Déjà inscrit ? Connectez-vous
La Sarthe, bordée de peupliers

La Sarthe, bordée de peupliers

Crédit : Ratachwa

La Sarthe prend sa source hors du département auquel elle a donné son nom, à Saint-Aquilin-de-Corbion, dans l'Orne, à une altitude de 252 mètres.

Comme beaucoup de cours d'eau, la Sarthe fut utilisée très tôt, dès le Moyen Âge, pour la navigation fluviale d'embarcations de faible tonnage. Le commerce par la voie d'eau prit véritablement son essor au xvie siècle, puis, au xixe siècle, la rivière fut aménagée, pour améliorer la navigabilité : les portes marinières furent remplacées par des écluses à sas.

Pendant près d'un siècle, la Sarthe, du Mans jusqu'à sa rencontre avec la Mayenne, fut sillonnée par de nombreux bâtiments assurant le transport du charbon, des céréales, du bois, du chanvre, du marbre, du vin et du tuffeau. D'abord assurée par des gabarres tirées par des hommes ou des animaux de trait (bœufs, mais surtout chevaux), le transport fut, à partir de la dernière moitié du xixe siècle, l'apanage de péniches mues par des machines à vapeur, puis diesel ou de remorqueurs tirant plusieurs barges.

La Sarthe était navigable du Mans à sa rencontre avec la Mayenne, soit une longueur de 133 kilomètres (sur lesquels avaient été aménagées 20 écluses), mais la rivière souffrait d'un gabarit trop limité (33 m sur 5,20 m, avec un mouillage de 1,60 m), assez éloigné du gabarit Freycinet. Le développement du chemin de fer entraîna la disparition progressive de la navigation commerciale sur la rivière qui survécut jusqu'au début des années 1970.

Aujourd'hui, la Sarthe, à l'exemple du Loir, est réservée au tourisme fluvial et connaît une active navigation de plaisance. De nombreux guides spécialisés conseillent cette destination aux novices car ces cours d'eau offrent, en dehors du riche patrimoine naturel et historique de leurs rives, une tranquillité exceptionnelle de navigation : le trafic commercial a complètement disparu, les bateaux d'habitation ne peuvent y circuler, des éclusiers sont présents dans chaque port.

133 km
max. 47 m
min. 3 m
226 m
-255 m
Styles : BaladeDécouverteÀ la campagneEn villeInsolite
Publics : FamilleRandonneurs occasionnelsRandonneurs aguerrisPersonnes âgéesCyclistes
Thématiques : CouplesCulturelPatrimoine

Point de départ


72100 Le mans
Lat : 48.0038Lng : 0.189922
0 m
4 ans
image du poi
1

Le Mans

Ancienne capitale provinciale du Maine et du Perche à partir du xvie siècle, elle voit le mariage de Geoffroy V d'Anjou à Mathilde l'Emperesse, fille du roi d'Angleterre, jetant ainsi les bases de l'Empire Plantagenêt, et la naissance d'Henri II. Le vieux Mans, appelé aujourd'hui Cité Plantagenêt, est le quartier historique de la ville. Le Mans est une ancienne « ville rouge », de par son architecture particulière, en partie conservée aujourd'hui, datant du iiie siècle.

La ville du Mans est traversée par deux rivières distinctes : l'Huisne et la Sarthe, toutes deux de taille moyenne. L'eau nécessaire pour alimenter les foyers de la ville et de son agglomération est tirée de l'Huisne exclusivement, celle de la Sarthe étant impropre à la consommation.
Le port, situé sur la Sarthe non loin du centre-ville, bénéficie d'un tourisme fluvial léger. Autrefois, la Sarthe et l'Huisne accueillaient des transporteurs fluviaux pour le commerce extra-départemental. Les quais étaient aménagés en proportion à de nombreux endroits et reflétaient bien l'aspect de « ville industrielle ». Le trafic s'est peu à peu estompé et a privilégié les déplacements sur la Seine ou la Loire, plus aisément navigables. Les infrastructures routières, ferroviaires et aériennes remplacent aisément l'ancien usage de l'espace fluvial du Mans.

Sur ces deux rivières, les crues sont rares mais existent cependant. Les grandes inondations de 1965 et de 1995 avaient par exemple immobilisé tous les ponts de la Sarthe en contrebas du vieux Mans, non loin du tunnel, ainsi que tous les quartiers au bord des rivières. Cette partie de la ville, concentrée autour de la Sarthe, et aussi bien sur la rive gauche que sur la rive droite, est donc soumise au Plan de Prévention des Risques d'Inondation. L'Huisne, quant à elle, ne bloque pas la circulation intra-muros, le pont de Pontlieue étant plus haut.

Les ponts possèdent quelques histoires particulières et ont été quelquefois symbole de l'architecture de la ville. Outre le Tunnel des Jacobins qui amène à la Sarthe, certains ponts détruits marquent l'histoire de la ville. On voit par exemple le pont des Vendéens partiellement détruit mais toujours accessible, remplacé par le pont de Pontlieue. On a également vu apparaître sur la Sarthe un pont nommé « pont en X », du fait que les deux voies se croisaient, pour permettre au tramway de traverser plus facilement l'axe fluvial et mieux desservir les différents quartiers. Ce pont ainsi que tous les ponts sauf le pont Gambetta (ancien pont Napoléon) ont été détruits par l'armée allemande lors de la Libération pour gêner le passage de la 2e DB.

Au sud de la ville du Mans se situe également un lac, d'une surface de 14 hectares, le seul plan d’eau de la ville où l'on peut se baigner.

Source : wikipédia

72 Quai Amiral Lalande 72100 Le mans
Lat : 48.0038Lng : 0.189922
0 m
image du poi
2

Arnage

La petite histoire dit que bien longtemps avant la création officielle de la commune, les villageois avaient décidé de se débarrasser d'une méchante sorcière en la jetant dans la rivière (la Sarthe). Mais à l'aide de ses pouvoirs de sorcière, elle sut refaire surface et les villageois effrayés se sont écriés « A' r'nage ! ». Si l'histoire n'est pas avérée, elle est cependant d'une grande poésie. Un très grand carnaval dit « de la sorcière » perpétue aujourd'hui cette légende.

En réalité et de façon moins poétique, le nom d'Arnage vient du latin arena qui signifie « champ de sable ». Il est à noter que le sol de la commune est très sableux

20 Rue du Port 72230 Arnage
Lat : 47.9299Lng : 0.184075
0 m
image du poi
3

Fillé-sur-Sarthe

En 1995, le maire du village, Gérard Choisnet, amoureux du Moulin et conscient de l'intérêt du site s'accorde avec le propriétaire pour une location avec promesse d'achat et, finalement en avril 2000, le propriétaire du site et dernier meunier Raoul Cosnier a signé l'acte de vente avec la Communauté de communes du Val de Sarthe. Très vite, un projet de centre de loisirs fluvial est ébauché, le moulin est restauré par l'Association du moulin de Fillé, créée en 1996 également à l'initiative de la Municipalité, et les bâtiments de la ferme du Moulin vont être également rénovés.

Le lieu réhabilité par la Communauté de communes et inauguré le samedi 28 juin 2008 doit remplir une mission culturelle à plusieurs volets. Le premier est bien évidemment l’activité de meunerie déjà active à travers l’association de sauvegarde qui avait réhabilité la roue et animait depuis plusieurs années le site en fabriquant à nouveau de la farine.

Le second volet concerne les activités de loisirs liées à l’eau omniprésente à travers la base nautique. Un peu plus tard sera construite sur le haut du site une guinguette pour faire revivre cette tradition très présente sur les bords de Sarthe au xixe siècle. La grange et la maison du meunier ont été réaménagées pour accueillir des artistes invités à produire des œuvres in situ au cours de résidences.

21-25 Rue du Passeur 72210 Fille
Lat : 47.8981Lng : 0.127244
0 m
image du poi
4

Roëzé-sur-Sarthe

Dans un cadre champêtre, la Sarthe et le bourg d'un côté, de l'autre les prés,
vous passerez un agréable séjour au milieu d'une ambiance paisible.

Tous commerces dans le bourg (boulangerie, épicerie - boucherie ...)
Les randonnées pédestres à 200 m
Tennis au bourg
Piscine à 3,5 km
Croisière fluviale à 3,5 km
Centre équestre à 5 km
La "guinguette" de Fillé à 5 km
Service de transport de car
Marché le jeudi matin à la Suze

7 Rue du Port 72210 Roeze-sur-sarthe
Lat : 47.8921Lng : 0.0672913
0 m
image du poi
5

La Suze-sur-Sarthe

Ancienne châtellenie, devenue comté au XVIesiècle, La Suze eut parmi ses personnages célèbres, Gilles de Rais. Ce dernier résida dans le château surnommé depuis château de Barbe-Bleue, car dans les souterrains du château furent découverts de nombreux crânes ainsi que des instruments de tortures.

En réalité, il s'agit d'une erreur historique : Gilles de Rais n'était pas seigneur de La Suze. Son grand-père, Jean de Craon, le fut jusqu'en 1432 ; puis à son décès, c'est René de Rais, frère de Gilles, qui devint seigneur de La Suze. L'erreur d'attribution d'ossements trouvés à La Suze est issue d'une mauvaise lecture des pièces du procès de Gilles de Rais : en effet, des ossements furent bien découverts à l'hôtel de La Suze, mais celui-ci était une des résidences de Gilles de Rais située paroisse Notre-Dame à Nantes.
Sous l'Ancien Régime, La Suze faisait partie du pays d'élection de La Flèche.

Rue du Camping 72210 La suze-sur-sarthe
Lat : 47.8891Lng : 0.0304914
0 m
image du poi
6

Noyen-sur-Sarthe

Dans les environs, une bataille pendant la guerre de Cent Ans a eu lieu avec Bertrand Du Guesclin.

Belles vues sur la Sarthe surtout près du moulin ou sur le pont.
Ferme de la Petite-Voisine : les corps de logis et la chapelle de la ferme sont inscrits au titre des monuments historiques le 5 décembre 1984.

Rue Jacques Dessart 72430 Noyen-sur-sarthe
Lat : 47.8731Lng : -0.0944567
0 m
image du poi
7

Malicorne-sur-Sarthe

Particulièrement connue pour ses faïences et est labellisée ville et métiers d'art. Un château, édifié au début du xie siècle, au temps du comte d'Anjou Foulque Nerra, s'élevait au bord de la Sarthe, dont il surveillait la navigation. Cette forteresse servit d'abord pour protéger l'Anjou avant d'avoir pour rôle de garder les portes entre Anjou et Maine.

Malicorne faisait partie de la sénéchaussée angevine de La Flèche et de l'ancienne province d'Anjou. Sous l'Ancien Régime et jusqu'à la Révolution française, Malicorne dépendait du pays d'élection de La Flèche.
Au xviie siècle, la marquise de Sévigné y rendait visite à la marquise de Lavardin.

Au xviiie siècle, le château appartint notamment au duc de Choiseul.
Lors de la Révolution française, la commune fut, comme toute celles de la sénéchaussée de La Flèche, rattachée au nouveau département de la Sarthe. En 1801, lors du Concordat, la paroisse fut détachée du diocèse d'Angers pour celui du Mans.

À partir de la fin du XVIIIe siècle, Malicorne développa une intense activité faïencière avec plusieurs manufactures renommées.

Route de Villaines 72270 Malicorne-sur-sarthe
Lat : 47.8147Lng : -0.0898433
0 m
image du poi
8

Parcé-sur-Sarthe

Parcé partagea son histoire avec l'Anjou. Parcé fait partie aujourd'hui du Maine angevin. Au Moyen Âge, la paroisse faisait partie de la sénéchaussée angevine de La Flèche. Sous l'Ancien Régime, la commune était rattachée au pays d'élection de La Flèche.

Lors de la Révolution française, la commune fut, comme toute celles de la sénéchaussée de La Flèche, rattachée au nouveau département de la Sarthe. En 1801, lors du Concordat, la paroisse fut détachée du diocèse d'Angers pour celui du Mans.

Claude Chappe réalise sa première expérience publique de communication à distance entre Parcé et Brûlon le 2 mars 1791. L'expérience consista à placer deux cadrans mobiles dotés d'aiguilles et de chiffres, appelés tachygraphe, installés respectivement dans son village natal de Brûlon, distant de 14 km, et le village de Parcé. L'expérience, qui consistait à envoyer un message dans chaque sens, fut réussie et authentifiée par un compte-rendu officiel. Claude Chappe put, avec ces preuves de fonctionnement, se rendre à Paris pour promouvoir son invention.

26 Rue Basse 72300 Parce-sur-sarthe
Lat : 47.8405Lng : -0.196295
0 m
image du poi
9

Juigné-sur-Sarthe

Lieux et monuments :
Église Saint-Martin, et son clocher du xie siècle.
Chapelle Notre-Dame-du-Nid.
Manoir de Vrigné, quatrième quart du xve siècle.
Marbrerie Saint-Clément.
Halte fluviale.
Musée du jouet : L'Amusant Musée.
Château de Juigné, xviie siècle, avec son parc.

L'Écluse 72300 Juigne-sur-sarthe
Lat : 47.8581Lng : -0.290301
0 m
image du poi
10

Solesmes

Elle est connue pour ses deux abbayes bénédictines. Les moines sont célèbres pour leurs chants grégoriens.

Lieux et monuments :
Deux abbayes bénédictines :
Abbaye Saint-Pierre de Solesmes (haut-lieu du chant grégorien). Son église abbatiale est classée au titre des Monuments historiques. Elle abrite nombre d'objets, également classés, à titre d'objets.
Abbaye Sainte-Cécile de Solesmes.
Église Notre-Dame, des xe ou xie, xiiie et xixe siècles.
Chapelle Saint-Aquilin, des xiie et xixe siècles.

Le Port de Juigné 72300 Juigne-sur-sarthe
Lat : 47.8537Lng : -0.302403
0 m
image du poi
11

Sablé-sur-Sarthe

Durant de nombreux siècles, Sablé resta avant tout une forteresse militaire particulièrement bien située, aux confins du Maine et de l'Anjou. C'est à l'abri de cette forteresse que va se développer le bourg dont la population devait s'élever au xve siècle à près de 1 200 habitants. L'actuel château est bâti sur le site de l'ancien château fort.

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris.
La biscuiterie La Sablésienne propose des visites de sa fabrication.
En 1964 Sablé-sur-Sarthe a été le premier village de France classé Station Verte de Vacances.

2 Rue Théophile Plé 72300 Sable-sur-sarthe
Lat : 47.8386Lng : -0.331028
0 m
image du poi
12

Morannes

Dernière traces d'occupation humaine : un pont gallo-romain qui enjambe un bras de la Sarthe entre Morannes et Brissarthe. Au moyen âge, le site de Morannes serait occupé de façon permanente au moins depuis le ixe siècle. De nombreux villages voisins datent de la même époque.

Pendant la Révolution, pour lutter contre les Chouans, les Jacobins y implantent une garnison. Le pont sur la Sarthe sera détruit pendant la deuxième guerre mondiale. Les américains reconstruisent un pont de fer qui sera maintenu pendant 40 ans.

D26 49640 Morannes
Lat : 47.7464Lng : -0.420463
0 m
image du poi
13

Châteauneuf-sur-Sarthe

Les seigneurs de Châteauneuf-sur-Sarthe :
Jeanne des Roches, dame de Sablé et dame de Briolé et dame de Châteauneuf-sur-Sarthe et dame de Precigné et dame de Brion, fille de Guillaume des Roches, seigneur de Sablé épousa Amaury Ier de Nevers, seigneur de Craon et seigneur de Chantocé et seigneur d'Ingrande et seigneur de Candé et seigneur de Segré et seigneur de Duretal et seigneur de Baugé et seigneur de Lude, mort le 12/05/1226.
Louis Ier de La Trémoille naît vers 1429, seigneur de Sully, de Craon et de Châteauneuf-sur-Sarthe de 1446 à 1457, vicomte de Thouars et prince de Talmont, fils de Georges Ier de La Trémoille et de Catherine de l'Isle-Bouchard.
Châteauneuf-sur-Sarthe fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

3 Rue de la Gare 49330 Chateauneuf-sur-sarthe
Lat : 47.6777Lng : -0.487368
0 m
image du poi
14

Cheffes-sur-Sarthe

Le village possède une église (Notre-Dame) du xiie siècle au clocher octogonal surmonté d'une flèche torse du xviie siècle ; type de clocher dénommé clocher tors. La nef a été reconstruite au milieu du xixe siècle.

D74 49125 Cheffes
Lat : 47.6223Lng : -0.503354
0 m
image du poi
15

Briollay

La municipalité a signé une convention avec Angers-Loire-Tourisme pour la mise en réseau de la promotion touristique. C'est ainsi que, par exemple, a été mise en place une navette fluviale.
Une aire de service Camping-car et des aires de pique-nique sont présents sur la commune en bordure de Sarthe.
On trouve également plusieurs sentiers de randonnée balisés : Au fil de la Sarthe (16 km), les prairies alluviales (15,5 km), de Vérigné à la Rochefoulques (12 km) et le marais (5 km).
Le GR de pays Basses vallées angevines passe par Briollay. Ce GRP va d'Angers à Châteauneuf-sur-Sarthe en longeant la Sarthe, puis en redescendant le long du Loir. Il passe par les communes d'Angers, Cantenay-Epinard, Briollay, Cheffes, Châteauneuf, Tiercé, Soucelles, Villevêque, Ecouflant et Angers59.

Tous les ans, le troisième week-end du mois d'août, ont lieu les festivités « Montmartre à Briollay » : expositions de peintures, peintres dans les rues, marché du goût, artisanat, spectacle le samedi soir…

3 Rue de la Plage 49125 Briollay
Lat : 47.5652Lng : -0.50992
0 m
image du poi
16

Ecouflant

Lieux et monuments :
Abbaye du Perray-aux-Nonnains
Logis de Bellebranche
Chapelle de Beuzon, dans le château de Beuzon
La Grange d'Eventard
Centre Socio-Culturel Simone Signoret
Hippodrome d'Eventard

5 Rue du Port 49000 Ecouflant
Lat : 47.5263Lng : -0.530366
0 m
image du poi
17

Angers

Capitale historique et place forte de l’Anjou, berceau de la dynastie des Plantagenêt, Angers est l'un des centres intellectuels de l'Europe sous le règne du « bon roi René ». La ville doit son développement, son rôle politique et historique à sa position au niveau d’un point de convergence hydrographique, formé par les basses vallées angevines.

La Maine se forme par la réunion de trois rivières au nord de la ville et se jette à quelques kilomètres au sud dans la Loire. L'agglomération angevine est l'un des principaux pôles économiques de l'Ouest en se distinguant notamment dans le secteur industriel, sa spécialisation dans le domaine de l'horticulture et ses activités de congrès. Son économie est également marquée par son pôle de compétitivité à vocation mondiale, Végépolys, l'office communautaire des variétés végétales et la présence de l'entreprise informatique Bull dans les années 1970.

Ses universités, ses musées et son activité culturelle en font de nos jours un centre culturel important qui comprend notamment le château du Roi René construit au xiiie siècle qui abrite la tenture de l'Apocalypse, le plus grand ensemble de tapisseries médiévales connu à ce jour. La commune est à la frontière du Val de Loire, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2000, et du parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. La richesse de son patrimoine lui vaut le label de ville d'art et d'histoire.

56 Promenade de Reculée 49100 Angers
Lat : 47.4852Lng : -0.550776
0 m

1 informations complémentaires

Navigation du Mans à Angers

Distance en km : 131 km
Nombre d'écluses : 20
Gabarit (longueur x largeur) : 30 m x 5 m
Tirant d'eau : 1,2 m (0,9 m de Sablé au Mans)
Tirant d'air : 3,9 m

Temps de navigation : 21h30 environ

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris