À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Étapes
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

Le sentier du Baroque

Notre-Dame de la Gorge
Crédit : Les Contamines Tourisme

Description

Un itinéraire de 20 km sur sentiers et petites routes qui vous permet de découvrir la grande richesse d'édifices baroques au Pays du Mont-Blanc, entre Combloux et Les Contamines-Montjoie.
Point de départ : Eglise St Nicolas de Combloux.
Pour accéder : depuis l'Office de Tourisme, emprunter sur 300m la route de la Cry/Cuchet.
Au carrefour, l'église est sur votre droite.

Altitude départ : 980m
Altitude arrivée : 1170m
Type de sentier : randonnée sportive (par sa durée)

Circuit réalisable en 2 étapes :
Combloux- St Nicolas de Véroce : environ 4h. ou St Nicolas de Véroce - Notre Dame de la Gorge : environ 3h.
Conseil : Avoir une voiture à l'arrivée car pas de liaison en bus directe.

Plan Sentier du Baroque à disposition dans les Offices de Tourisme de Cordon, Combloux, St Gervais, Les Contamines-Montjoie.

Information : les églises sont ouvertes au public en journée. Les chapelles sont fermées et ne sont ouvertes que lors de visites guidées.

Ce sentier peut également se pratiquer en VTT.

Informations techniques

Marche
Difficulté
Moyen
Durée
7h
Dist.
20 km
Afficher plus d'informations

Profil altimétrique

Point de départ

74170 Les Contamines-Montjoie
Lat : 45.821887Lng : 6.726331

Étapes

image du object
1

Oratoires de la Gorge

Quatorze oratoires et la Sainte Chapelle jalonnent le chemin conduisant à l'église et cachent dans leur niche des décors voués au culte de "Marie".

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
2

Chapelle de Notre Dame de la Gorge

Elle fut rebâtie en 1699 par Jean de la Vougniaz, un maître maçon de la Valsésia. Depuis des temps immémoriaux, chaque année, le pèlerinage du 15 août à la Gorge draine une foule de fidèles.Notre Dame est un lieu de prière indissociable du passage du col du Bonhomme.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
3

Eglise et Musée d'art sacré

A l'entrée du village se dresse l'une des plus belle église baroque du Pays du Mont-Blanc, restaurée en 2008.Coup de cœur : l'antépendium (devant d'autel) en cuir de Cordoue, Il en reste 3 en Haute-Savoie, dont 2 à St-Nicolas.Le Musée d'art sacré qui abrite le célèbre trésor de St-Nicolas. Attention fermé le mardi.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
4

Chapelle des Chattrix

Sa façade est très originale et le tuf est largement utilisé. Elle fut fondée en 1693. Un peu plus tard, les frères Genamy, marchands bourgeois originaires de St-Nicolas et établis à Vienne en Autriche, financèrent la remise en état et la dotèrent d'un riche mobilier.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
5

Eglise des Contamines Montjoie

L'église, sous le patronage de la Sainte Trinité, fut construite en 1759 sur les ruines de l'ancien château du seigneur comte de Montjoie.Le clocher fut édifié sur l'emplacement d'une tour de l'ancien château. Ce clocher est surmonté d'une flèche très élégante où se superposent une pyramide basse, un campanile et une "aiguille élancée".Datant de de la fin de période baroque, les sculptures comme les colonnes lisses annoncent le style néo-classique qui s'est déjà imposé dans les bas des vallées.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
6

Eglise St Nicolas de Combloux

Eglise reconstruite de 1702 à 1704.Son clocher à double-bulbe, et double-galerie est en acier inoxydable . Il a été classé monument historique en 1971, il passe pour être l'un des plus beaux et des plus sophistiqués de l'art bulbaire savoyard.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
7

Chapelle de Cupelin

Cette chapelle rurale édifiée en 1654 est placée sous le vocable de St Guérin, saint très populaire en montagne que l'on invoquait pour la protection des troupeaux.Devant la chapelle, Croix de Mission avec tous les instruments de la Passion du Christ.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
8

Chapelle du Gollet

Dédiée à Ste-Anne, St-Claude et St-Joseph. C'est une chapelle massive qui s'intègre bien dans le site.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
9

Oratoire de la forêt du Brettey

Oratoire érigé en 1829 à la mémoire d'un évènement tragique, et remis en état an 1990.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object
10

Chapelle des Plans

Elle fut fondée en 1709 par un prêtre docteur en théologie, originaire de Saint-Nicolas de Véroce : Joseph Mollard.Sa façade est typique des édifices baroques , avec son portail en tuf.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter

Points d'intérêt

image du object

Randonnées du côté de Notre-Dame de la Gorge

Une jolie balade du centre du village des Contamines jusqu'à Notre Dame de la Gorge.Départ du centre du village, sur la place du village des Contamines en face de la Mairie. Rejoignez le sentier du patrimoine le long du torrent le Bonnant en contrebas du parking. Remontez le torrent pendant 3,8 km (environ 50 min) avant d'arriver à Notre Dame de la Gorge où vous trouverez une magnifique église baroque à visiter. Ce fond de vallée est un endroit paisible et relaxant, idéal pour les familles.

- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object

Eglise Sainte-Trinité

La date de l'église Sainte-Trinité, 1759, se lit sur les quatre tirants de fer forgé aux angles de la façade. A cette époque, l'intérieur n'était pas terminé, sa décoration date de 1847.UNE NOUVELLE AIGUILLE PARMI LES SOMMETS… Avant 1760, les Contamines n’étaient que le « quartier d’en haut » de la paroisse de Saint-Nicolas-de-Véroce… Il fallut attendre 1766 pour que l’Église dédiée à la Sainte Trinité soit consacrée. Le site n’est pas choisi au hasard : l’église est implantée sur les ruines du château de Montjoie, place-forte médiévale. Le clocher, édifié sur une ancienne tour du château, est initialement coiffé d’un simple toit à quatre pans. Après la période napoléonienne, il est surmonté d’un lanternon octogonal, d’un bulbe aplati et d’une aiguille d’une grande finesse qui s’élève entre les Dômes de Miage et le Mont-Joly ! OUVREZ LA PORTE DU CIEL ! La façade est structurée par quatre pilastres de tuf, surmontés de chapiteaux corinthiens soutenant un entablement mouluré. Habillant l’espace, deux cartouches floraux surmontent les niches où s’abritent saint Pierre et saint Paul. Pour accentuer le symbole de porte vers le Ciel qu’est l’église, le porche est magnifié par un ensemble de courbes harmonieuses : les arcs de son tympan encadrent la statue du Bon Pasteur, surmontée d’une serlienne (triple baie) et de l’arc en plein cintre de l’entablement. La porte, dessinée par le sculpteur Albertini, venu de la vallée piémontaise de la Sesia, présente des cartouches d’une grande finesse exécutés par Hudry et Pagnez, artisans locaux de Viuz-en-Sallaz. Portail et statues de la façade sont inscrits aux monuments historiques. Protégeant le tout, le large avant-toit est orné d’une croix de saint Maurice et du douloureux visage du Christ ainsi que de la colombe du Saint-Esprit. Au centre, l’oeil de la Providence, dans un triangle entouré de rayons lumineux, nous rappelle que Dieu voit tout ! ANGES ET… RAYONS Deux retables latéraux symétriques sont disposés obliquement. Leurs trois compartiments accueillent des statues en bois polychrome : à gauche, celui du Rosaire, couronné par le coeur de Marie entouré de quatre angelots et de rayons dorés, présente une Vierge à l’Enfant accompagnée de sainte Marguerite et sainte Agathe ; à droite, celui de saint Joseph est couronné par l’oeil de la Providence, avec aussi anges et rayons. Saint Joseph est entouré par saint Pierre levant la clé et saint Paul tenant l’épée. IL Y A DU MONDE DANS LA NEF ! L es peintures des voûtes de 1881 figurent saint François-de-Sales et saint Guérin, les quatre évangélistes puis Jésus et la Cène et, au choeur, le Christ qui bénit. À la clé de l’arc triomphal, séparant nef et choeur, est suspendu un émouvant Christ en croix au visage serein, oeuvre probable des auteurs de la porte. Trois anges baroques recueillent le sang qui s’écoule des plaies du crucifié… UN DÉCOR SCULPTÉ AUX DÉLICATS COLORIS Les retables originaux dessinés par Albertini ont souffert à l’époque révolutionnaire. Ceux réédifiés en 1840, néoclassiques, réemploient quelques éléments antérieurs, tels des angelots. Le retable majeur s’élève sur trois niveaux. L’étage supérieur à la polychromie délicate présente un coeur couronné au centre d’un médaillon entouré de rayons d’or. Quatre anges potelés jouent de la trompette sur l’entablement qui s’appuie sur six colonnes lisses couleur jaspe. Au centre, le tabernacle, presque trop majestueux, cache en partie le tableau de la Sainte-Trinité.

Route de Notre-Dame de la Gorge 74170 Les Contamines-Montjoie
- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object

Oratoires de Notre-Dame de la Gorge

En arrivant à la Gorge, on découvre un ensemble de quatorze petits oratoires qui jalonnent le chemin conduisant à l'église.Leur construction fut décidée par le curé Gaillard en 1728, avant tout pour donner encore plus d'éclat au culte marial déjà présent en ce lieu. Cinq "Mystères Joyeux", cinq "Mystères douloureux" et cinq "Mystères Glorieux" constituent le Rosaire et marquent les étapes de la vie de la Vierge Marie.

Notre-Dame de la Gorge 74170 Les Contamines-Montjoie
- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object

Eglise de Notre-Dame de la Gorge

Lieu de pèlerinage fort ancien, curieux oratoire de style baroque, couvert de fresques Renaissance et de dorures, dans la plus pure tradition de la Savoie religieuse..." écrit Roger Frison Roche dans Mont-Blanc aux sept vallées.Nous ne possédons aucun renseignement certain sur l’origine de Notre-Dame-de-la-Gorge : on raconte qu’il y a 900 ans, un ermite se serait installé en ce fond de vallée, pour y accueillir et réconforter les voyageurs qui passaient en ce lieu… Le chemin conduisait au col du Bonhomme, et de là, on gagnait l’Italie. Le pieux ermite avait organisé un sanctuaire pour la « réfection spirituelle » des voyageurs. Il l’avait dédié à saint Antoine, alors patron des muletiers et guides. Les archives nous dévoilent que le petit sanctuaire va devenir paroisse. Le fond de vallon est habité : en 1338, le « village » de la Gorge compte trente « feux » (foyers). UN RETABLE BIEN SINGULIER À l’origine, le groupe de statues placé à l’étage supérieur du retable illustrait le Couronnement de la Vierge, quinzième mystère du Rosaire. Marie en prière, encadrée du Christ et de Dieu le Père, occupait la partie centrale de la décoration. Pour une raison inconnue, on démonta le retable entre la fin du XVIIIe et le milieu du XIXe siècles. Peut-être pour le protéger durant la période révolutionnaire ? Lorsqu’on le remit en place, on crut bien faire en plaçant la statue du Père Éternel au centre du décor… Mais la scène perdait par là-même sa signification première ! Longtemps, les historiens de l’art décontenancés devant cette Trinité à quatre personnages parlèrent de « hardiesse théologique ». C’est un peu par hasard, en 1998, observant la direction des regards des angelots placés sous chaque statue, qu’on comprit le sens premier de cette composition ! UNE FAÇADE EN VERSION LATINE La façade de l’édifice, protégée par sa large avancée de toiture décorée, est comparable, dans une version un peu simplifiée, à celles des autres églises de la vallée. On remarque deux cartouches stuqués avec leurs inscriptions latines : à gauche, il est écrit « Qui a trouvé Marie, trouvera la vie » et à droite « Ses bases sont établies sur les montagnes saintes ». Une dernière inscription est visible sur la bande transversale entre corniche et oculus : « Je suis la Mère de belle bonté ». LES STATUES Les statues, à gauche et à droite du retable principal, évoquent saint Antoine, premier patron du lieu, et saint Bernard de Clairvaux, chantre de la Sainte Vierge. Peu à peu, l’église s’enrichit de cinq autres autels, dont trois avec retables dorés. Ils ont aujourd’hui disparu, à part les colonnes ajourées de l’autel de gauche et la magnifique frise en relief, qui représente les anges consolant les âmes du Purgatoire. L’ensemble fleuri, coloré et doré, est caractéristique du style baroque. À gauche, une statue de saint François de Sales – évêque de Genève et grand promoteur de la réforme de l’Église catholique – tenant en main un coeur enflammé, fait allusion à son « Traité de l’Amour de Dieu » publié à Annecy en 1616. Visite virtuelle à découvrir ici : drone-de-regard.fr/vr/facim/74_contamines.html

Notre-Dame de la Gorge 74170 Les Contamines-Montjoie
- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter
image du object

Sainte Chapelle

Deux cents mètres en amont de l'église de la Gorge, une petite chapelle bien singulière est accrochée au flanc de la paroi rocheuse. La construction primitive se trouvait à l'aplomb de celle que l'on découvre aujourd'hui.La tradition veut que le premier ermite qui se soit installé à la Gorge ait choisi ce site pour établir son ermitage. Dès le Moyen-Age, la Sainte-Chapelle fut un lieu de pèlerinage fort prisé des habitants de la région. Aujourd'hui encore, le 15 Août, jour de l'Assomption et le 8 Septembre, anniversaire de la Nativité de la Vierge, une procession conduit les fidèles de l'église de Notre-Dame de la Gorge à la Sainte-Chapelle, à l'issue de l'office.

Notre-Dame de la Gorge 74170 Les Contamines-Montjoie
- Office de Tourisme des Contamines -
Consulter

Informations complémentaires

Mis à jour par

Office de Tourisme des Contamines-Montjoie - 27/06/2024
www.lescontamines.com
Signaler un probleme

Topo/pas à pas

1/ Depuis l'église de Combloux, emprunter le sentier du Baroque (départ à droite de la garderie) jusqu'au centre du village.
2/ Remonter le village jusqu'à l'Office de Tourisme.
3/ Face à l'Office de Tourisme, prendre le sentier du Baroque (balisage avec un ange), passer à côté de la Croix St Marc et rejoindre la route de Prairy.
4/ Continuer sur cette route : vous passerez à côté de la scierie Socquet, puis arriverez au hameau de Prairy.
5/ Emprunter le chemin du Fayet puis traverser la route nationale et continuer vers les Choseaux avant de rejoindre la chapelle de Cupelin (St Gervais les Bains) puis la chapelle du Gollet.
6/ Remonter en direction de St Nicolas de Véroce (après être passé à côté de la chapelle de la Combe, chapelle des Plans, chapelle des Chattrix) où vous apprécierez la beauté de l'église récemment rénovée. A côté de l'église, possibilité de visiter le musée d'Art Sacré.
7/ De Saint-Nicolas de Véroce, descendre pour rejoindre le village des Contamines-Montjoie (église) puis en fond de vallée l'église Notre-Dame de la Gorge.

Période d'ouverture

Toute l'année.

Contact

Téléphone :
04 50 47 01 58
04 50 47 05 10

Email : info@lescontamines.com

Site web : www.lescontamines.com

Auteur de la donnée

18 route de Notre Dame de La Gorge 74170 Les Contamines France

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾