Déjà inscrit ? Connectez-vous
Sur la trace du chemin de St. Jacques de Compostelle et de l’Escaut

Sur la trace du chemin de St. Jacques de Compostelle et de l’Escaut

Crédit : F.Moreau

L’Escaut, fleuve roi arrive à Cambrai, ville d’art et d’histoire, et devient canal. En partant de Cambrai, véritable métropole religieuse, siège épiscopale du Nord avec ses nombreuses églises et cathédrales vous découvrez les villages et surtout la vallée du haut Escaut. Ici se trouve un joyau : l’abbaye de Vaucelles (XII siècle). La salle capitulaire, la plus vaste d’Europe, est un trésor de l’architecture romane régionale. Son jardin est classé jardin remarquable. Arrivés à Honnecourt-sur-Escaut, village situé à 7 km des sources de l’Escaut, vous reviendrez vers Cambrai en longeant le chemin de halage.

Télécharger le questionnaire sur : http://www.tourisme-nord.fr/Tourisme-Nord-le-guide-de-vos-vacances-et-week-end-dans-le-Nord/Balade-nature-et-rando2/A-velo/Rallye-velo-d-ete/Cambrai

43 km
3 h 30 mn
max. 106 m
min. 44 m
260 m
-255 m
Style : Balade
Thématique : Patrimoine

Point de départ


59400 Cambrai
Lat : 50.1707Lng : 3.23803
0 m
image du poi
1

Jardin des Grottes

Le départ de votre randonnée se trouve dans le poumon vert de la ville, en plein milieu du jardin des Grottes où vous pourrez aisément vous garer le temps de votre balade.

Boulevard Berlaimont 59400 Cambrai
Lat : 50.1707Lng : 3.23803
0 m
image utilisateur

Eglise Saint Druon

L'église réalisée durant la seconde moitié du XIXème siècle dans un...Lire la suite

2-18 Rue Crèvecoeur 59400 Cambrai
Lat : 50.1618Lng : 3.24114
0 m
image utilisateur
image du poi
2

Vous voici arrivez à Crèvecoeur sur Escaut

Située au Sud de Cambrai sur une zone rurale, la commune est traversée par le canal de Saint Quentin (L'Escaut). De nombreux chemins de randonnées parcourent la campagne de Crèvecoeur.

33 Route de Cambrai 59258 Crevecoeur-sur-l'escaut
Lat : 50.11Lng : 3.24832
0 m
image utilisateur

Blockhaus

Ouvrage composé de 2 petits postes de tir, situé sur le système Hindenburg,...Lire la suite

3 Rue du Pont de Papier 59258 Crevecoeur-sur-l'escaut
Lat : 50.1046Lng : 3.25143
0 m
image utilisateur
image utilisateur

Le Relais de l'échauguette

Restaurant de qualité, ouvert 7jours sur 7 tous les midis. Le soir...Lire la suite

39 Chemin d'Honnecourt 59258 Les rues-des-vignes
Lat : 50.0915Lng : 3.24446
0 m
image utilisateur
image utilisateur

Echauguette (XVème siècle)

L'abbé Robert de Saint-Venant fait ériger, pour mettre l'abbaye de...Lire la suite

Voie de Bantouzelle à Lesdain 59258 Les rues-des-vignes
Lat : 50.088Lng : 3.23759
0 m
image utilisateur
image utilisateur

Abbaye de Vaucelles

Située à 12 km de Cambrai, l'abbaye de Vaucelles, treizième fille...Lire la suite

19-21 Hameau de Vaucelles 59258 Les rues-des-vignes
Lat : 50.077Lng : 3.22251
0 m
image utilisateur
image du poi
5

Abreuvoir de Vaucelles

Cet abreuvoir est probablement un lointain héritage des religieux cisterciens de Vaucelles. Enserré dans les pâtures avoisinant la ferme, il est alimenté par la fontaine voisine qui filtre l'eau et qui est elle-même alimentée par l'eau de la source Saint-Bernard, par le biais d'un aqueduc.

8 Hameau de Vaucelles 59258 Les rues-des-vignes
Lat : 50.0784Lng : 3.22374
0 m
image du poi
6

Bantouzelle

Village de 750 hectares, sur la pente orientale de l'Escaut, à 142 mètres au dessus de la mer. Bant : signifiant marais, Zelle : terre creusée, donc BANTOUZELLE voudrait dire "les marais en contre bas".
Au 81 de la Grande Rue, se trouve une exposition permanente gratuite sur la guerre 14-18 ouverte les premiers dimanches de chaque mois de 15h à 18h avec visite guidée. Ouvert sur demande à la mairie au 03 27 78 50 24.

67 Grande Rue 59266 Bantouzelle
Lat : 50.0653Lng : 3.21035
0 m
image du poi
6

Honnecourt sur Escaut

Fondé aux époques anciennes, sur les bords de l'Escaut où une importante abbaye double bénédictine s'y implanta dès le VIIe siècle jusqu'à la Révolution, le village d'Honnecourt fut longtemps ville frontière entre la France et l'Empire Germanique, ce qui explique ses fortifications détruites au XVe siècle.
Durement meurtrie au fil des siècles par de rudes combats, de la guerre de Cent Ans à la Première Guerre mondiale, son église, reconstruite dans les années 1920, conserve néanmoins quelques précieux vestiges de l'époque romane.

Village natal de "Villard de Honnecourt" :
Tout commence par la découverte d'un carnet retrouvé dans la bibliothèque de Saint-Germain des prés, actuellement détenu par la Bibliothèque Nationale, foisonnant de notes, dessins, croquis et esquisses, dont l'interprétation et la lecture ont passionné une foule d'historiens médiévistes et architectes. Ainsi fût sauvé de l'oubli un fameux et atypique personnage: Villard de Honnecourt. On pense que cet artiste serait né au XIIe siècle. Observateur scrupuleux, Villard a parcouru l'Europe. La lecture et l'étude de ce précieux recueil visionnaire nous renseignent sur les connaissances techniques, les préoccupations et les engouements architecturaux de l'époque gothique: procédés pour tracer sur la pierre, viser et mesurer de loin, essais de résolution du problème posé par le mouvement perpétuel...mais aussi état des lieux de nombreuses abbayes...témoignage unique reflétant l'étendue du savoir du XIIIe siècle, le livret auquel il manque des pages, aux feuilles grattées, continue toutefois à fasciner par leur richesse, en perpétuant et transportant leurs valeurs pédagogiques. Créée par Jean Gimpel en 1983, l'Association Villard de Honnecourt se veut de mieux faire connaître encore l'homme et le carnet, mais aussi le village d'Honnecourt, au coeur de la Vallée du Haut Escaut.

44-52 Rue de la Nobleville 59266 Honnecourt-sur-escaut
Lat : 50.0443Lng : 3.20492
0 m
image du poi
7

Fin de la route...début du chemin de halage

Après avoir passé le pont qui enjambe l'Escaut (la petite rivière qui longe le canal sur sa droite) et le canal de Saint-Quentin, prenez le chemin de halage qui se trouve directement sur votre droite. Il ne reste plus qu'à rouler en profitant du canal et de la nature.

D16 59266 Honnecourt-sur-escaut
Lat : 50.0402Lng : 3.19955
0 m
image du poi
8

Ecluse de Vinchy - Les Rues des Vignes

33 Rue de Bel Aise 59258 Les rues-des-vignes
Lat : 50.0939Lng : 3.24297
0 m
image du poi
8

Ecluse de Banteux

354-368 Rue du Milieu 59266 Banteux
Lat : 50.0603Lng : 3.20103
0 m
image du poi
9

Marcoing

Au Moyen-Age, Marcoing fait partie des 12 pairies du Cambrésis et possède un château-fort construit par Robert de Flandres en 1099 et dont s'empare l'empereur Henri IV en 1101.
Brûlé en 1158, le village connaît encore les affres de la guerre de Cent Ans et des guerres entre Valois et Habsbourgs (dévastation en 1549, incendie en 1635). Robert de Melun y campe en 1581 pour aider le duc de Parme à prendre Cambrai. A partir du XVe siècle, Marcoing appartient à la famille de Luxembourg, puis à la famille d'Egmont (du XVIe au XVIIe siècle), aux familles d'Orléans, de la Cattoire et Leroy de Leroideville, jusqu'à la Révolution.
Marcoing voit le campement d'importantes troupes françaises en septembre et octobre 1711, puis devient en 1793 le quartier général du prince de Saxe-Cobourg et du duc d'York lors de l'invasion de la France.
Sous l'Empire, son visage se voit modifié avec le passage du canal de Saint-Quentin en 1810 et d'une ligne de chemin de fer en 1876.
En janvier 1871, l'armée allemande occupe Marcoing et fait sauter les ponts. La commune est détruite en novembre 1917 lors de l'offensive anglaise contre Cambrai.
Après la guerre, Marcoing offre un bel exemple de reconstruction réussie. Malheureusement, la ville connaît d'importantes déflagrations lors du bombardements de la gare, le 17 mai 1940. L'industrialisation du lieu entamée au XIXe siècle continue à battre son plein après la Première Guerre mondiale avec une briqueterie, une chaudronnerie, des industries textiles, une huilerie, une laiterie...La culture de l'endive se développe aussi à Marcoing après la seconde Guerre mondiale.

11 Rue de la Gare 59159 Marcoing
Lat : 50.1227Lng : 3.18224
0 m
image du poi
10

Pont canal de Noyelles sur Escaut

A Noyelles, le cours du canal de Saint-Quentin croise celui de l'Escaut au moyen d'un pont-canal. Cet aménagement est d'autant plus spectaculaire que Noyelles est un des rares endroits où le canal passe au dessus de l'Escaut. Ces aménagements sont réalisés sous la direction des ingénieurs des Ponts et Chaussées Antoine Nicolas Gayant et Barnabé Brisson, lors de la création du canal de Saint-Quentin.

D29 59159 Noyelles-sur-escaut
Lat : 50.141Lng : 3.1884
0 m
image du poi
11

Ecluse de Cantigneul - Cantaing-sur-Escaut

Cantaing-sur-Escaut, petit village ayant conservé son caractère rural, est une vieille terre peuplée déjà à l'époque gallo-romaine. La vallée de l'Escaut en porte témoignage et Cantaing fut l'un des sanctuaires avec son Fanum (temple gallo-romain).
Conté épiscopal, le Cambrésis disposait d'une noble Assemblée de douze pairs, dont le Seigneur de Cantaing (château féodal au centre su village). Cantigneul dit petit Cantaing avec son moulin sur l'Escaut, le canal de Saint-Quentin inauguré en 1810 par Napoléon Ier et le Bois de la Folie avec ses châteaux. Cantaing fut aussi terre de passage, de rencontres et de batailles.
Du Moyen Age... à l'effroyable guerre de 1914-1918.

D92 59267 Cantaing-sur-escaut
Lat : 50.1545Lng : 3.18447
0 m
image du poi
12

Bois Chenu de Proville

Silence, calme et harmonie...C'est ce que vous procurera une promenade dans le Bois Chenu. A proximité immédiate de Cambrai, vous pourrez apprécier le charme de ce parc écologique urbain qui vous permettra de découvrir ou redécouvrir la faune et la flore de la région. Le sentier de découverte vous emmenera dans l'intérieur du bois vers le centre de Proville où vous longerez les rives de l'Escaut.

Chemin de Halage 59267 Proville
Lat : 50.168Lng : 3.20492
0 m
image du poi
13

Cambrai

Du Castrum Romain au Ier siècle au Cambrai actuel s’écoulent 2000 ans d’une histoire originale et tourmentée. Successivement Castrum Romain (Cameracum), Royaume Franc, Comté du Saint Empire Romain Germanique, puis des Pays-Bas Espagnols, française enfin depuis 1677, la ville a gardé ses 3 spécificités : ville Carrefour, ville d’Armée, ville d’Eglise.
C’est en effet au carrefour de grandes voies romaines et au bord du fleuve Escaut que les romains établissent un castrum : Cameracum. Celui-ci s’étend et, en 365, c’est une cité pourvue d’une muraille et dotée d’un évêque qui devient la capitale de la Nervie – lorsque les invasions barbares déferlent, les Francs y établissent un royaume, bientôt annexé par Clovis (début VIe siècle). Celui-ci y dépêche St-Vaast, son catéchiste mais c’est le successeur de celui-ci, St Géry qui sera, à partir de 584, le véritable fondateur de la ville= il y établit le siège épiscopal et fonde paroisses et abbaye. Au traité de Verdun (843) Cambrai est rattachée à la Lotharingie", puis au St Empire Romain Germanique. Gouvernée par un Comte - Evêque, elle connaît alors son apogée = centre religieux important, ville frontière puissamment défendue, lieu d’échanges économiques avec ses 2 foires, elle bat monnaie, ses productions agricoles et textiles sont florissantes et son rayonnement culturel est grand. Au XVe siècle s’annonce le déclin de la Ville tandis que les villes flamandes sous la domination des Ducs de Bourgogne montent en puissance.
Elle reste cependant, au XVIe siècle, la capitale diplomatique de l’Europe du temps = ligue de Vaucelles, Paix des Dames, Traité du Cateau-Cambrésis. (1559)
En 1543, Charles Quint s’empare de la ville, maintenant rattachée aux Pays-Bas Espagnols, dont il renforce les défenses en construisant une citadelle puissante. C’est plus d’un siècle plus tard, après les tentatives manquées de Louis XI et de Henri IV, que Louis XIV en personne prend la ville.
Celle-ci va adopter peu à peu le « goût français » et voir remplacer ses maisons à pignons par des hôtels classiques et des « rangs » de maisons identiques, tandis que Vauban renforce la Place Forte. La Révolution française provoquera une violente terreur et la destruction d’une grande partie de son magnifique patrimoine religieux. Le XIXème siècle achèvera de transformer la ville avec le démantèlement des 4 kilomètres de remparts avec ses portes et ses tours.
Les deux guerres ne seront pas en reste : les Allemands détruisent délibérément une ville qu’ils considèrent encore comme leur, et les bombardements alliés seront très meurtriers. L’urbanisme de la ville en sera complètement transformé. Mais, malgré invasions et guerres, Cambrai a conservé un patrimoine de grande valeur qui lui vaudra, en 1992, le label « Ville d’Art et d’Histoire ».
Elle a gardé de son passé les armoiries du Saint Empire : l’Aigle à deux têtes sur fond d’Or, avec la couronne comtale et les lions du Hainaut, elle porte depuis 1919 la croix de la légion d’honneur décernée à Cambrai, ville martyre.

Digue du Canal 59400 Cambrai
Lat : 50.1738Lng : 3.22294
0 m
image du poi
14

Porte de Paris

En 1339, en pleine guerre de Cent Ans, Cambrai subit un siège mais ne se rend pas aux Anglais. Cependant, à la fin du siècle, on décide de renforcer l’enceinte. Première édifiée, l’actuelle porte de Paris se nommait autrefois porte du Saint-Sépulcre, car située à proximité de l’abbaye du même nom. Elle ouvre l’accès à la route de Saint-Quentin. Côté campagne, cette porte de type châtelet présente un passage ménagé entre deux grosses tours curvilignes dont les murs atteignent 3,10 m d’épaisseur. Le passage cantonné de deux contreforts en éperon est voûté en berceau sur une profondeur de 16,70 m et laisse voir l’emplacement de la herse et des vantaux. Du pont-levis à la flèche il ne nous reste que les rainures. A l'étage, on peut apercevoir côté ville la salle de garde munie de cheminée. L'appareil est constitué d’assises de calcaire disposées au-dessus d’une semelle de grès. Les créneaux dominaient autrefois de seize mètres les fossés. Un remblai de trois mètres dissimule aujourd’hui la base des tours. La porte doit son état actuel aux restaurations de l’architecte Verdez en 1904.

2 Place de la Porte de Paris 59400 Cambrai
Lat : 50.1712Lng : 3.2317
0 m
image du poi
15

Cathédrale Notre-Dame de Grâce

L’église et la maison des hôtes, qui abrite la Poste depuis 1911, appartenaient à l’abbaye du Saint-Sépulcre, fondée au XIème siècle. Entre 1696 et 1702, sous l’épiscopat de Fénelon, l’ensemble est reconstruit dans le style classique prôné par Louis XIV. Il présente une grande homogenéité. La sobriété du décor contraste ainsi avec l’exubérante façade baroque de la chapelle des Jésuites qui lui fait face. L’église Saint-Sépulcre est désignée comme nouvelle cathédrale par l’évêque Louis Belmas en 1804 après la destruction de la cathédrale gothique sous la Révolution. Incendiée en 1859, elle est restaurée par l'architecte Henri de Baralle qui y ajoute le clocher. Parmi les oeuvres d'art qui y son conservées peuvent être citées les peintures en trompe l'oeil réalisées en 1745 par le peinte anversois Martin Geeraerts et l'icône Notre-Dame de grâce, vénérée à Cambrai depuis 1492.

Ouverte tous les jours de 9h à 20h.

52 Avenue de la Victoire 59400 Cambrai
Lat : 50.1721Lng : 3.23235
0 m
image du poi
16

Office de tourisme du Cambrésis - Maison Espagnole

Construite en 1595 durant l'occupation espagnole, d'où son nom, cette maison à pans de bois et pignon sur rue est le dernier exemple de ce type de construction très répandu du Moyen Age jusqu'au XVIIe siècle. Les murs porteurs sont en pierre, la façade en encorbellement est en bois et le pignon est bardé d'ardoises. Le rez-de-chaussée est réservé aux commerces, le logement se situant à l'étage. Aujourd'hui, elle est le siège de l'office de tourisme de la ville Cambrai.

3 Avenue de la Victoire 59400 Cambrai
Lat : 50.1727Lng : 3.23259
0 m
image du poi
17

Hôtel de ville de Cambrai et ses jacquemarts Martin et Martine

L'Hôtel de ville dont la première construction remonte au XIVe siècle. L'édifice actuel datant de Napoléon III et restauré dans les années 1920, conserve une façade de style néoclassique.

Depuis son origine, l'hôtel de ville garde son emplacement. Appelé autrefois "maison de paix", il est déjà cité en 1184 ; il est reconstruit en 1364 et agrandi en 1509 et 1559. L'ancien hôtel de ville présentait une façade médiévale et Renaissance. Il est remplacé en 1786 par un édifice néo-classique réalisé par deux architectes parisiens, Jacques Denis Antoine et son associé, Jardin. La pierre n'étant pas de bonne qualité, il faut le reconstruire en 1877. Les architectes Renaud et Guillaume reprennent le même modèle mais utilisent ici l'ordre colossal englobant les deux niveaux d'élévation. L'incendie de 1918 ne l'épargne pas, sa façade est restaurée mais les bâtiments sont reconstruits. Le nouvel édifice est inauguré en 1932.

50 Place Aristide Briand 59400 Cambrai
Lat : 50.1754Lng : 3.23431
0 m
image du poi
18

Fin

Boulevard Paul Bezin 59400 Cambrai
Lat : 50.1709Lng : 3.23818
0 m

1 informations complémentaires

Télécharger le questionnaire du rallye et à la fin du parcours recevez un petit cadeau à la fin du parcours à l'Office de tourisme du Cambrésis sur : http://www.tourisme-nord.fr/Tourisme-Nord-le-guide-de-vos-vacances-et-week-end-dans-le-Nord/Balade-nature-et-rando2/A-velo/Rallye-velo-d-ete/Cambrai

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris