Déjà inscrit ? Connectez-vous
Penguily - Sur les pas de Saint-Thiédou

Penguily - Sur les pas de Saint-Thiédou

Penguily tient à son Saint Patron, et tout ou presque, ici, nous le rappelle... Du patrimoine bâti, souvent fait de lieux de cultes, à l'histoire locale, mélangeant malicieusement légende et réalité, partez sur les traces de Saint-Thiédou...
terre de foi, marquée par sa ruralité, Penguily vous propose aussi un circuit idéal pour s'intéresser aux croyances et traditions qui gouvernaient la vie d'antan.

7.2 km
2 h
2 h
2 h
max. 150 m
min. 96 m
186 m
-186 m

Point de départ

5 Rue de la Mairie
22510 Penguily
Lat : 48.3726Lng : -2.49559
0 m
image du poi
1

L'Église de Saint Thiédou

Construite en 1849 et entièrement financée par la famille Le Bel, propriétaire du château de Penguily, l’église communale est tout naturellement dédiée à Saint-Théodule, affectueusement nommé Saint-Thiédou par les Penguilais. Martyr chrétien du 4ème siècle, il est le véritable protecteur de la commune.
Le clocher de l'église possède une particularité. Il accueillait, jusqu'en 1922, la chambre du bedeau qui, dormant sur place en mauvaise saison, pouvait sonner les angélus du soir et du matin. La petite histoire dit aussi que la chambre du bedeau, que l’on repère grâce à la fenêtre ornant le clocher, aurait parfois servi de "Nid d'Amour"…

Penguily
Lat : 48.3712Lng : -2.49342
0 m
image du poi
2

L'Entrée du Château de Penguily

L’entrée du château de Penguily, qu’on ne peut hélas visiter, nous laisse entrevoir sa silhouette au travers des grands arbres composant son parc. Il fut pendant plusieurs siècles la demeure des "Le Bel de Penguily", qui fournirent nombre de maires à la commune. Parmi eux, Jean Le Bel, qui restera un des personnages phares de l’histoire locale. Pour avoir soigné et hébergé un aviateur tombé à Trébry, les époux Le Bel furent déportés en 1943 dans les camps de concentration nazis. Ils ne durent leur salut qu’à l’arrivée des troupes alliées qui les libérèrent quelques jours avant la date programmée de leur exécution. Mais les sévices subis durant cette période furent trop lourds à supporter, et les « héros penguilais » décédèrent en 1945 et 1946.

Penguily
Lat : 48.3691Lng : -2.49083
0 m
image du poi
3

Chapelle du Château de Penguily

La chapelle du château était initialement le siège de la paroisse lorsque celle-ci fut créée par le diocèse, en 1719. Sous sa protection, « au milieu des fleurs et des arbres qu’elle aimait tant », repose aujourd'hui Gabrielle Drouilh (1924 – 1993). Parmi les premières femmes à sortir de l'ENA, elle fut la collaboratrice de plusieurs ministres, dont René Pleven et Simone Veil, tout en siégeant au conseil municipal de Penguily entre 1971 et 1992. Son époux, Henri Froment-Meurice, Ambassadeur de France au Caire, à Tokyo, à Moscou ou encore à Bonn, habite toujours le château aujourd'hui.

Penguily
Lat : 48.3684Lng : -2.48931
0 m
image du poi
4

La Bretonnière

Au lieu-dit la Bretonnière, vous remarquerez, au fond de la cour sur votre droite, un ancien four à pain, parfaitement entretenu. Les traces de fumée qui noircissent encore sa façade, au-dessus de sa jolie petite porte en fer, témoignent d'une intense activité passée.

Penguily
Lat : 48.3681Lng : -2.48522
0 m
image du poi
5

La Fontaine de Saint Thiédou

Après quelques centaines de mètres en sous-bois, le sentier vous mène à la fontaine Saint-Thiédou. Pavée au fond et entourée de belles pierres plates, sa construction date très probablement du Moyen-Age. On dit que son eau est intarissable et guérisseuse des coliques. Entouré de domaines cultivés, ce symbole de vie et d’espoir incita les associés de la première coopérative agricole, créée en 1947, à placer leur entreprise sous la protection du saint, ce qui ne manqua pas d'accentuer encore la ferveur des Penguilais pour « leur » Thiédou.

Penguily
Lat : 48.3712Lng : -2.48134
0 m
image du poi
6

La Pierre du Bedeau

Après vous être arrêté devant la fontaine, poursuivez le sentier sur une centaine de mètres pour apercevoir la pierre dite « du bedeau », visible le long du champ. Les communications passant autrefois par la parole, le bedeau, chargé du bon déroulement des cérémonies, se devait de capter l’attention des fidèles. Il utilisait cette pierre comme promontoire pour divulguer les nouvelles intéressant le plus grand nombre. Sa présence ici pourrait surprendre, mais les décombres d’un ancien oratoire, dédié à… saint Thiédou, sont régulièrement mis au jour lors du travail du champ. En avançant encore de quelques pas, vous pouvez observer quelques vestiges, très peu connus, de cet édifice qui se situait sur le domaine du château de Penguily. Il vous faut ensuite rebrousser chemin afin de retrouver le circuit principal.

Penguily
Lat : 48.3723Lng : -2.48377
0 m
image du poi
7

Les Châtaigniers

Mutilés ou coupés, certains arbres ont la faculté de produire de nouvelles pousses à partir de bourgeons jusque-là restés passifs. Ces derniers préexistent sous l’écorce de la souche, ou naissent au hasard de la circulation de la sève, mais ils n’apparaissent qu’à la cicatrisation de la blessure. L’ensemble des rejets, se comptant parfois par dizaines sur une même souche, est alors appelé « cépée ». Les châtaigniers qui vous entourent illustrent cette technique forestière qui ne permet pas la récolte de bois d'œuvre. Dans le passé, le taillis de châtaigniers était surtout destiné à l’auto-approvisionnement de produits bon marché comme les poteaux pour l’agriculture et le bois de chauffage. Aujourd’hui, il est recherché pour sa durabilité et ses qualités esthétiques, on l’utilise en menuiserie pour la confection de lames de parquets ou pour la réalisation d’équipements de plein air.

Penguily
Lat : 48.3791Lng : -2.47836
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris