Déjà inscrit ? Connectez-vous
9 Le sentier des crêtes

9 Le sentier des crêtes

Crédit : Marion Cottaz

Un départ en forêt puis un chemin qui longe des crêtes boisées avec un sublime panorama sur les sommets environnants. L’esprit de Jack London et de Croc Blanc n’est pas loin quand le regard se perd sur l’immense étendue des Hauts Plateaux et de la réserve naturelle. Somptueuse randonnée en raquette dans cet univers magique que représente la forêt du Vercors.

7.4 km
3 h 30 mn
max. 1417 m
min. 1242 m
370 m
-240 m

Profil altimétrique

Les hébergements à proximité

Point de départ

Saint-Martin-en-Vercors
Lat : 45.013486138693Lng : 5.4712725426867
0 m
23 h

2 informations complémentaires

Compléments

LES BONNES PRATIQUES RAQUETTES

· En cas d’accident, appeler la station au 04 75 45 54 76 et les secours au 112.
· Le randonneur est autonome et responsable de lui-même et des personnes (ainsi que des animaux) qu’il emmène. Le respect du milieu naturel et des autres usagers du domaine fait également partie du comportement responsable du randonneur.
· Les pistes de ski sont interdites aux raquettes.
· Les conditions météorologiques hivernales peuvent être changeantes et difficiles :
- Renseignez-vous avant de partir,
- Adaptez votre équipement en conséquence,
- Munissez-vous de quelques provisions (eau et aliments sucrés),
- Prenez votre téléphone portable,
- Signalez votre itinéraire avant de partir,
- Evitez les lignes de crêtes.

Des problèmes rencontrés sur l’itinéraire… Signalez-les aux contacts ci-dessous.


Pour toutes information :
Espace nordique d’Herbouilly : 04 75 45 54 76 / herbouilly@ladrome.fr
OT Vercors Drôme : 04 75 48 22 54 / www.vercors.com

www.ladromemontagne.fr

Thématique

Le milieu naturel en montagne l’hiver. La faune
Les animaux qui traversent cette période très critique doivent continuellement s’adapter, choisir de migrer ou rester sur place et affronter le froid. Ceux qui restent, mettent en place une gamme assez large d’adaptations, durables ou momentanées.
- L’hibernation : permet à certaines espèces animales d’économiser leur énergie pendant l’hiver grâce au ralentissement de leur métabolisme et à l’utilisation de graisses stockées à la belle saison (marmotte, hérisson, chauve-souris…).
- La mue : avec l’arrivée des températures froides, certains animaux enfilent leur tenue d’hiver. Se parant de meilleur plumage ou pelage, plus isolant, ils en profitent pour se camoufler et ainsi mieux se fondre dans les paysages hivernaux (lièvre variable, hermine, renard…).
- La vasoconstriction : mécanisme physiologique entraînant la diminution du flux sanguin pour réduire les pertes de chaleur.
- L’horripilation : réaction de l’organisme entraînant la contraction des muscles horripilateurs (situés à la base des poils). Cela contribue à une meilleure isolation en augmenter la couche d’air entre la peau et le pelage ou plumage.
Le milieu naturel en condition hivernale est fragile. La réserve énergétique vitale des animaux est comptée. Tout dérangement de la faune est à éviter sous peine de risquer de condamner l’animal.

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.