Déjà inscrit ? Connectez-vous
Rade de Brest et la "légende des Sept-Saints"

Rade de Brest et la "légende des Sept-Saints"

Crédit : Schorle

Ce très grand plan d'eau est navigable toute l'année. La rade est découpée en plusieurs presqu'îles qui la pénètrent ou la limitent. Depuis de nombreux siècles, Brest est un important port militaire. Ainsi, la rade de Brest possède de nombreuses installations militaires, telles que l'arsenal de Brest, la base sous-marine de l’île Longue et l'École navale. On y trouve également nombre de vestiges de fortifications militaires et de vestiges des siècles derniers.
Il existe également une légende, la "légende des Sept-Saints".
Autrefois à Landévennec vivaient un forgeron et sa femme, très pieuse qui allait régulièrement à l'église. Son mari lui reprochait d'y aller pour les moines. La femme accoucha de sept garçons que le mari enleva et les porta à l'Anse de Penforn (aujourd'hui le cimetière marin de Landévennec) et les abandonna à la merci des flots. Ils fut entrainé vers le Faou dont les habitants voulurent recueillir les enfants, mais ceux-ci tout en témoignant de leur reconnaissance refusèrent, disant qu'ils devaient aller plus loin, puis prédirent que la forêt de Cranou fournirait éternellement du bois, qui jamais ne manqua. Poussés par les flots, ils abordèrent alors Doualas, les habitants accoururent au rivage mais pas pour accueillir les enfants, ils dirent alors aux Daoulasiens qu'avant longtemps leur Bois du Gars ne pourrait fournir un simple timon ou gaule de charrette. On prétend que c'est depuis cette époque que ce bois n'est plus qu'un mauvais taillis. Après avoir été longtemps ballottés par les vagues, les sept enfants abordèrent enfin sous le château de Brest ; ils y furent accueillis par les habitants et transportés dans une maison voisine du château, mais ils y moururent tous les sept peu de temps après leur arrivée, et leurs corps furent enlevés par des anges.
Le village où étaient nés les enfants, et dont on n'a pu retenir l'ancien nom, prit le nom de Seiz Croas, sept croix, sept douleurs.

32 km
2 h 13 mn
max. 4 m
min. -18 m
29 m
-32 m

Accessibilité

Styles : BaladeDécouverteEn villeInsolite
Publics : FamillePersonnes âgéesAdolescentsCyclistesScolaire
Thématiques : CouplesCulturelPatrimoine

Point de départ


29560 Landevennec
Lat : 48.2936Lng : -4.26561
0 m
image du poi
1

Landévennec

Landévennec devint un centre d'échange et de communication par l'importance de son abbaye.
L'activité venue des foires et marchés et les différentes manifestations religieuses liées au monastère, amenaient de nombreux visiteurs.
Une autre source importante était la juridiction abbatiale et sa cour de justice. Elle s'étendait sur tout le territoire de la presqu'île de Crozon jusqu'à Plomodiern, et était représentée à la cour de Châteaulin par un procureur et un greffier.
Deux petits hôtels accueillent les voyageurs. En quittant le bateau, on emprunte le chemin qui passe devant l'église. À l'extrémité de la rue qui traverse le bourg, on trouve une croix de pierre et un peu au-delà l'entrée de l'ancienne abbaye. Celle-ci a été fondée au ve siècle par Saint Guénolé et détruite sous la Révolution.

171 Le Pal 29560 Landevennec
Lat : 48.2936Lng : -4.26561
0 m
image du poi
2

Lanvéoc

De l'époque mégalitique, subsiste un menhir, à Kersualet.
Les vestiges d'une villa gallo-romaine a été mis à jour à la Boissière et ceux de la voie romaine reliant Aquilonia (Quimper) à Gésogribate (Brest) via la rade de Brest ont été découverts entre Botsand et Kernaval.
Une motte féodale au Poulmic et un château à l'endroit du Fort actuel ont vu se succéder des comtes ainsi la famille de Ploeuc dont la devise « ENE HAG ENOR » (l'âme et l'honneur) a été reprise par la commune de Lanvéoc comme le blason de la famille d'Estaing.
La commune de Lanvéoc accueille sur son territoire 2 entités militaires à Lanvéoc-Poulmic, à savoir :
- la Base d' Aéronautique Navale (BAN)
- l'Ecole Navale et le Groupe des Écoles du Poulmic (EN/GEP)

D63 29160 Flesquieres
Lat : 48.2934Lng : -4.45766
0 m
image du poi
3

Roscanvel

L'histoire de la commune, essentiellement liée aux évènements militaires et aux préoccupations défensives liées à la défense du port de Brest se confond avec celle de la presqu'île de Roscanvel et même plus largement de la presqu'île de Crozon.
La commune de Roscanvel dispose de l’église Saint-Éloy, style xviie siècle. Elle subit un incendie en 1956, et fut remise en état. Le culte de saint Éloi s'explique par une confusion au Moyen Âge avec saint Alor, dont la vie est très peu connue.

1-5 D355 29570 Flesquieres
Lat : 48.314Lng : -4.54439
0 m
image du poi
4

Brest

Au Moyen Âge, l'histoire de Brest se confond avec l'histoire de son château. Puis Richelieu en fait un port militaire. Brest se développera autour de son arsenal, jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle. Fortement marquée par des bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale, Brest a vu son centre historiquement presque entièrement renouvelé pendant la Reconstruction.

Brest a toujours été très marquée par son passé maritime : l'Académie de Marine y fut fondée en 1752, le porte-avions Charles-de-Gaulle y fut construit, et tous les quatre ans, en juillet, Brest accueille la grande fête internationale de la mer, des bateaux et des marins ; il s'agit un rassemblement de gréements traditionnels venant du monde entier.
Le musée de la Marine, établissement du Musée national de la Marine, abrite une très belle collection de maquettes de navires, tableaux, sculptures. Il se trouve dans le château.

Le musée de la tour Tanguy est un musée municipal gratuit présentant divers documents historiques et maquettes reconstituant le vieux Brest d’avant 1939.

145 Quai Eric Tabarly 29200
Lat : 48.3779Lng : -4.49212
0 m

1 informations complémentaires

Navigation de Landévennec à Brest

Distance en km : 1,8 km

Temps de navigation : 2,20h (environ)

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris