Déjà inscrit ? Connectez-vous
JEANNE D’ARC ROUEN
JEANNE D’ARC ROUEN

JEANNE D’ARC ROUEN

Jeanne d’Arc, Rouen : entre la ville de son martyre – ville où fut, aussi, prononcée son innocence en 1456, à l’issue du procès en annulation de la condamnation de 1431 – le lien est indissociable, immémorial.
Ce petit guide vous invite à (re)découvrir les différents lieux du patrimoine et du paysage rouennais où elle connut les épreuves et le supplice, où demeure aujourd’hui encore son souvenir. Du donjon au Vieux-Marché en passant par Saint-Ouen et la Cathédrale, ces hauts lieux du patrimoine monumental rouennais, véritables témoins de l’Histoire, sont désormais complétés par l’Historial Jeanne d’Arc, que la Métropole a créé en 2015 dans les lieux-même de son procès pour rendre à l’héroïne un hommage à la hauteur de sa légende. En un an, cet équipement original et novateur a conquis le public.
L’Historial, mais aussi deux autres lieux d’exposition incontournables où Jeanne occupe une place éminente – le Musée des Beaux-Arts, qui conserve de nombreuses oeuvres remarquables consacrées à l’héroïne, et le Panorama XXL, où est présentée en exclusivité mondiale une fresque monumentale faisant revivre Rouen en 1431, à l’époque de Jeanne d’Arc, en incarnation quintessentielle de la cité gothique – font de Rouen une véritable capitale johannique.
En parcourant les rues pittoresques de Rouen sur les traces de Jeanne, chacun fera de belles, d’émouvantes, d’inoubliables découvertes qui contribuent à faire vivre le souvenir – et par là l’hommage – de cette figure unique dans l’Histoire de France.

LA GUERRE DE CENT ANS
Depuis 1337, la France est troublée par la guerre de Cent ans qui oppose la France et l’Angleterre. À cette guerre de succession s’ajoute une guerre civile entre Armagnacs, partisans du futur Charles VII, et Bourguignons, alliés aux Anglais. En effet, en France la folie gagne le roi de France Charles VI et de nombreux complots secouent le royaume.

En Angleterre, Henri V accède au pouvoir en 1413 et se proclame roi de France. Il débarque en Normandie en 1415 pour s’emparer du pays et gagne la bataille d’Azincourt. En 1419, il prend Rouen après un siège de 6 mois qui met la population à genoux. La ville devient la capitale des occupants anglais. Henri V et Philippe Le Bon, duc de Bourgogne s’allient alors contre le dauphin (futur Charles VII) et signent le traité de Troyes en 1420. Conformément à ce traité, Henri V épouse Catherine de Valois, fille légitime de Charles VI, ce qui exclut Charles VII de la succession et place le futur roi d’Angleterre (Henri VI) sur le trône de France. Mais en 1422 Charles VI meurt quelques semaines après Henri V qui laisse un fils de 10 mois.

LA VICTOIRE À ORLÉANS ET LE SACRE DE REIMS
C’est dans ce contexte que naît Jeanne d’Arc en 1412 à Domrémy d’une famille de laboureurs. Vers 12 ans elle dit entendre des voix lui intimant d’aider le Dauphin, fils de Charles VI, à regagner son trône. Avec l’aide du capitaine de Baudricourt, elle gagne Chinon en 1429 et convainc le Dauphin de la laisser délivrer Orléans assiégée par les Anglais. Elle libère la ville le 8 mai 1429. Après avoir défait les Anglais lors de la bataille décisive de Patay, qui efface le désastre français d’Azincourt, elle conduit Charles VII à Reims pour l’y faire sacrer, comme il est fait traditionnellement pour les rois de France, lui donnant ainsi toute sa légitimité sur le trône.

LA FIN DE L’ÉPOPÉE DE JEANNE
Dès lors, Charles VII change de politique et laisse Jeanne tenter, seule, de reprendre Paris. Cette tentative se solde par un échec. Jeanne d’Arc poursuit cependant sa campagne. Elle se rend à Compiègne pour la délivrer des Anglais et des Bourguignons, mais elle y est faite prisonnière le 23 mai 1430. Elle est ensuite vendue aux Anglais et conduite à Rouen où se déroulera son procès.


Des vestiges de la tour de la Pucelle au pont Boieldieu, ce parcours retrace les derniers mois de la vie de Jeanne d’Arc. Cet itinéraire est aussi l’occasion de découvrir les lieux et les œuvres d’art qui, dans la ville, rendent toujours hommage à Jeanne. Vous pourrez ainsi parcourir la salle du Musée des Beaux-Arts qui lui est dédiée, profiter de la place du Vieux marché ou encore visiter l’Historial.

LA PRISON
Capturée près de Compiègne, Jeanne d’Arc est emmenée à Rouen pour être jugée. Elle est d’abord conduite dans le château construit au XIIIe siècle par Philippe Auguste et occupé alors par les anglais, sous la responsabilité du Capitaine de Normandie, le Duc de Bedford. On l’interne dans une tour, dite plus tard «Tour de la Pucelle» (1), dont quelques vestiges subsistent encore au n° 102 de la rue Jeanne-d’Arc. Bien qu’inculpée d’hérésie par un tribunal religieux, elle est placée dans une prison laïque et gardée par des geôliers anglais et non par des femmes. Rue Bouvreuil, on peut encore voir et accéder au donjon (2) dit aussi tour Jeanne d’Arc dans lequel elle n’entre qu’une seule fois pour subir la torture à laquelle les juges décident de renoncer.


LE PROCÈS
Le procès commence le 9 février 1431. Les interrogatoires conduits par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais, ont lieu dans l’enceinte de la forteresse. Les 70 articles du réquisitoire sont récusés par Jeanne ; seul un condensé de 12 articles est soumis aux théologiens et docteurs qui la condamnent comme hérétique, blasphématrice, schismatique.
Le 24 mai 1431, Jeanne est amenée au cimetière Saint-Ouen (5), devant le portail des Marmousets, pour la séance publique de l’abjuration, destinée à lui faire renoncer à ses propos qualifiés d’hérétiques. Pour aboutir à ses fins, l’évêque Cauchon use d’une supercherie : le texte que signera Jeanne d’une croix, ne lui est lu que partiellement. De retour dans sa prison, Jeanne reprend l’habit d’homme. Elle se rend ainsi une nouvelle fois coupable d’hérésie, ce qui permet à l’évêque d’ouvrir le procès de relapse.
Les juges rendent la sentence de la condamnation au bûcher dans la salle de l’Officialité de l’Archevêché. Aujourd’hui il ne subsiste de cette salle que le pignon nord, ouvrant sur la rue Saint-Romain, par lequel se fait l’entrée de l’Historial Jeanne d’Arc (6). L’archevêché a, quant à lui, été classé aux monuments historiques en 1909. La partie qui abrite l’Historial a été complètement restaurée depuis 2013. Sur près de 1000 m2, ce musée d’un nouveau genre retrace l’épopée de Jeanne à travers un parcours audio-visuel immersif. Il nous invite ensuite à mieux comprendre, dans un espace multimédia interactif, la construction de sa légende.


LE SUPPLICE
Le 30 mai 1431, sur la place du Vieux-Marché (8), Jeanne est brûlée vive, devant les autorités anglaises, les représentants de l’Église et une foule nombreuse. Coupable d’hérésie et excommuniée, elle reçoit néanmoins l’eucharistie avant son supplice. Elle demande une croix qui lui est présentée. L’évêque Cauchon n’obtient pas la renonciation qu’il escomptait. Afin de ne conserver aucune relique de Jeanne, le bourreau jette, près de l’entrée actuelle du pont Boieldieu (9), les cendres et le coeur de Jeanne.

LA RÉHABILITATION
En 1455, la mère de Jeanne, Isabelle Romée, obtient du pape l’autorisation de demander la révision du procès. Le procès en réhabilitation est finalement conduit dans l’Archevêché, mais le 7 juillet 1456, c’est dans le cimetière Saint-Ouen qu’a lieu la séance solennelle de réhabilitation. Dans leurs conclusions, les juges stipulent que la ville de Rouen doit édifier une croix à l’emplacement du supplice. Jeanne ne sera béatifiée qu’en 1909 et canonisée en 1920. Dès cette époque, une loi prévoit la construction à Rouen d’un monument de la reconnaissance nationale à Jeanne (8).


LA MÉMOIRE DE JEANNE D’ARC À ROUEN
Dans une nouvelle salle consacrée aux interprétations artistiques suscitées par l’histoire de Jeanne d’Arc, le musée des Beaux-Arts de Rouen (3) vous invite à découvrir combien l’héroïne et les épisodes de sa vie ont inspiré d’images diverses tout au long du 19e siècle en passant de l’icône romantique de Paul Delaroche à la bergère visionnaire de Léon Bénouville ou encore la vierge guerrière de George William Joy.
À proximité du musée, l’Hôtel de Ville (4), ancien dortoir des moines de Saint-Ouen, présente dans le hall une grande statue de Jeanne réalisée par Jean-Jacques Feuchère en 1845.
Dans la cathédrale (7), une chapelle est dédiée à la sainte dans laquelle une statue de Georges Saupique représentant Jeanne au bûcher et deux vitraux retraçant l’épopée de Jeanne ont été placés après la Seconde Guerre mondiale.
En 1979, Louis Arretche a achevé la construction, sur la place du Vieux-Marché (8), de l’église Sainte-Jeanne d’Arc, qui sert d’écrin aux magnifiques vitraux de l’église Saint-Vincent, rescapés de la Seconde Guerre mondiale et – dans son prolongement – d’un monument civil commémoratif qui intègre la belle statue de Jeanne par Real del Sarte (1928) et affiche les mots célèbres prononcés par André Malraux en 1964. Sur cette même place, une grande croix a été construite à l’emplacement où Jeanne fut brûlée.

2.5 km
2 h
max. 31 m
min. 9 m
11 m
-27 m

Profil altimétrique

Styles : VilleDécouverte
Public : Famille
Thématique : Culturel

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

Point de départ

102 Rue Jeanne d'Arc
76000 Rouen
Lat : 49.44656Lng : 1.09331
10 j
image utilisateur

La Tour de la pucelle

Capturée près de Compiègne, Jeanne d’Arc est emmenée à Rouen pour...Lire la suite

102 Rue Jeanne d'Arc 76000 Rouen
Lat : 49.4466236Lng : 1.0933757
image utilisateur
image utilisateur

Le donjon Tour Jeanne d’Arc

• Rue Bouvreuil On y voit la salle basse où Jeanne d’Arc fut...Lire la suite

6 Rue du Donjon 76000 Rouen
Lat : 49.4464736Lng : 1.0942608
image utilisateur
image utilisateur

Musée des Beaux Arts

Le musée des Beaux-Arts Esplanade Marcel Duchamp Horaires...Lire la suite

1 Place Restout 76000 Rouen
Lat : 49.4446983Lng : 1.0945398
image utilisateur
image utilisateur

L’Hôtel de Ville

Rouen a connu plusieurs hôtels de ville, dont l'emplacement a changé...Lire la suite

51 Place du Général de Gaulle 76000 Rouen
Lat : 49.443338Lng : 1.1001885
image utilisateur
image utilisateur

Le cimetière Saint-Ouen

121 Rue Saint Vivien 76000 Rouen
Lat : 49.4419219Lng : 1.1014169
image utilisateur
image utilisateur

L’Historial Jeanne d’Arc

7, rue Saint-Romain Horaires : Du 1er septembre au 30...Lire la suite

50 Rue Saint-Romain 76000 Rouen
Lat : 49.4404255Lng : 1.0957843
image utilisateur
image utilisateur

La cathédrale Notre-Dame

Horaires : Du 1er avril au 31 octobre de 8h à 19h (18h dim....Lire la suite

2 Rue des Carmes 76000 Rouen
Lat : 49.4404674Lng : 1.0942608
image utilisateur
image utilisateur

Place du Vieux Marché / Jeanne d'Arc

La place du Vieux-Marché n’a pas cessé d’évoluer depuis le Moyen Âge....Lire la suite

1 Place du Vieux Marché 76000 Rouen
Lat : 49.442743Lng : 1.088679
image utilisateur

1 informations complémentaires

A 2 Pas d'Ici

Tout l'été, découvrez 30 propositions de visite ou balade à réaliser sur les communes de la Métropole Rouen Normandie. Pour prendre connaissance de la totalité du programme, rendez-vous sur le site Internet Rouen Tourisme, rubrique A 2 Pas d'Ici.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.