Déjà inscrit ? Connectez-vous
Arrivée de spéciale au Moulin

ENDURO n°8 Le Moulin de Corp

Crédit : Greg Noce

Courte mais superbe descente classique, avec de très nombreuses épingles (21...) et pas mal de racines. Bien glissante si humide : exposition Nord. Les 2 dernières très grosses marches se shuntent par la droite; arrivée magique au pont romain du moulin de Corp. A faire absolument.Magnifiques points de vue sur les gorges de la Dourbie.Montée à la pédaleDepuis le hameau de Pierrefiche, une large piste permet de rejoindre la ferme des Privats. On la contourne vers le nord entre les champ jusqu'à rejoindre l'entrée de la descente.Un single technique tout en épingle avec une pente régulière et quelques passages bien penchés. Peu de vitesse dans ce magistral sentier mais la technicité et la pose de roue rende la descente très plaisante, la faisant paraître plus longue qu'elle n'en a l'air.

4.9 km
max. 776 m
min. 421 m
0 m
0 m

Profil altimétrique

Point de départ

Lat : 44.107088Lng : 3.217245
82 j
image du poi
1

Le Moulin de Corp

Le Moulin de Corp (issu de l’occitan gorg) sur la Dourbie, a été construit aux alentours du XIVème siècle. Il appartenait au seigneur de Montméjean. Situé à l’extrémité de la commune de Saint-André-de-Vézines, il constituait le seul accès au cours d’eau. Il a remplacé le moulinet situé sur l’exsurgence du Causse Noir dont le débit n’était plus suffisant. Moulin à farine et moulin à huile, il a été transformé en centrale hydroélectrique au début du XXème siècle, puis en résidence secondaire.

La roque-sainte-marguerite
Lat : 44.1194Lng : 3.24516
n/a m

5 informations complémentaires

Départ

Pierrefiche du Larzac, La Roque-Ste-Marguerite

Arrivée

Le Moulin de Corp, La Roque-Ste-Marguerite

Accès routier

Depuis Millau, prendre la D.991 direction Gorges de la Dourbie ; à l’entrée de la Roque Ste Marguerite, traverser le pont et monter au village de Pierrefiche du Larzac (18 kms au total). 

Parking conseillé

Se garer après l’église, devant la salle communale

Recommandations

Respecter scrupuleusement le tracé, notamment lors de l’arrivée au moulin.