À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

Emmerin, l'eau au source du village

Emmerin, l'eau au source du village
Emmerin, l'eau au source du village
Crédit : Office de Tourisme de Seclin & Environs

Description

Saviez-vous qu’en construisant leur église en 1840, les Emmerinois découvrent sous leur pied un gisement d’eau
potable ? C'est ce qu'on l'on appel aujourd'hui les champs captants En se promenant dans son bois on peut rejoindre l’Espace Naturel de la Canteraine et le Parc Mosaïc tout proche.

Informations techniques

Marche
Difficulté
Très facile
Durée
1h40mn (1j)
Dist.
5.5 km
Afficher plus d'informations

Profil altimétrique

Point de départ

7bis Rue Victor Hugo , 59320 Emmerin
Lat : 50.593Lng : 3.00141

Points d'intérêt

image du object

Eglise Saint Barthélémy

L’église Saint Barthélémy a remplacé en 1841, le primitif édifice qui menaçait de s’écrouler. D’un aspect sobre en extérieur, l’église révèle plus d’intérêt en y pénétrant. Bien que simple, elle révèle une architecture originale avec des colonnes doriques et quelques trésors exceptionnels comme un dais de procession ou une magnifique statue polychrome. A proximité immédiate, un monument rappelle le massacre de douze civils, dont huit réfugiés belges, par les nazis en mai 1940. Ces derniers avaient eu affaire à une sévère résistance au niveau d’Haubourdin, à hauteur de la Deûle, et furent retardés dans leur « blitzkrieg ». Juste à votre gauche, dans l’angle de la rue, la « Howarderie », une ancienne « cense », appartenant à l’abbaye du Mont Saint Eloi. Son origine la plus ancienne nous en est connue par Melcior le Clercq, fermier et bailly du lieu en 1485. Le nom actuel vient de celui de propriétaires emmerinois au XVIIe siècle.

186 Rue Victor Hugo 59320 Emmerin
- Office de Tourisme de Seclin Mélantois -
Consulter
image du object

Château de Guermanez

A votre gauche, le lieu-dit « Guermanez » était occupé par un château au style XVe qui devient en 1855 une colonie pénitentiaire agricole. Dirigé par le docteur Faucher, médecin à la prison de Loos, cet établissement accueillait sur une centaine d’hectares près de 250 enfants. On y cultivait des céréales, des plantes potagères, on y trouvait des serres et pépinières avec arbres fruitiers. Loin d’être un cadre de vie agréable, ces jeunes y travaillaient onze heures par jour, parfois même dans une filature seclinoise. L’établissement est fermé dès 1868 après une visite de l’impératrice Eugénie.

6B Rue de Seclin 59320 Emmerin
- Office de Tourisme de Seclin Mélantois -
Consulter
image du object

Marais d'Emmerin

Vous êtes dans un espace boisé, mais qui fut longtemps un marais. La trace de cette humidité perdure avec diverses stations de pompage. Les terrains crayeux du secteur sont riches en eau potable, ce sont les champs-captant. Cette eau compte à hauteur de 50% dans la consommation de la métropole lilloise et se doit d’être préservée. La tourbe : L’exploitation de la tourbe est très importante dans les terrains marécageux d’Emmerin. La tourbe est une matière organique fossile formée par accumulation sur de longues périodes de temps de matière organique morte, essentiellement des végétaux, dans un milieu saturé en eau. L’outil de tourbier est un louchet bèche extrêmement coupante dont les côtés sont repliés de manière à pouvoir emboiter la motte et à l’aide d’un secousse laisse tomber la tourbe. La lame courbe tranche le lingot de tourbe à part égale. Durant « l’étente » les lingots sont séchées dans les prés. Ils serviront de combustible de chauffage, ou de matériaux de constructions de maisons ou, on le sait moins, d’ingrédient dans la préparation du whisky.

Rue du Grand Marais 59320 Emmerin
- Office de Tourisme de Seclin Mélantois -
Consulter
image du object

Ferme d'Anchin

La massive et splendide ferme porte le nom d’Anchin. Cette abbaye bénédictine qui avait des terres ici, fut fondée en 1096 et a été démolie en 1792. Elle se situait non loin de Douai, à Pecquencourt. Sa bibliothèque de très grande qualité comprenait les actes de la vie de Saint Piat. Sujet à litige au XIIe, cette ferme fut exploitée par des moines d’où le nom du chemin emprunté tout à l’heure, puis aux Heddebault au XVe, aux Des Mazières au XVIIIe ou à la famille Leboucq qui en fera don « aux pauvres d’Emmerin ».

59 Rue Leboucq 59320 Emmerin
- Office de Tourisme de Seclin Mélantois -
Consulter
image du object

La maison commune

La maison en rouge-barre fut construite en 1644 d’après une date inscrite dans la charpent. Elle est dite aussi bien « la maison commune » que « le café Keller ». Cette double appellation est le témoignage de son affectation comme première mairie de 1790 à 1852. Devenue par la suite un cabaret qui faisait également office de stockage de charbon avec les Wallart, c’est la famille Keller et surtout, Madame Germaine Keller, décédée en 1999, qui reste dans la mémoire des habitants.

11B Rue Léon Gambetta 59320 Emmerin
- Office de Tourisme de Seclin Mélantois -
Consulter

Auteur de la donnée

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾