Déjà inscrit ? Connectez-vous
Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944
Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944
Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944
Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944
Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944
Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944

Chemin de Mémoire La Londe Les Maures 1942-1944

Crédit : Souvenir Français

Le comité du Souvenir Français de La Londe les Maures avec le soutien de la municipalité propose un cheminement libre qui rappelle l'occupation du village de 1942 à 1944, l'engagement et le sacrifice de ses habitants et sa libération le 17 août 1944.
Deux panneaux aux entrées Est et Ouest de la ville, 5 lutrins et 2 plaques murales disposées en différents lieux de la commune, constituent un chemin de la mémoire en hommage aux soldats Français et Américains et aux vingt-deux londais « Morts pour la France » pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le projet, inauguré le 17 août 2019, a obtenu le label "75ème anniversaire du débarquement et de la Libération" crée pour l’occasion par le ministère des Armées.

12 km
1 h
2 h 30 mn
50 mn
max. 43 m
min. 3 m
83 m
-107 m

Profil altimétrique

Styles : DécouverteEn villeRoadtrip
Publics : FamilleCyclistesScolaire
Thématiques : CulturelTourisme de mémoire

Point de départ

2020 Route de Saint Honoré
83250 La Londe-les-Maures
Lat : 43.15051Lng : 6.26402
2 ans
image utilisateur

Stèle de la Libération

Cette stèle est érigée en 1970 par le Souvenir...Lire la suite

2020 Route de Saint Honoré 83250 La Londe-les-Maures
Lat : 43.150495Lng : 6.264031
image utilisateur

Pont Sergent Stanley BENDER

Sergent Stanley BENDER (31.10.1909 – 22.06.1994) , 3° Division...Lire la suite

2083 Route de la Jouasse 83250 La Londe-les-Maures
Lat : 43.147501Lng : 6.251317
image utilisateur

Ecole Eugène OSWALD

Cette école porte le nom d'Eugène OSWALD, jeune résistant...Lire la suite

6 Rue Eugène Oswald 83250 La Londe-les-Maures
Lat : 43.13926Lng : 6.23706
image utilisateur

Rue Louis BUSSONE

La rue porte le nom de Louis BUSSONE, né le 30 Juillet 1919...Lire la suite

126 Avenue du Général de Gaulle 83250 La Londe-les-Maures
Lat : 43.136901Lng : 6.235235
image utilisateur

Stèle des martyrs de la Résistance

Située sur le pont du Pansard à l'entrée de la...Lire la suite

965 Avenue Albert Roux 83250 La Londe-les-Maures
Lat : 43.13689Lng : 6.231512
image utilisateur

Stèle des Bormettes

Située sur la place Pierre Rivault, la stèle rappelle...Lire la suite

Lat : 43.123045Lng : 6.250579

3 informations complémentaires

Les prémices de la Libération de La Londe les Maures

Après l’effondrement militaire du printemps 1940 et l’armistice du 22 juin, la France est partagée en deux zones : la moitié nord occupée par les allemands, la moitié sud administrée par le régime du maréchal PETAIN.
Au mois de novembre 1942 et suite au débarquement allié en Afrique du Nord, la totalité du pays est envahie. La Londe les Maures connait l’occupation italienne (novembre 1942 – septembre 1943) puis allemande (septembre 1943 – août 1944).
Alors que la bataille de Normandie fait rage depuis le 6 juin 1944, le débarquement de Provence – baptisé : « opération Anvil - Dragoon » – se déroule entre le Rayol Canadel et Saint Raphaël.
Les Alliés confient la mission à l’Armée B (devenue plus tard la 1ère Armée Française Rhin et Danube) commandée par le général Jean de LATTRE de TASSIGNY, de débarquer sur les plages de Provence.
Dans la nuit du 14 au 15 août 1944, le groupe des commandos d’Afrique et le groupe naval d'assaut débarquent sur les plages, pendant que les rangers américano-canadiens débarquent sur les îles du Levant et de Port Cros. Les troupes américaines débarquent le 15 août au matin dans la baie de Cavalaire, à Pampelonne, à la nartelle et au Dramont et tous les éléments de la 1ère Armée du 16 au 21 août sur toute la côte varoise.

Le rôle des commandos d’Afrique dans la Libération de La Londe les Maures

Originaires de métropole, Algérie, Tunisie, Maroc et Afrique, les commandos suivent un entraînement intensif. Les missions souvent risquées nécessitent une endurance physique extrême et une organisation parfaite.
Depuis leur création en 1943, ils se sont aguerris et ont combattu sur divers fronts : Tunisie, Ile de Pianosa, Ile d'Elbe et maintenant sur le sol métropolitain.
Après avoir débarqué en avant-garde au Cap Nègre et sur la plage du Canadel, dans la nuit du 14 au 15 Août 1944 et établi une tête de pont à la Môle, le groupe de 800 commandos d’Afrique du colonel BOUVET, libèrent Le Lavandou le 16 et Bormes les Mimosas le 17 où ils rendent la liberté à 300 otages. Le 17 au soir ayant rejoint les éléments de la 3è Division d'Infanterie Américaine qui avait agis avec bravoure du côté du quartier Saint Honoré, ils arrivent à l'entrée de La Londe les Maures . Ils attendent avec les Américains le 18 août au petit matin pour pénétrer dans le village que les troupes allemandes ont quitté pendant la nuit.

Source

Souvenir Français de La Londe les Maures