À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

Cuguron "La tourbière"

Cuguron "La tourbière"
Cuguron "La tourbière"
Crédit : mairie Cuguron

Description

C’est un milieu naturel gorgé d’eau en permanence, rendant la décomposition des végétaux très lente. Ces milieux très fragiles peuvent mettre plusieurs dizaines à centaines de siècles à se créer et ont de nombreux intérêts : ils abritent des espèces végétales et animales rares et spécifiques de ces milieux. C’est le cas des Sphaignes, capables d’absorber l’eau comme des éponges ou des Droséras, petites plantes carnivores.

Informations techniques

Ce circuit a été mis à jour le : 05/08/2022
10 km
2 h 30 mn
max. 554 m
min. 480 m
162 m
Public : Randonneurs occasionnels

Profil altimétrique

Point de départ

Lat : 43.0996192Lng : 0.536667

Points d'intérêt

image du object

Métier à ferrer

Métier à ferrer

- RANDO COMMINGES -
Consulter
image du object

Les Sphaignes

Il en existe plus de 35 en France. Elles ont la capacité de stocker jusqu’à 30 fois leur propre poids en eau, et maintiennent en permanence le milieu humide. Elles accumulent l’eau durant l’hiver et peuvent la restituer quand le milieu devient plus sec. Elles participent à la construction de la tourbière acide, car elles libèrent de l’acidité qui les met à l’abri de la décomposition par les microbes du sol. Ainsi les anciennes couches meurent ; elles participent à la fabrication de la tourbe mais ne pourrissent pas, et les sphaignes vivantes grandissent sur les anciennes. La tourbe était autrefois utilisée comme allume feux une fois séchée. La dégradation des tourbières par l’anthropisation (action de l’homme sur un milieu) est une menace pour les espèces qui s’y trouvent. 

- RANDO COMMINGES -
Consulter
image du object

Droséra à feuilles rondes

La drosera pousse en milieu acide. On la croise dans les tourbières, et justement sur la tourbe qui est pauvre en éléments nutritifs, qu’à cela ne tienne !!! La plante s’est adaptée. Elle trouvera les nutriments manquants dans sa capacité à piéger les petits insectes, grâce à ses poils collants qui portent des gouttes gluantes et qui les attirent. L’insecte reste collé et la feuille se referme sur lui et le digère, palliant ainsi le manque d’azote des terrains pauvres qu’elles occupent. On la reconnaît à ses feuilles couleur vert olive se teintant de rouge par une exposition au soleil. De juin à septembre on peut voir ses fleurs blanches s'ouvrir successivement sur la tige. Cette plante carnivore est protégée en France.

- RANDO COMMINGES -
Consulter
image du object

Écrevisse à pattes blanches

Crustacé omnivore qui se nourrit de petits invertébrés et de végétaux. On peut la reconnaitre à son corps allongé et aplati couvert d’une carapace de couleur grisâtre ou brunâtre ; sa queue est aplatie en forme d’éventail. Elle possède deux antennes, et cinq paires de pattes blanches sur sa face ventrale. On la retrouve dans des rivières et ruisseaux dans des courants rapides, mais aussi dans des étangs et des mares. Cette écrevisse est active dès le mois de mai et sort généralement la nuit. De plus, elle peut muer 2 fois par an pour que son corps se développe. Cette espèce est protégée en Europe et en France à cause des menaces qui pèsent sur elle comme l’arrivée d’autres espèces d’écrevisses exotiques, ainsi que par la dégradation des ruisseaux, car elle a besoin d’une eau propre pour se développer.

- RANDO COMMINGES -
Consulter
image du object

Lézard vivipare

C’est une espèce parapluie, ce qui veut dire qu’en protégeant son habitat, d’autres espèces qui vivent dans le même milieu bénéficient de cette protection, comme la grenouille rousse. Il est protégé sur notre territoire. Ce lézard qui vit 5 ans est vif et rapide, il est de couleur brune avec des tâches ou lignes jaunes, il mesure 12 à 18 cm avec une queue qui fait la moitié de son corps. Les femelles sont plus grandes que les mâles. Sachez que le lézard vivipare, est en fait ovovivipare. Les œufs se développent dans le corps de la femelle et naissent semblables à des adultes, ce mode de reproduction est une adaptation au froid ; c’est le seul reptile à dépasser le cercle polaire !!! Il existe cependant, quand le climat est doux, des espèces qui permettent aux embryons de se développer dans des œufs à l’extérieur du corps. Il est friand d’araignées et d’insectes. Il hiberne de septembre-octobre à mars-avril.

- RANDO COMMINGES -
Consulter
image du object

La Tourbière

C’est un milieu naturel gorgé d’eau en permanence rendant la décomposition des végétaux très lente. Ces milieux très fragiles peuvent mettre plusieurs dizaines à centaines de siècles à se créer et ont de nombreux intérêts : elles abritent des espèces végétales et animales rares et spécifiques de ces milieux. C’est le cas des Sphaignes, capables d’absorber l’eau comme des éponges ou des Droséras, petites plantes carnivores.

- RANDO COMMINGES -
Consulter

Informations complémentaires

Départ

Mairie

Arrivée

Mairie

Parking conseillé

Mairie

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter