Déjà inscrit ? Connectez-vous
Boucle à partir de Godinne vers Mont et le CHU par "Li Fossé do Leup" à l'occasion de Rendez-Vous Sentiers du 23 octobre 2011

Boucle à partir de Godinne vers Mont et le CHU par "Li Fossé do Leup" à l'occasion de Rendez-Vous Sentiers du 23 octobre 2011

Itinéraire suivi lors de la randonnée du dimanche 23 octobre 2011 au matin (départ entre 9H et 10H de la Vieille Ferme, rue du Prieuré 1 à 5530 Godinne) dans le cadre du weekend "Rendez-Vous sur le Sentiers". Ce weekend est organisé à l''occasion de la réhabilitation par la Commune d''Yvoir du chemin vicinal n°11 de Godinne, rebaptisé aujourd''hui "Li Fossé do Leup" ("le Fossé du Loup")

9.9 km
max. 261 m
min. 85 m
295 m
-295 m

Profil altimétrique

Point de départ


5530 Profondeville
Lat : 50.3497Lng : 4.86655
0 m
7 ans
image du poi
1

Départ de la Vieille Ferme

Admirablement située le long de la Meuse, Godinne fut toujours un établissement humain important le long du fleuve. Dépendance de la seigneurie de Spontin, Godinne devint une seigneurie foncière à la fin des années 1400. En 1602, les archiducs Albert et Isabelle y fondèrent une seigneurie hautaine. A partir de 1721, les seigneurs d'Hestroy et d'Ivoy en deviennent les propriétaires. La Vieille Ferme peut être considérée comme le siège de la Seigneurie Foncière de Godinne. L'existence d'une exploitation à cet endroit est prouvée dès 1512. Les bâtiments actuels remontent pour la plupart au 17ème siècle. Au dessus du porche d'entrée, beau blason de la famille de Maillen, titulaire de la seigneurie foncière au 17ème siècle. Face au portail, le corps de logis, construit dans le dernier tiers du 17ème, est remarquable d'harmonie. Symétrie, appareillage, choix des matériaux, tout concourt à créer un bâtiment imposant et cohérent. On remarquera encore les hautes toitures d'ardoises, à coyaux et à larges croupes. L'articulation des toitures et des façades est soulignée par de très belles frises en briques. A la gauche du corps de logis, très belle grange en moellons de grès. L'ensemble a été superbement restauré et héberge aujourd'hui la bibliothèque communale, le Musée d'Archéologie de Godinne ainsi qu'un bel espace polyvalent dans la grange.

1 Rue du Prieuré 5530 Profondeville
Lat : 50.3497Lng : 4.86655
0 m
image du poi
2

Gare de Godinne

La gare de Godinne est un monument classé du patrimoine wallon. Elle fut construite vers 1862 au moment de l'établissement de la ligne Namur-Givet. Cette ligne fut concédée par l'Etat Belge à une société française privée: la Compagnie du Nord Belge. Cette exploitation en concession privée dura jusqu'en 1940. Les gares construites par cette compagnie (qui exploitait aussi la ligne Liège-Namur) répondaient toutes aux mêmes critères architecturaux. La gare de Godinne est l'une des dernières survivantes de cette période héroïque des chemins de fer en Belgique. Son avenir est aujourd'hui bien incertain: les impératifs de rentabilité de la SNCB ne sont pas toujours solubles dans les considérations historiques et patrimoniales...

1-9 Rue de Mont 5530 Yvoir
Lat : 50.3487Lng : 4.86937
0 m
image du poi
3

Chapelle Saint Roch

Chapelle Saint-Roch. Cette belle chapelle en moellons de calcaire a été transformée à de nombreuses reprises au fil des siècles. On trouve une première trace de cette chapelle dès 1669: c'est le 16 septembre de cette année que l'évêque de Namur donne l'autorisation de l'ériger. Si l'encadrement de la porte et la porte elle-même furent réalisés à la fin du 19ème siècle, on retrouve dans les murs latéraux les traces de la chapelle primitive. Sa décoration intérieure date de 1988 et est due au père Defoux, ancien enseignant du Collège Saint-Paul voisin. On y trouve ainsi un St-Roch et son chien ainsi que des céramiques représentant des scènes traditionnelles de la vie de ce saint très populaire dans nos contrées. La chapelle fut récemment restaurée grâce à un effort conjugué des associations de Godinne, de la communauté du Collège et de l'Administration Communale.

Rue Saint-Roch 5530 Yvoir
Lat : 50.345Lng : 4.87168
0 m
image du poi
4

Quartier Saint-Roch: la plus ancienne maison

Le quartier Saint Roch que nous traversons resta longtemps un plateau agricole non bâti. Au début du sentier du Cortil Leclerc, au numéro 31 de la rue Saint-Roch, on peut encore découvrir la maison la plus ancienne de ce quartier. Située au lieu-dit «le Pachi de la Vache», sa construction remonte au premier quart du 19ème siècle. Beaucoup plus modeste à l'origine, elle bénéficia d'agrandissements après la guerre de 40-45. Remarquons encore les belles vues sur la vallée et sur les imposants bâtiments du Centre Hospitalier de Mont-Godinne.

31 Rue Saint-Roch 5530 Yvoir
Lat : 50.3471Lng : 4.875
0 m
image du poi
5

Rue Verte Voie: les Tris

Nous voici au début du quartier des Tris qui domine le village de Godinne. Le nom du quartier rappelle que, jadis, à l'époque où Godinne était encore un vrai village rural, on trouvait ici des terres incultes, des trieux, synonyme dans nos régions de terres laissées en friche et dévolues à la pâture du troupeau communal. Au début du 19ème siècle, il y avait malgré tout ici quelques petites fermes dont l'un ou l'autre exemplaires ont été conservés. Ce quartier porte le nom de «Grand Godinne» dans l'Atlas des chemins vicinaux établi dans les années 1840.

1-17 Rue de la Verte Voie 5530 Yvoir
Lat : 50.3478Lng : 4.87738
0 m
image du poi
6

Villa La Chanterelle

La villa «la Chanterelle» fut construite au tout début des années 1900. Elle présente une architecture sobre contrastant avec celle souvent plus éclectiques d'autres villas mosanes construites entre Namur et Givet, à cette même période. La villa fut occupée entre 1902 et 1911 par le grand violoniste belge, Eugène Isaye. C'est le musicien qui baptisa la villa du nom qu'elle porte encore. Une plaque placée à l'entrée de la propriété rappelle cet épisode d'histoire.

1-7 Rue du Charreau 5530 Yvoir
Lat : 50.3493Lng : 4.87685
0 m
image du poi
7

Mariencourt

Le sentier de Mariencourt doit son nom au domaine voisin de la Chanterelle. Une grosse villa, à l'aspect de cottage anglais, construite en 1898, occupait ce domaine jusqu'en 1960. A cette date, le bâtiment fut démoli. Le domaine avait été baptisé Mariencourt par son premier propriétaire en hommage à son épouse, prénommée Marie. Peu avant la guerre de 1940, la villa devint un hôtel restaurant qui nous rappelle l'importance de Godinne comme lieu de villégiature à cette époque. Plus tard encore, le domaine devint un home de vacances pour les enfants des mineurs des charbonnages de Aiseau-Presle.

1 Sentier de Mariencourt 5530 Yvoir
Lat : 50.3501Lng : 4.87754
0 m
image du poi
8

Li Fossé do Leup

Li Fossé do Leup, ou fossé du Loup, est le nom donné par les habitants de Godinne et de Mont à ce beau chemin reliant leurs deux villages. Cette ancienne voirie vicinale, tombée dans l'oubli, a été réhabilitée par la commune d'Yvoir, pour en faire une liaison verte entre les deux villages. Le nom fait à la fois référence à la nature du chemin, très encaissé, et à la présence voisine d'un lieu-dit «li tienne do leup». On y aurait vu jadis le dernier loup de Mont-Godinne...

2 Avenue du Docteur Schweitzer 5530 Yvoir
Lat : 50.353Lng : 4.88159
0 m
image du poi
9

Potale de Saint Antoine

La potale de saint-Antoine aurait été érigée à la fin des années 1800 par le curé du village de Mont. Dans la tradition populaire, saint Antoine est invoqué par ceux qui ont perdu quelqu'un ou quelque chose. C'est sans doute la raison pour laquelle cette potale fut restaurée, en 1942, par une habitante du village qui avait perdu son fils en mer. Le marcheur d'aujourd'hui peut aussi l'invoquer son souffle perdu, à l'issue de la terrible montée du tienne de Mont.

Rue du Tienne de Mont 5530 Yvoir
Lat : 50.352Lng : 4.88839
0 m
image du poi
10

Rue Sous le Bois et fontaine Caroline

La rue Sous le Bois porte joliment son nom: elle longe les anciens bois communaux de Godinne qui forment, avec les bois d'Anway et la forêt domaniale de Tricointe, un superbe ensemble boisé dominant la vallée de la Meuse. La fontaine Caroline était la fontaine préférée des fermiers. C'est à cette fontaine qu'ils venaient laver leur beurre car son eau était très froide. Maintenant la fontaine n'est plus alimentée, elle représente un trop grand danger pour les enfants.

1-5 Rue Sous le Bois 5530 Yvoir
Lat : 50.3513Lng : 4.89222
0 m
image du poi
11

Potale de Saint Roch

Cette belle potale en moellons de grès confirme une fois encore la popularité du culte de Saint Roch dans nos régions. Chaque épidémie de peste provoquait une recrudescence de ferveur populaire à l'égard du saint au chien... Cette potale, dont la trace apparaît sur une carte de 1890, fut restaurée par la commune d'Yvoir en 1991.

9 Rue du Calvaire 5530 Yvoir
Lat : 50.3511Lng : 4.89548
0 m
image du poi
12

Sentier Nana

Ce sentier typique de village a été aménagé en sentier nature par les enfants de l'école communale de Mont en 2010. Des plantations ont été réalisées tout le long du chemin, des abris à insectes ont été installés et le tout est complété de panneaux didactiques. Cette opération a été soutenue par l'ASBL Sentiers point be». Cette Association est aussi à l'origine de l'opération «Rendez-Vous sur les Sentiers».

3-5 Rue des Sources 5530 Yvoir
Lat : 50.3521Lng : 4.89829
0 m
image du poi
13

Trou de l'église

Le Trou de l'église, à l'angle de la rue du mayeur et de la rue du centre, est l'un des phénomènes karstiques majeurs du plateau de Mont. Le village de Mont est en effet construit sur un plateau calcaire truffé de trous et grottes de toutes sortes. Le Trou de l'église, d'une profondeur de 78 mètres, est bien connu des spéléologues belges et étrangers qui viennent y pratiquer leur passion. D'autres trous, comme le trou Bernard ou le trou Wéron, sont aussi être explorés par des spéléologues avertis.

1 Rue du Mayeur 5530 Assesse
Lat : 50.3531Lng : 4.90208
0 m
image du poi
14

Eglise de Mont

Longtemps simple hameau de Godinne, Mont ne bénéficie d'une paroisse en propre que depuis 1898. Une église avait cependant déjà été construite à Mont en 1875. Les murs principaux de l'église actuelle sont toujours d'origine. Par contre, le clocher et une partie des murs furent abattus en 1978. Ils menaçaient en effet de s'écrouler. C'était là une conséquence de la nature particulière du sous-sol karstique de Mont. L'architecte Jean Cosse transforma et réaménagea complètement l'église. Les travaux furent terminés en 1980.

2 Chemin du Renissart 5530 Assesse
Lat : 50.3535Lng : 4.90134
0 m
image du poi
15

Calvaire de l'Air Bois

A côté du hêtre creux, au tronc fendu par la foudre, une petite croix moderne rappelle l'existence de l'ancien calvaire de l'Air Bois dont la carte de Ferraris fait déjà mention vers 1178.

2-6 Chemin du Renissart 5530 Assesse
Lat : 50.3583Lng : 4.89966
0 m
image du poi
16

Centre Hospitalier Universitaire de Mont-Godinne

Le Centre Hospitalier Universitaire de Mont-Godinne est aujourd'hui l'une des grandes institutions hospitalières de la Province de Namur. Avec plus de 400 lits d'hospitalisation et 1700 collaborateurs, c'est aussi le premier employeur de la commune d'Yvoir. Le Centre hospitalier, plus particulièrement spécialisé notamment en cardiologie, pneumologie et hématologie, est le fruit de la collaboration entre l'Université Catholique de Louvain et les Mutualités Chrétiennes. La clinique s'est installée, en 1967, dans les bâtiments d'un sanatorium construit ici dès 1903. On y soignait les tuberculeux, dans un environnement ensoleillé, paisible et loin des miasmes de la ville...

Rue Fonds Delvaux 5530 Profondeville
Lat : 50.3575Lng : 4.88688
0 m
image du poi
17

Pont-barrage-écluse de Frappe-Cul

Le pont-barrage-écluse de Frappe-Cul est installé à la limite des communes de Profondeville et d'Yvoir. Avant 1870, la Meuse était encore une rivière à la navigabilité très incertaine. Les bateliers remontaient le fleuve en utilisant des chevaux et le chemin de halage que nous empruntons aujourd'hui. La descente du fleuve pouvait se faire à la voile. Les ponts-barrages offrent aujourd'hui aux promeneurs de belles opportunités de communication sécurisée entre les deux rives du fleuve.

Rue Tantachaux 5170 Profondeville
Lat : 50.3613Lng : 4.87382
0 m
image du poi
18

Les Hêtres Pourpres

La grosse villa «les Hêtres Pourpres» fut construite en 1891 par Charles du Ry. On l'appelait à cette époque le Château de Chauvaux. Elle connut de nombreux propriétaires avant d'être transformées en maison de repos sous le nom des «Hêtres pourpres». Cette maison de repos fait partie, depuis 2010, du Centre Hospitalier Universitaire de Mont-Godinne.

59-61 Rue Grande 5530 Yvoir
Lat : 50.3532Lng : 4.87877
0 m
image du poi
19

La Vieille Maison

La Vieille Maison est un imposant bâtiment qui fait face au fleuve. La partie la plus ancienne est le premier nouveau de la tour d'angle situé à gauche du corps de logis principal. Ce bâtiment est réputé dater de 1710. Les 5 cinq premières travées gauche du logis datent de la deuxième moitié du 18ème siècle. Plusieurs aménagements furent encore réalisés dans les années 1800 et même dans les années 1900. La «Vieille Maison» de Godinne est célèbre pour avoir appartenu à la famille de Paul-Henri Spaak. Elle fut, bien avant cette époque, une auberge et un relais de poste pour le village de Godinne.

61 Rue Grande 5530 Yvoir
Lat : 50.351Lng : 4.87574
0 m
image du poi
20

Les îles de Godinne

Les îles de Godinne sont aujourd'hui classées réserva naturelle domaniale. Elles furent jadis cultivées et connurent même une courte période d'exploitation touristique durant la période entre les deux guerres mondiales. Les îles sont majestueusement dominées par le tienne de Rouillon et le restaurant des Sept Meuse. De ce beau point de vue, que l'on peut atteindre par plusieurs promenades pédestres, on découvre, par temps clair, sept tronçons successifs de la Meuse...

9-33 Rue Grande 5530 Profondeville
Lat : 50.3505Lng : 4.87234
0 m
image du poi
21

Ensemble monumental de l'église de Godinne et du Château

La construction de l'église Saint Pierre remonterait à la période romane. Il reste peu de traces visibles de cette construction primitive. Une partie importante de l'église fut détruite par une violente tempête en 1606. La toiture t la partie supérieure des murs furent alors reconstruites. D'autres travaux eurent encore lieu au 18ème siècle. Le choeur remonte quant à lui au 16ème siècle. Une porte a longtemps fait communiquer directement l'église et le château. Le chronogramme de 1768 qui surmonte la porte d'entrée signifie: «cette maison n'est pas l'oeuvre de disputes mais de vraie paix». En réalité, les travaux de 1768 faisaient suite à quatre années de litiges entre les paroissiens de Godinne à la famille de Mesnil, décimateur de la paroisse. Attenant à l'église, le Château fut construit à la fin des années 1500. Ses différents propriétaires, sous l'Ancien Régime, occupaient tous la fonction de décimateur de la paroisse de Godinne. C'est probablement l'origine de son appellation de «Prieuré de Godinne». En réalité, ce bâtiment n'a jamais rempli aucune fonction monastique. Le corps de logis, en briques et en moellons de calcaire et de grès, remonte au 16ème siècle mais les fenêtres et portes actuelles ont toutes été modernisées dans les années 1800. On remarquera encore la très belle tourelle d'escalier, de plan octogonal et au couronnement arasé. Propriété privée, le château fut, entre 1930 et 1960, la propriété de la famille Bauchau dont est issu le grand écrivain belge Henry Bauchau.

2-18 Rue du Prieuré 5530 Profondeville
Lat : 50.3502Lng : 4.86743
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici