »

- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object

De la boulonnerie Vuillaume à ArcelorMittal

Située, à droite de la route qui mène à Contrisson, la boulonnerie Vuillaume, du nom de ses fondateurs, ne fonctionnera qu’un peu plus de trente ans, entre 1911 et 1944. Ancien élève de l’école des Arts et Métiers de Châlons, Nicolas Vuillaume achète un atelier de ferronnerie, boulons et rivets à Paris, en 1868. Sous son impulsion, l’entreprise prend un véritable essor. Eo En 1900, Ernest Vuillaume, son neveu et nouveau directeur de l'usine, achète à Donjeux (Haute-Marne) une petite usine où il installe la fabrication des « boulons de commerce, le décolletage et la fabrication de chaînes ». L’origine lorraine de la famille n’est sans doute pas étrangère au choix de cette implantation, ni à celui de son transfert à Revigny, dans une usine neuve construite entre 1909 et 1911. L’usine de Revigny est idéalement située à proximité de la route, du canal de la Marne au Rhin, de la ligne de chemin de fer à voie métrique et de celle du chemin de fer de l’Est, sur laquelle elle dispose d’un raccordement. Elle est dirigée par François Bévillard (né en 1874 à Annecy – décédé en 1943 à Revigny). En même temps que l’usine, des cités sont construites pour loger le personnel. Un ramassage des ouvriers résidant dans les communes voisines est également mis en place. Le 21 février 1917, la commune s’inquiète de la proximité d’un stockage de munitions. Une explosion y a eu lieu le vendredi 19 février, faisant 20 blessés. Elle demande à l’armée de déplacer ce dépôt afin de protéger les 250 ouvriers de l’usine dont 150 habitent sur place. Ernest Vuillaume est un patron attentif au développement de son entreprise. Il veille à la protection sociale de ses salariés et, en 1929, met en place une société de secours mutuel qui leur est destinée. Nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1903, il est promu officier en 1914, puis commandeur en 1929. Cet industriel prend une part active dans l’économie française. Il est tout à tour administrateur de l’« Union des Consommateurs de Produits Métallurgiques et Industriels d’Hagondange » (1920), de l’« Energie électrique de Meuse et Marne », des Assurances « Confiance-Vie », de la « Compagnie minière du Haut-Mékong » (1929), de la société « Lambert Frères & Cie » et de l’ « Électro-Métallurgie de Dives » (1932). Il est rejoint dans la gestion de ses usines par son fils Léon, né en 1881, également diplômé des Arts et Métiers. Ses trois gendres travaillent eux aussi dans l’entreprise parisienne : Joseph Pernollet est ingénieur ; Joseph Grout de Beaufort, ingénieur des Arts et Manufactures, décède malheureusement au combat le 13 octobre 1916 ; Jean Dessouter, qui est chef de fabrication, a été gazé pendant la guerre. Souffrant de l’air pollué de la capitale, il préfère rejoindre l’entreprise familiale de Maison du Val en 1925. Le 19 juillet 1944, les bombes alliées, qui visent à couper les voies de communication pour arrêter l’avance allemande, tombent sur la boulonnerie heureusement évacuée. Elles endommagent aussi la tuilerie et les habitations voisines. La production est arrêtée. Elle ne reprendra jamais. Ernest Vuillaume décède en 1946. Ses héritiers obtiennent que les sommes versées au titre des dommages de guerre ne soient pas utilisés pour reconstruire l’usine de Revigny, malgré plusieurs interventions du conseil municipal de Revigny. En 1958, les charpentes métalliques de l’ancienne usine sont déblayées et les terrains vendus à la société Giros d’Ancerville. En 1961, la S.M.R. Société Métallurgique de Revigny ouvre ses portes. Elle est le résultat de la fusion de la Sté H. Giros et de la Sté des Aciers Fins de l’Est (SAFE). La nouvelle usine assure le calibrage d’aciers laminés. Quelques maisons de la boulonnerie existent encore à cette époque. Elles seront détruites progressivement, à chaque construction de nouveaux bâtiments industriels, actuellement propriété du groupe Arcelor-Mittal. Texte extrait du Document réalisé par l’association « Le Dit de la Saulx » Aujourd'hui, les entreprises ARCELORMITTAL ET SOGEFI se partage les lieux. ArcelorMittal Revigny est le principal fournisseur français de barres et a une capacité de 100 000 t/an en étiré,écroûté ou rectifié. L’industrie automobile représente 75% de la production d’ArcelorMittal Revigny (équipementiers ou leurs fournisseurs). Le reste de la production est destiné à l’industrie de l’ingénierie mécanique, l’industrie hydraulique, l’agriculture, la construction et les stockistes. Allevard Rejna Autosuspensions, marque du Groupe SOGEFI, est aujourd'hui l'un des plus grands producteurs de barres stabilisatrices, de barres de torsion, de ressorts à lames et de ressorts hélicoïdaux pour la suspension des véhicules.

18 Avenue du Xvème Corps 55800 Revigny-sur-Ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object

Stèle en mémoire de l'accident feroviaire du 12 novembre 1946

Vous découvrirez cette tragédie en cliquant sur le lien ci-dessous : www.youtube.com/watch?v=weqcwc5bawo

3 Avenue du Xvème Corps 55800 Revigny-sur-Ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter
image du object

Ligne SNCF Paris-Strasbourg

Revigny-sur-Ornain est une gare de la ligne Paris-Strasbourg, commencée en 1846 et inaugurée à Strasbourg le 18 juin 1852. Sous l'occupation allemande, de 1870 à 1918, la ligne s'arrête à la frontière : Avricourt, commune de la Moselle. C'est pourquoi la ligne s'appelle à l'époque Paris-Avricourt. En outre, il existait autrefois trois autres lignes à Revigny : les lignes à deux voies Revigny-Vouziers (1882) et Revigny-Saint-Dizier (1884), et le chemin de fer d'intérêt local à voie étroite (dit le "tramway") Triaucourt-Revigny-Haironville (1878), qui avait sa propre gare. La gare principale était importante pour l'époque avec plusieurs quais et bâtiments, un réservoir d'eau de 10 m3 pour les locomotives, une plaque tournante, une halle de réparation pour 12 locomotives. Il y avait aussi un quai militaire de près d'un km. La ligne de Paris-Est à Strasbourg-Ville, dite « ligne de Paris à Strasbourg », est une ligne de chemin de fer française. Longue de 502 kilomètres, elle relie la gare de Paris-Est à la gare de Strasbourg-Ville et fait partie de l'« étoile de Legrand ». Jusqu'au 9 juin 2007 (veille de l'entrée en service de la ligne TGV Est), elle fut parcourue par les meilleurs trains de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF). Aujourd'hui, les Ter restent les seuls à s'arrêter en gare de Revigny à destination de Reims ou Nancy/Lunéville. Les lycéens de Revigny l'empruntent chaque jour pour rejoindre leur lycée à Bar-le-Duc. Il reste ainsi encore plusieurs arrivées/départs chaque jour à Revigny ce qui permet d'avoir une diversité de moyens de mobilité assez large sur la commune (+ d'infos sur www.ter.sncf.com/grand-est/se-deplacer/prochains-departs/revigny-87175018). Les Bus du réseau Fluo grand est desservent également la commune et permettent aussi d'élargir les offres de transport.(+ d'infos sur www.fluo.eu/fr/part9/lignes-regulieres/1003).

4 Place de la Gare 55800 Revigny-sur-Ornain
- Mairie de Revigny-sur-Ornain -
Consulter

Auteur de la donnée

1 Place Pierre Gaxotte 55800 REVIGNY-SUR-ORNAIN France

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾