Déjà inscrit ? Connectez-vous
ENTRE ROC ET ESTANG

ENTRE ROC ET ESTANG

::D/A:: Du parking, rejoindre les écoles et franchir le pont en face. Monter par la rue de l’Houme et tourner à gauche. La route oblique à droite et arrive à l’intersection Chantebise (alt. 349m).

::1:: Continuer par la route en face direction Pas de l’Estang, puis emprunter à gauche le chemin plat et caillouteux.

::2:: A la fourche, monter par le sentier à droite (panneau bleu « l’Estang »). Il passe au pied des falaises et mène au Pas de l’Estang (alt. 370m).

::3:: Prendre la piste à droite, direction Pointe des Estangs. Elle se faufile dans le défilé rocheux. A la bifurcation Pointe des Estangs (alt. 350m), s’engager sur le sentier à droite.

::4:: Monter à droite dans la forêt sur 150 m et continuer à monter tout droit après le carrefour. Belles vues sur la plaine.

::5:: Continuer tout droit par la route. Elle conduit au quartier du Château. Emprunter la route en face. Elle passe au pied du hameau, contourne le mamelon, puis redescend à l’intersection Chantebise (alt. 349m).

::6:: A gauche, par l’itinéraire utilisé à l’aller, rejoindre le village et le parking. ::D/A::

5.3 km
1 h 26 mn
max. 444 m
min. 327 m
269 m
-269 m

Profil altimétrique

Point de départ


Saou
Lat : 44.646Lng : 5.06367
n/a
8 j

2 informations complémentaires

Compléments

Partir avec la carte IGN n°3138OT est vivement conseillé. Prévoir eau et nourriture en suffisance et des vêtements adaptés à la marche. Le randonneur doit être autonome, si besoin des professionnels de l’encadrement sont à sa disposition. N° urgences : 18 ou 112.

Renseignements à l'Office de tourisme du Val de Drôme : 04 75 63 10 88 / valleedeladrome-tourisme.com

Thématique

PATRIMOINE - Rencontre avec un muret d'art.
Les murets de pierres sèches jalonnent nos paysages. D’utilité agricole, pour séparer les terres et pour isoler les pierres impropres à la culture, ils longeaient autrefois les chemins qui reliaient les villages, ceux empruntés par les villageois, les muletiers, les colporteurs, les charbonniers, les exilés... et les randonneurs aujourd'hui. Et puis un jour, une idée, des matériaux, des hommes et des femmes et un muret qui, couvert par la végétation, devient alors une oeuvre d’art. Mêlant différentes techniques artistiques et prenant comme outils le temps et la nature, ce muret, visible en fin de randonnée, s’inscrit dans un parcours qui, à terme, reliera la forêt de Saoû au village de Sierra de Guara en Espagne.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.