Déjà inscrit ? Connectez-vous
MALMEDY "Itinéraire de la Memoire"

MALMEDY "Itinéraire de la Memoire"

«La tradition n'est pas de conserver les cendres ... mais bien le feu sacré!» Par cette promenade enrichissante et pleine d'intérêt, nous allons à la découverte de notre ville en retenant l'essentiel des sites visités. Nous vous invitons donc à faire le tour avec nous afin de découvrir l'histoire de la ville de Malmedy. Venez avec, vous n'allez pas

3.3 km
max. 404 m
min. 329 m
101 m
-101 m
Thématique : Culturel

Point de départ


4960 Malmedy
Lat : 50.4257Lng : 6.02899
0 m
image du poi
1

L'Obélisque

Pour la somme de cinq cents florins, l'avantdernier Prince-Abbé de la Principauté de Stavelot-Malmedy, Jacques de Hubin édifia ce monument en 1781 sur l'ancienne Place du Marché (de 1860) aujourd"˜hui Pl. Albert 1er. Il y fit apposer ses armoiries et sa devise: «Fluvius Pacis». Elles disparurent lors de l'arrivée des troupes françaises de la Révolution, en 1794. L'Obélisque arbora ensuite l'aigle de Prusse sur l'ordre du bourgmestre de l'époque, Delvaux, qui refusait de le voir figurer sur son «Hôtel de Ville». En 1920, il fut enlevé de l'obélisque lors de la désannexion de la Prusse du le rattachement à la Belgique.

9 Place Albert Ier 4960 Malmedy
Lat : 50.4257Lng : 6.02899
0 m
image du poi
2

L'Eglise des Capucins

Deuxième en grandeur de la ville, épagnée par l'incendie catastrophique de 1689, elles est située dans la ruelle du même nom et est consacrée à Saint François d'Assise. Elle doit son existence à l'installation de la communauté des Pères Capucins, venus à Malmedy en 1617. Leur couvent, en grande partie démoli en 1902, après avoir servi d'hôtel de ville puis d'école, était accolé au côté est de l'église, dont la première pierre fut posée en 1623. L'édifice en moellons est à nef unique avec une seule chapelle latérale. Le maître-autel en chêne est orné d'une grande «Nativité» sur toile attribuée d'une part par Herman Rehm et A. Bragard-Pietkin au peintre malmédien Counet en 1887 et d'autre part à Englebert Fisen par le Club Wallon, en 1905. Au-dessus de la porte d'entrée, une Vierge en bois de l'école liégeoise de Jean Delcour accueille les fidèles. Une autre Vierge en bois, peinte en blanc, également attribuée à cette même école, domine l'autel latéral. L'église, propriété de la ville de Malmedy, abrite également plusieurs autres peintures et sculptures de valeur, œuvres de maîtres hollandais et wallons des XVIIe et XVIIIe siècles.

1-12 Rue de la Gare 4960 Malmedy
Lat : 50.4251Lng : 6.03101
0 m
image du poi
3

Le Bâtiment du Gouvernement Baltia

Edifice au style néo-classique, construit entre 1912 et 1914, sous le régime prussien, prévu à l'époque pour abriter le Landrat (Conseil du Land) et son administration. Devient, en 1920, le siège du Gouvernement provisoire mis en place par le Général Baron Baltia, Gouverneur des territoires d'Eupen et de Malmedy, devenus belges. Incendié partiellement en 1940 et remis en état par l'administration allemande, qui l'utilise comme centre administratif. Il fut par la suite mis sous séquestre, racheté à l'Etat belge (en 1951) par la Sté. ESMA (Sté d'électricité Entre-Sambre-et-Meuse "“ Malmedy), devenue ESMALUX puis UNERG, et, in fine, intégrée à Electrabel. Voué dès 1988 à recevoir les services des Finances de Malmedy et de Stavelot, ce n'est qu'après une importante restructuration de ce Ministère que les travaux d'aménagement et de restauration purent, en 1996, commencer. L'Administration s'y installe en juillet 2001.

Rue Joseph Werson 4960 Malmedy
Lat : 50.4239Lng : 6.03385
0 m
image du poi
4

La Maison Vinette

Datant sans doute du début du 17ème siècle, la Maison Vinette, l'un des plus petits musées du monde (deux pièces), est en fait un musée vitrine qui ne se regarde que de l'extérieur! On y aperçoit une chambre à coucher du temps jadis, avec la demoiselle Marie Thérèse Vinette, alitée et gravement malade. Cette scène rappelle un fait survenu à Malmedy le 16 janvier 1797. L'occupant révolutionnaire français refusant que l'on porte le St-Viatique aux malades, un mouvement spontané de la population, bravant gendarmes et soldats, organisa une procession encadrant le vicaire. La foule parvint jusqu'à la Maison Vinette, et la jeune fille put recevoir les derniers secours de la religion, avant de décéder le 15 avril suivant.

Biertasètsche 4960 Malmedy
Lat : 50.4253Lng : 6.03601
0 m
image du poi
5

La Chapelle de la Résurrection

Construite sur la place du Pont Neuf, de 1755 à 1757, sur l'initiative de Jean-Ignace Roderique, ancien Jésuite puis journaliste et polémiste, fondateur de la Kölner Zeitung (Gazette de Cologne) et auteur réputé de nombreux ouvrages historiques, périodiques et littéraires. Cette chapelle de style Renaissance devait permettre aux personnes âgées du quartier de la Vaulx, dont les parents de l'auteur du projet, d'assister à la messe dans un lieu proche de leur domicile. La construction abrite les reliques de Sainte Emerentienne, Sainte Albine et Saint Juste.A l'intérieur, sont disposées les dalles funéraires du constructeur ainsi que celle des membres de sa famille.

Rue Haute Vaulx 4960 Malmedy
Lat : 50.4252Lng : 6.03396
0 m
image du poi
6

La Halle de Grétédar

En 1601, les bourgeois malmédiens, pour se mettre à l'abri des pillards et des troupes de passage, fortifièrent la ville en l'entourant d'une muraille percée de sept portes d'accès. L'une d'elles était celle de Grètèdar, située à l'extrémité de la rue la Vaulx, qui donnait accès vers la colline de l'Ivremont et indirectement vers la vallée de la Warche ou vers l'Est de Malmedy. Elle fut détruite dans l'incendie de 1689. A son emplacement, l'on construit en 1727 un nouveau bâtiment qui devint le siège des Magistrats et de la Haute Cour de Justice, puis mairie de 1808 à 1818. Le bâtiment, racheté à des particuliers en 1964 par l'ASBL «Mamedy-Folklore» (société d'archéologie et d'histoire), a subi une complète restauration avant de devenir le siège de cette ASBL.

Grètèdar 4960 Malmedy
Lat : 50.426Lng : 6.03088
0 m
image du poi
7

Le Calvaire

Sur la colline de Livremont située au nord de la Ville, furent d'abord érigées en 1728, à l'initiative du capucin Albert de Dinant, sept stations du chemin de Croix, matérialisées par des croix de bois. Celles-ci furent remplacées en 1873 par quatorze autres, ellesmêmes remplacées en 1913 par les actuels bas-reliefs sculptés par l'Aixois Burger. Au sommet du Calvaire se dresse une chapelle hexagonale dédiée aux Saintes Agathe et Appoline. L'autel est surmonté d'une «mise au tombeau» constituant la 14ème station du chemin de croix. Elle surplombe la ville de 97 m et se trouve à 20 minutes de marche du centre-ville.

Rue du Rond-Thier 4960 Malmedy
Lat : 50.4282Lng : 6.03088
0 m
image du poi
8

Le Poudingue

La roche formant le relief qui ceinture la ville est unique en Belgique. C'est un dépôt lacustre rouge brique daté du Permien, dont les galets calcaires, dans leur assise centrale, donnent lieu à des phénomènes de dissolution: grotte des Nains, trou Ozer et pinacles à Bévercé.

Grètèdar 4960 Malmedy
Lat : 50.427Lng : 6.02937
0 m
image du poi
9

La Cathédrale

Consacrée aux Saint Pierre, Paul et Quirin, comme église abbatiale, elle est de style Renaissance. En forme de croix latine, elle fut construite entre 1776 et 1784 en pierres d'arkose de la région malmédienne, selon les plans de l'architecte liégeois d'ascendance saint-vithoise, Charles-Antoine Galhausen. Sa façade est encadrée de deux tours à clocheton, dont l'une abrite le carillon. L'unique nef sans pilier, coupée par un important transept surprend par ses dimensions et sa clarté. Le maître-autel installé en 1877 est décoré de bustes reliquaires. Les autels latéraux proviennent de l'ancienne église paroissiale Saint-Géréon, démolie en 1822. L'un d'eux (ouest) supporte une statue de la Vierge attribuée à Delcour. Cette cathédrale abrite également la châsse contenant les reliques de Saint Quirin ainsi du "˜un reliquaire en argent de Saint Géréon. Dès 1795, après l'annexion de la principauté par la République française, elle servit pendant un temps d'écurie et de magasin de vivres pour les troupes d'occupation. Rachetée en 1817 par Henri Steinbach, elle fut, cédée par celui-ci à la commune de Malmedy qui en fit l'église paroissiale. De 1921 à 1925, sous le gouvernement du général-baron Baltia, elle deviendra le siège de l'éphémère diocèse d'Eupen-Malmedy et sera, à cette occasion, élevée au rang de cathédrale. Elle a fait l'objet d'un arrêté de classement de la part de la Commission royale des Monuments et Sites.

Place du Châtelet 4960 Malmedy
Lat : 50.4266Lng : 6.02755
0 m
image du poi
10

L'Hôtel de ville

A la Révolution française, c'est l'industriel Henri Steinbach qui acquit une large part de l'immense jardin des moines allant de l'abbaye jusqu'à la Chemin-rue. En 1898, son petit-fils Jules Steinbach (1841-1904) y fera tracer une nouvelle rue qui porte son nom. En 1900, il y fera construire à ses frais un premier édifice: le somptueux Hôtel de Ville, au hall de marbre blanc, inauguré le 28 septembre 1901. L'architecte en fut le Malmédien Fritz Maiter, à peine âgé de 19 ans!

Rue Jules Steinbach 4960 Malmedy
Lat : 50.4263Lng : 6.02707
0 m
image du poi
11

Cette superbe villa, en pierre de France et aux encadrements en pierre de taille, fut construite par Jules Steinbach en 1901 pour sa fille Juliette qui épousa Hubert Lang en 1902, d'où le nom de Villa Lang. Durant la guerre 1940-45, elle fut le siège de la Kommandantur et de la Kreisbauernschaft. Elle fut ensuite occupée par l'Administration communale qui l'acquit définitivement en 1951. Elle abrite aussi la Justice de Paix du Canton. Dans l'entrée: la taque originale en fonte du Prieur Parmentier. Et dans la cage d'escalier: une tapisserie de Bruxelles de G. Chaudoir représentant nos provinces, offerte en 1935 par l'Etat belge; ainsi qu'une peinture de Judith et Holopherme du Malmédien Alexandre Thomas (1810-1898).

3 Rue Malgrave 4960 Malmedy
Lat : 50.4269Lng : 6.0262
0 m
image du poi
12

La Villa Steisel

En 1897, Laure Steinbach épousa Louis Steisel, un des fondateurs de la papeterie du Pont de Warche. Pour loger le jeune couple, l'industriel Jules Steinbach fit construire la Villa des Lilas, devenue Villa Steisel, sur l'emplacement de deux granges de tannerie. En 1928, Louis Steisel vendit l'immeuble à la Banque Nationale de Belgique qui en fit son siège jusqu'en 1956. Elle fut rachetée par la Commune de Bévercé qui y installa son administration jusqu'en 1976. Elle a ensuite abrité la police locale jusqu'en 2005.

3 Rue Malgrave 4960 Malmedy
Lat : 50.427Lng : 6.02603
0 m
image du poi
13

Le Monastère - Malmundarium

L'abbaye bénédictine de Stavelot-Malmedy fut fondée par le moine Remacle vers 650. Le monastère de Malmedy, construit le premier, l'aurait été en 648, à l'emplacement qu'il occupe encore actuellement place du Châtelet. A plusieurs reprises au cours des siècles, il fut endommagé et restauré. C'est ainsi que les bâtiments actuels furent reconstruits au XVIIIème siècle après avoir été presque totalement détruits dans l'incendie général de la ville en 1689. Cet incendie réduisit en cendres l'église abbatiale romane qui se dressait au nord-est de la cathédrale actuelle. Sous le régime français, le bâtiment abrita les bureaux de la sous-préfecture. Au XIXème siècle, il servit de casernement à la Landwehr, puis fut transformé en Progymnasium (école supérieure) pour devenir finalement Athénée Royal, affectation qu'il conserva jusqu'en 1982. L'édifice fut acquis par la Commune en 1985 et restauré quelques années plus tard, notamment en ce qui concerne les toitures, les fenêtres et certaines parties intérieures. Il est à noter que la toiture et les volumes ont fait l'objet d'un classement. Depuis le bâtiment s'est vu affecter une vocation administrative et culturelle. Depuis le mois d'avril 2011 un espace de mémoire, d'art, d'histoire et de culture s'y trouvent. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir le passé et le présent de Malmedy et de la région sur plus de 3000m² d'une manière interactive et moderne.

20 Rue Devant l'Etang 4960 Malmedy
Lat : 50.4277Lng : 6.02633
0 m
image du poi
14

Le pont d'Outrelepont

Cet ouvrage d'art est situé au croisement de la rue de la Warche, du Vieux Thier et de la rue de Bavière. L'ouvrage, vraisemblablement en bois, est mentionné au début du XIIIème siècle. Le premier pont de pierre comportant sept arches fut construit entre 1619 et 1622. De graves défauts aux fondations, découverts lors d'une expertise en 1763, débouchèrent sur sa nécessaire reconstruction en 1765. Pour ce faire, on utilisa des pierres provenant de la carrière de Mont. On l'orna d'une pierre sculptée aux armes du Prince-Abbé Alexandre Delmotte qui fut brisée en 1766. La tradition rapporte qu'on plaça, sans doute sur le parapet, une statue de Saint Jean Népomucène. Disparue lors de la Révolution, celle-ci fut remplacée en 1986 par une sculpture de ce saint dûe à Jean Thérer.

Rue Outrelepont 4960 Malmedy
Lat : 50.4284Lng : 6.02473
0 m
image du poi
15

La plus ancienne maison de Malmedy

Dans le quartier d'Outrelepont, sur la rive droite de la Warche, le promeneur découvre la plus vieille maison malmédienne. Bien que datant du XVIème siècle, elle a survécu aux grands incendies de 1587, de 1689 et de 1944. Elle a conservé son aspect typique malgré les guerres et les inondations les plus graves. Cette minuscule habitation de type ardennais est entièrement construite en torchis. A l'intérieur, les pièces assez exiguës lui confèrent une atmosphère particulièrement chaleureuse. Sa façade aux volets originaux attire immanquablement les regards. Elle constitue un précieux vestige architectural, témoin d'un passé déjà très ancien.

Rue de la Warche 4960 Malmedy
Lat : 50.4263Lng : 6.02217
0 m
image du poi
16

La Chapelle des Malades

Dédiée en 1188 à sainte Marie-Madeleine, elle désservait une ancienne léproserie. Reconstruite en 1554, elle fut bientôt associée au culte de la Vierge. En 1741, Nicolas Lejeune, de Cologne, mais originaire de Faymonville, fit don d'une statue en bois de la Vierge et l'Enfant, à la suite d'une épidémie de peste qui fit plus de deux cents victimes (cette Statue de la Vierge a été volée en 1998 en plein jour, par deux individus peu scrupuleux et n'a pu être, à ce jour, retrouvée). C'est ainsi que la chapelle devint celle de Notre-Dame des Malades, but de nombreux pèlerinages aux siècles passés. Les nombreux ex-voto qui en tapissent les murs témoignent de la ferveur populaire dont la Vierge des malades était et est encore l'objet.

Rue de la Chapelle 4960 Malmedy
Lat : 50.4256Lng : 6.02212
0 m
image du poi
17

La Maison Cavens

Cette importante bâtisse fut construite en 1830 par Jean-Hubert Cavens et Anne-Elisabeth, son épouse, pour servir d'orphelinat qui fonctionnera jusqu'en 1954. Elle devint alors l'internat de l'Institut Notre-Dame (école technique). Le bâtiment fut racheté en 1986, par la ville de Malmedy, restaurée et affectée à diverses fonctions culturelles. Elle a abrité la bibliothèque communale et celle de documentation régionale. En 2004 subsistaient encore le Musée du papier et celui du Carnaval qui se trouvent actuellement au Malmundarium.

31 Rue Devant les Religieuses 4960 Malmedy
Lat : 50.4255Lng : 6.02414
0 m
image du poi
18

La Maison Villers

Cette ancienne demeure est située au carrefour de la rue de la Tannerie et de la Chemin-Rue. Elle fut construite en 1724 sur ordre de Quirin Joseph Dester, conseiller du Prince-Abbé, par l'Architecte Laurenz Mefferdatis d'Aix-la-Chapelle. Elle doit son nom au fait que ses avant-derniers propriétaires furent M. Et Mme Villers-Mostert. La dernière propriétaire Mlle Simone Villers décédée en 2003, l'a cédée à la ville de Malmedy. Cet immeuble, extraordinaire à la fois par la beauté de son intérieur et par son architecture originale, constitue le seul exemple d'architecture patricienne du premier quart du XVIII ème siècle à Malmedy. Il a échappé par miracle aux bombardements de décembre 1944.

7-8 Place Saint-Géréon 4960 Malmedy
Lat : 50.4253Lng : 6.02817
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris