Déjà inscrit ? Connectez-vous
Purnode: du Bocq au bock ou... vice-versa !

Purnode: du Bocq au bock ou... vice-versa !

Cette balade -assez courte mais tout de même bien dénivelée- vous conduira du coeur de Purnode, l'un des plus petits anciens villages de l'entité d'Yvoir, jusque dans les profondeurs de la vallée du Bocq, qui prend parfois l'aspect ici d'une véritable gorge. Ne vous laissez pas troubler par le nom étrange de cette rivière que l'on appelait parfois jadis le "Ry du Boucq"... Considérez simplement la fraîcheur de la vallée, suivie de l'athlétique montée au village, comme une invitation à déguster là-haut un bock de Gauloise bien fraîche. Car, si Purnode est petit, la Brasserie du Bocq, au centre du village, en a fait connaître la cervoise un peu partout en Europe !

Ce tracé correspond à la promenade n°6 balisée par le Syndicat d'Initiative d'Yvoir (balise: rectangle rouge N°2). La carte IGN qui en reprend le tracé est notamment en vente au service Tourisme de la Commune (plus d'information:tourisme.yvoir.be/ )

7.3 km
max. 279 m
min. 144 m
239 m
-239 m

Profil altimétrique

Style : Balade

Point de départ


5530 Yvoir
Lat : 50.312Lng : 4.94395
0 m
7 ans
image du poi
1

Purnode: l'église, la brasserie...

Ce village, qui n'est ni tout à fait «d'en-haut» (comme Spontin, Dorinne et Durnal), ni tout à fait «d'en bas» (comme Yvoir, Godinne,...), fut longtemps un petit hameau, comparé à ses voisins plus grands. A la fin de l'Ancien Régime, le dénombrement de 1784 y trouve 27 maisons et 113 habitants seulement. Les terres de Purnode relevaient du seigneur de Spontin mais comprenaient aussi une grande ferme appartenant à l'abbaye de Moulins, dans la vallée de la Molignée. Un peu avant 1832, on ne compte encore à Purnode que 190 habitants, 31 maisons, 3 fermes et «cinq chemins vicinaux, très mauvais pendant l'hiver». Sans accès au Bocq (le territoire de la Commune sera «agrandi» jusqu'au Bocq en 1887 seulement), l'activité reste essentiellement agricole ou, dans le meilleur des cas, agro-alimentaire. C'est en 1858 en effet qu'est créée la brasserie Belot, active aujourd'hui au niveau international, sous le nom de la Brasserie du Bocq. Quelques carrières furent aussi exploitées au 19ème et au 20ème siècle, à proximité immédiate du village, aux flancs d'un vallon latéral du Bocq: les carrière de grès de l'Hordia et de Pipetit. Il n'est pas impossible non plus que ces carrières aient fait l'objet d'une exploitation plus ancienne pour les seuls besoins de la construction locale.
Le panneau descriptif de votre promenade est adossé à l'église paroissiale. L'église St-Remacle, en pierres calcaires, a été terminée en 1881. De nombreuses églises de la région furent bâties entre 1850 et 1900. Vers la fin du 19ème siècle, les architectes provinciaux, en charge de ces chantiers, abandonnèrent heureusement le modèle imposé de l'église en briques (comme à Evrehailles ou à Durnal) pour adopter enfin la pierre du pays. Une petite partie du mobilier a été récupérée de l'ancienne église, située au coeur du cimetière et aujourd'hui détruite. En particulier, on notera des dalles funéraires anciennes et les fonts baptismaux, de style roman mais de facture peut-être plus ancienne (16ème siècle selon l'IRPA). Face à l'église, le presbytère fut construit au début du 19ème siècle. L'église actuelle fut en fait bâtie dans le jardin du presbytère... Avant de monter vers le dessus du village, ne manquez pas d'aller admirer le beau bâtiment historique qui abrite la Brasserie du Bocq... mais réservez le bock de bière bien fraîche pour le retour, sous peine de trouver la montée bien difficile ! (visiter aussi le site de la brasserie: www.bocq.be)
Lorsque vous entamerez la promenade proprement dite, jetez aussi un coup d'oeil à l'ancien presbytère, un beau bâtiment chaulé, en U. Les parties les plus anciennes remontent au 17ème siècle. Ce bâtiment fut vendu comme Bien National, sous le Régime Français et, comme il ne fut pas restitué ultérieurement, il fallut construire le nouveau presbytère... Un peu plus loin, montez vers la droite et suivez la rue des écoles.

4 Rue de la Brasserie 5530 Yvoir
Lat : 50.312Lng : 4.94395
0 m
image du poi
2

Rue des écoles

Dans la montée, sur votre droite, juste avant la rue des Longs-Cortils, le cimetière marque aussi l'emplacement de l'ancienne église paroissiale. Celle-ci était déjà en fort mauvais état au 18ème siècle et fut finalement détruite lorsque la nouvelle église fut consacrée en 1881.
Un peu plus haut encore, sur votre gauche, cette fois, vous rencontrerez successivement les écoles communales, l'ancienne maison communale et enfin, les terrains de sport du village. Ce quartier s'est surtout développé entre les deux guerres mondiales.

2-8 Rue des Ecoles 5530 Yvoir
Lat : 50.3134Lng : 4.9424
0 m
image du poi
3

Notre-Dame de Beauraing

Cette chapelle monumentale consacrée à N-D de Beauraing a été édifiée en remerciement pour la fin de la deuxième guerre mondiale. Elle est située à l'emplacement d'un ancienne potale de Saint Joseph, érigée au 19ème siècle et disparue entretemps...
Vous suivez la route, à gauche de la chapelle, en direction de Dorinne. Soyez prudent, certains automobilistes utilisent cette belle route de crête comme une alternative à la grand-route Huy-Yvoir...

1 Route de Dorinne 5530 Yvoir
Lat : 50.3134Lng : 4.94744
0 m
image du poi
4

Campagnes de Dorinne

Après avoir dépassé les dernières maisons de Purnode, vous prendrez le premier chemin de terre sur la gauche. Ce chemin vous fera parcourir les belles campagnes de Dorinne, dégageant en même temps de superbes horizons sur la vallée du Bocq, vers le Nord

1 Route de Dorinne 5530 Yvoir
Lat : 50.3141Lng : 4.95575
0 m
image du poi
5

Suivez la balise...

Au mitan de la campagne, n'oubliez de tourner à droite...

Route de Dorinne 5530 Yvoir
Lat : 50.3189Lng : 4.95591
0 m
image du poi
6

... vers les "petits cochons de Luc" !

Au bout de ce chemin de campagne, nous rejoignons un chemin forestier descendant de Dorinne. Face à nous, une prairie aux bien curieuses constructions...
Nous sommes ici au coeur du domaine de Luc Lefèvre, spécialiste du porc élevé et engraissé «au naturel». Chaque truie, en situation de maternité, dispose d'un terrain de 8 ares et d'un abri partagé avec 3 à 5 autres congénères... Quant aux porcs à l'engraissement, une partie est également engraissée en plein air. Ceux-ci disposent des abris en bois que nous découvrons ici. Vous trouverez plus d'informations sur la ferme de Luc Lefèvre sur le site http://www.unpetitcochon.be.
Nous suivons le chemin forestier vers la gauche et nous descendons vers le Bocq

Sauf Ayant Droit 5530 Yvoir
Lat : 50.3188Lng : 4.96198
0 m
image du poi
7

Au pays des carrières...

Sans nous en douter -tant la végétation reprend ici vite ses droits-, nous passons tout à côté d'une ancienne carrière: la carrière du Trou du Jaune. Nous arrivons bientôt sur le pont enjambant la ligne de chemin de fer du Bocq. on admirera la belle vue sur la sortie du tunnel (le deuxième en venant de Spontin) traversant le massif du «Cul-du-Four». Trois tunnels successifs ont permis ici la réalisation, exceptionnelle dans cette vallée tout en courbes, d'une longue ligne droite de 2 km environ, se terminant, en aval, à la gare de Purnode.
La ligne de chemin de fer du Bocq reliant Ciney à Yvoir fut terminée en 1907. Les travaux s'étalèrent sur plusieurs années. Il faut dire que les difficultés techniques ne manquaient pas... Le fait de suivre la vallée garantissait certes à la voie une pente régulière et abordable par les machines de l'époque mais ce choix dans une vallée assez encaissée et sinueuse imposait aussi le franchissement de multiples obstacles: ici, la rivière et là, les flancs rocheux de certains méandres. C'est la révolution industrielle belge qui explique la décision de construire cette ligne. A cette époque, les marchandises qui ont d'abord besoin de mobilité. La vallée du Bocq devient, en cette seconde moitié du 19ème siècle, un grand pourvoyeur de matières premières aux grands bassins industriels de Charleroi et de Liège. On parle de bois et de chaux pour les charbonnages et la sidérurgie mais aussi de pavés de grès pour mettre à niveau un réseau routier jusque là très embryonnaire, de ballast pour les chemins de fer... Tous ces matériaux, lourds et encombrants, devaient être acheminés depuis la vallée jusqu'à Yvoir, sur la ligne du Nord Belge (1862) ou jusqu'à Assesse ou Natoye sur la ligne du Grand Luxembourg (1859). On imagine les lourds attelages remontant le charreau de Spontin pour gagner Natoye (6 km) ou le charreau de Chansin pour gagner Assesse (8 km)... C'est dans ce contexte que le lobby des carriers du Bocq va se battre pour désenclaver la vallée... Un premier projet des chemins de fer vicinaux est abandonné au profit du tracé actuel, proposé par la SNCB, au prix il est vrai du percement de 5 tunnels entre Spontin et Yvoir (dont le plus long tunnel ferroviaire de l'époque: plus de 1100 mètres de long!). Pour terminer les tronçons les plus difficiles, entre Spontin et Yvoir, il fallut 9 années de travaux... En particulier, le percement du 1er tunnel (500 mètres) à Spontin prit 4 ans ! La ligne offrait bien sûr un confort extraordinaire aux innombrables carrières qui jalonnaient le cours du Bocq: les exploitations possédaient souvent leurs propres quais de chargement d'un accès aisé ! En 1960, la SNCB arrête le trafic voyageurs sur la ligne et met en circulation deux lignes de bus. Ces derniers desservent bien entendu le coeur des villages de Durnal, Dorinne, Purnode et Evrehailles, à la grande satisfaction de leurs habitants qui ne doivent plus «plonger» dans la vallée pour prendre le train. Le trafic marchandises est arrêté en 1983. La Carrière de la Rochette, proche de Spontin, a été la dernière utilisatrice de la ligne entre Spontin et Ciney.
Depuis quelques années maintenant, une ASBL composée de courageux bénévoles remet en état les voies et refait circuler des «Michelines» en horaires réguliers les week-ends d'été, entre Ciney et Purnode. Un festival «vapeur» y est aussi parfois organisé... (http://www.cfbocq.be/)

10 Chansin 5530 Yvoir
Lat : 50.3242Lng : 4.96071
0 m
image du poi
8

Montée vers la carrière d'Herbois

Après avoir traversé un pont ancien sur le Bocq, vous tournez à gauche, sur le deuxième chemin (le premier à gauche est privé). Ce chemin monte rapidement jusqu'au site d'une carrière désaffectée.

10 Chansin 5530 Yvoir
Lat : 50.3251Lng : 4.95614
0 m
image du poi
9

Carrière d'Herbois

Vous découvrez maintenant, sur votre droite, le site de la carrière d'Herbois, parfois appelée, grande carrière de Durnal. Cette carrière n'est plus exploitée depuis la fin des années 1990. On extrayait ici un grès famennien (vieux de 374 millions d'années) pour en faire des pierres de construction et des concassés. La vallée du Bocq, au coeur du bassin de Dinant (le synclinorium de Dinant), présente la particularité de voir alterner des zones de roches calcaires et des zones schisteuses ou gréseuses. Pour le dire simplement, les roches calcaires de bonne qualité donnent naissance aux belles pierres bleues, taillables et sculptables, tandis que les grès fournissent des matériaux de construction plus rustiques comme des moellons de constructions ou des pavés de route, aux excellentes qualité d'adhérence.
La Carrière de l'Herbois dépasse les 10Ha de superficie. Elle est aujourd'hui classée, par la Région Wallonne, comme Site de Grand Intérêt Biologique. Vous pouvez, prudemment, explorer plus avant cette friche impressionnante et déserte. Au nord du site, vous découvrirez la grande excavation inondée...
«Incluse dans un environnement forestier, le site est actuellement colonisé par une vegétation pionnière très clairsemée. Les arbustes sont encore peu abondants et ne forment que quelques massifs peu étendus. Un plan d'eau est présent au pied d'une falaise verticale à végétation pratiquement nulle. Ce site 'jeune' présente déjà un intérêt biologique non négligeable: population importante de lézard des murailles (Podarcis muralis); lieu de reproduction de plusieurs amphibiens dont l'alyte (Alytes obstetricans); plages de Filago vulgaris, plante menacée d'extinction en Wallonie.» (site: http://biodiversite.wallonie.be)

Bas Sties 5530 Yvoir
Lat : 50.3243Lng : 4.95131
0 m
image du poi
10

Vers le Bocq...

Après votre visite de la carrière, vous poursuivez votre chemin, redescendant vers le Bocq jusqu'à un petit pont conduisant à une cabane de pêcheurs.

Pré Daine 5530 Yvoir
Lat : 50.3254Lng : 4.95063
0 m
image du poi
11

Le "pont des pourcias"...

Même si la vallée du Bocq, en particulier entre Spontin et Bauche, a gardé un caractère sauvage certain, le développement de l'industrie extractive durant près d'un siècle et le tracé du chemin de fer en ont profondément modifié la physionomie. Il n'est donc pas toujours facile de retrouver la trace des anciennes voies de communication «d'avant la révolution industrielle». Il est cependant probable que cet endroit idyllique corresponde à l'emplacement du «Pont des Pourcias» (le «pont des cochons»...), cité déjà au 17ème siècle. Ce pont permettait aux chemins de Durnal à Purnode et de Crupet à Purnode de franchir le Bocq. Un chemin vicinal passe toujours par ce pont dont le franchissement est donc permis, pour autant que l'on respecte la propriété privée voisine...
Pour ce qui nous concerne, nous poursuivons sur la rive droite du Bocq que nous allons longer jusqu'au site du Camping de Purnode

Pré Daine 5530 Yvoir
Lat : 50.325Lng : 4.94831
0 m
image du poi
12

La Turbine de Purnode

Peu de temps avant d'arriver au Camping de Purnode, voici l'ancienne turbine de Purnode amoureusement restaurée par des passionnés d'archéologie industrielle.

Pré Daine 5530 Yvoir
Lat : 50.321Lng : 4.94603
0 m
image du poi
13

Raccourci vers Purnode

Pré Daine 5530 Yvoir
Lat : 50.3195Lng : 4.94482
0 m
image du poi
14

Carrière de l'Hordia

6 Dessus les Rys 5530 Yvoir
Lat : 50.3162Lng : 4.94174
0 m
image du poi
15

La "Pompe de chez Lucienne"...

A l'entrée du village, après avoir quitté la zone des carrières, un agréable espace vert nous accueille. Des panneaux didactiques et des blocs de grès rappellent le passé carrier de la vallée du Bocq et certains aspects de la vie d'autrefois au village. A l'emplacement de deux anciennes fontaines de Purnode -la Grande et la Petite fontaine- , une ancienne pompe du village a été installée. Elle évoque la richesse en eau du village qui devait, jadis, durant des étés assez secs, souvent subvenir au besoin des villages voisins. La quantité et la qualité de l'eau de Purnode explique aussi le succès de sa brasserie.

6 Dessus les Rys 5530 Yvoir
Lat : 50.3146Lng : 4.94107
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris