Déjà inscrit ? Connectez-vous
Avenue des moulins
34184 MONTPELLIER
+33660493256
http://www.herault-tourisme.com
webmaster@herault-tourisme.com
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze
Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze

Escapade Nature Sans Voiture dans les Grands Sites de France, de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou - Cirque de Mourèze

Crédit : escapade nature - RGSF/Mehdi Hemart

Des plateaux arides du Cirque de Navacelles aux terres rouges du lac du Salagou, en passant par les gorges verdoyantes de l’Hérault, les Grands Sites de France se parcourent au rythme des paysages. Sur les sentiers, en pleine nature ou dans les villages, ils invitent à prendre le temps de la découverte et de la rencontre. Des hommes et des femmes, qui ont à coeur de transmettre l’identité singulière de leur territoire et de leur terroir, vous accueillent en toute saison. Pour vous guider, Philippe et ses amis, ainsi que Marika et Medhi, sont partis sans voiture explorer les multiples facettes de trois paysages exceptionnels : le Cirque de Navacelles, les Gorges de l’Hérault et le Salagou-Cirque de Mourèze.

Marika et Medhi ont testé... de Saint-Guilhem-le-Désert au Salagou-Cirque de Mourèze (5 jours - 4 nuits)

>> Rendez-vous sur www.escapadenature-sansvoiture.fr pour y découvrir des carnets de voyages inédits ainsi qu'une sélection de parcours 100% sans voiture et d'activités originales pour voyager autrement.

82 km
max. 427 m
min. 41 m
1052 m
-1000 m

Profil altimétrique

Accessibilité

Style : À la campagne
Publics : RoutardRandonneurs occasionnelsCyclistes
Thématiques : OenologieRencontresPatrimoine

Point de départ

18 Place de la Liberté
34150 Saint-guilhem-le-desert
Lat : 43.734Lng : 3.54904
0 m
119 j
image du poi
1

De Saint-Guilhem-le-Désert à Saint-Jean-de-Fos

Notre escapade à deux depuis les Gorges de l’Hérault jusqu’aux terres rouges du lac du Salagou débute à Saint-Guilhem-le-Désert.

Dans le restaurant de famille O’Bistrot situé un peu à l’écart du village, Eric nous présente sa carte avec enthousiasme : uniquement des produits frais, locaux et de saison. Après un repas savoureux, nous nous engageons dans les ruelles étroites et intimes où le beige des pierres et le rose des tuiles s’harmonisent dans l’écrin de verdure des gorges de l’Hérault.

Lumineuse, la dentelle de pierre de l’Abbaye de Gellone, étape spirituelle sur les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, nous séduit. Plus tard, au Musée du Village d’Antan, Jacques, santonnier reconnu et passionné, nous raconte la vie d’autrefois. Accompagnés par son récit, nous sortons du village en prenant le chemin qui longe l’Hérault couleur émeraude.

Nous rejoignons la route, peu passante en cette saison, jusqu’au pont du Diable, construction millénaire au départ des gorges de l’Hérault, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En contrebas, la Maison du Grand Site de France lève le voile sur l’histoire de ce territoire et de ses paysages.

Sous les dernières lueurs du jour, nous gagnons notre hébergement à Saint-Jean-de-Fos où nos hôtes évoquent avec plaisir leur récente installation dans ce village de potiers.

18 Place de la Liberté 34150 Saint-guilhem-le-desert
Lat : 43.734Lng : 3.54904
0 m
image du poi
2

De Saint-Jean-de-Fos à Mourèze

Dans le village, la poterie jaune et verte est omniprésente : les plaques des rues, les façades des maisons, jusqu’aux tuiles du clocher.

Au caveau du Domaine Alexandrin, Alexandra nous fait découvrir des vins locaux et nous ne résistons pas à l’envie de repartir avec une bonne bouteille pour le pique-nique.

Nous poussons ensuite la porte d’Argileum, la maison de la poterie installée dans un atelier du XIXe siècle. On y apprend l’histoire de la céramique, les savoir-faire et la transformation de la matière... Une potière nous fait même une démonstration de tournage !

Sylvia, gérante d’Ozone VTT Cycles, nous livre directement à Saint-Jean-de-Fos deux vélos électriques. Une fois en selle, direction le Salagou.

Les hectares de vignes et d’oliviers défilent. Tous les villages traversés dévoilent leur charme : la place de l’Horloge à Montpeyroux, Arboras et sa vue imprenable sur l’ensemble des villages de la plaine, Saint-Saturnin-de-Lucian entouré de vignes…

Nous nous réservons la visite de Clermont l’Hérault pour le dernier jour et filons vers l’ancienne manufacture royale du XVIIe siècle de Villeneuvette où le temps semble s’être arrêté.

Après cette petite pause, nous repartons direction Mourèze. Le village est animé par une partie de pétanque. Nous nous aventurons à pied sur le “circuit des Courtinals” et nous perdons dans ce labyrinthe lunaire de rochers ruiniformes. Le belvédère offre une splendide vue sur le village, le cirque dolomitique et le Mont Liausson.

Peu à peu, la nuit nous entoure et nous nous réfugions à l’Auberge du Val Mourèze où nous sommes chaleureusement accueillis.

1 Avenue du Monument 34150 Saint-jean-de-fos
Lat : 43.7022Lng : 3.55186
0 m
image du poi
3

De Mourèze à Octon

Dès l’aube, nous nous lançons à l’assaut du Mont Liausson (sentier PR du Cirque de Mourèze).

Au sol, un sable fin et blanc amortit nos pas et un silence apaisant s’installe. Nous atteignons rapidement les crêtes où les lumières changeantes du matin subliment les paysages : au nord le lac du Salagou et ses versants rouges, et vers le sud, le cirque de Mourèze.

La marche nous a ouvert l’appétit et nous dévalons le sentier jusqu’à Mourèze, vers l’Ami Paradis. Pervenche, la Cheffe, imagine chaque matin un menu selon son inspiration et les produits frais et locaux à disposition. Nous avons dégusté une glace à la moutarde accompagnant une soupe de carottes !

Nous enfourchons nos vélos, et traversons le village de Salasc aux murs colorés. Au Mas Canet, nous suivons un sentier qui serpente entre les vignes. Nous prenons le temps d’admirer les ruines du castellas de Malavieille et nous nous engageons vers le hameau de Basse. L’ascension offre des vues imprenables sur la vallée du Salagou.

Nous descendons vers Octon, où un copieux dîner nous est servi à La Calade.

30 D8 34800 Moureze
Lat : 43.6185Lng : 3.35621
0 m
image du poi
4

De Octon aux Bories

Après un tour à l’épicerie du village d’Octon, nous voici enfin au bord du lac du Salagou !

Un incroyable paysage fauve s’étend face à nous : les rouges multiples des sols nus, les verts de la végétation frémissant dans le vent, le ciel si bleu.

Nous atteignons Celles, village à l’histoire singulière vidé de ses habitants lors de la mise en eau du lac du Salagou. Nous nous installons sur les berges pour pique-niquer en contemplation devant le miroir du lac.

Nous poursuivons notre route sur la rive nord du lac. L’air est doux, le silence règne et le paysage est magnifique.

Nous accrochons nos vélos à la base nautique des Vailhés et nous nous aventurons sur un sentier le long des berges (sentier PR des Vailhès). En chemin, nous passons devant une capitelle, cabane en pierre sèches qui servait autrefois d’abri aux paysans et aux bergers. Nous gagnons les hauteurs, en bordure de plateau pour profiter de panoramas uniques sur le lac et ses presqu’îles de terre rouge imperméable, la ruffe, produit d’un lent dépôt de sédiments.

Une fois nos vélos récupérés, nous longeons la rive nord du lac par la piste cette fois, jusqu’à parvenir au barrage. Nous jetons un dernier coup d’oeil sur le lac magnifiant les berges, spectacle qui nous a accompagné durant toute cette belle journée, avant de rejoindre notre chambre d’hôtes aux Bories, nichée dans un écrin de verdure.

18 D148E9 34800 Octon
Lat : 43.6546Lng : 3.30296
0 m
image du poi
5

Des Bories à Clermont l’Hérault

En chemin vers Clermont l’Hérault, nous nous arrêtons à la miellerie du Salagou avant de rendre les vélos à Sylvia, enchantés par l’expérience.

Puis nous marchons jusqu’à l’huilerie-confiserie coopérative de Clermont l’Hérault, véritable temple dédié à l’olive, fruit du pays par excellence.

Nous prenons le temps de flâner dans les rues de la ville aux nombreux petits commerces et de pousser la porte de l’église Saint-Paul dont les larges fenêtres et hauts vitraux ont éveillé notre curiosité.

Il est déjà temps pour nous de prendre le car pour Montpellier après ce séjour ressourçant aux ambiances paisibles. Nous repartons imprégnés de cet incroyable paysage fait de contrastes et de couleurs.

Fontaine Chaude 34800 Lacoste
Lat : 43.6463Lng : 3.42433
0 m

2 informations complémentaires

Escapade testée et validée 100% sans voiture !

Nous sommes arrivés en train à la gare de Montpellier Saint-Roch d'où nous avons pris le tram (arrêt Mosson) puis le bus jusqu'à Saint-Guilhem-le-Désert.

A Saint-Jean de Fos, nous avons récupéré nos vélos électriques, direction le Salagou et le Cirque de Mourèze, en passant par les villages de la Vallée de l'Hérault : Montpeyroux, Arboras...

Après avoir fait le tour du Salagou, nous avons terminé notre séjour à Clermont l'Hérault où nous avons rendu nos vélos.

Puis nous avons pris le bus, puis le tram (arrêt Mosson) jusqu'à la gare de Montpellier.

Conseils Pratiques

Le vélo électrique est un atout pour parcourir de longues distances mais aussi pour réduire l’effort! En particulier pour l’escapade autour du lac du Salagou où un VTT électrique est préférable.

Pour ne pas attirer les personnes mal intentionnées lorsque vous partez en randonnée à pied, laissez votre vélo soit chez votre hébergeur quand cela est possible, soit dans un lieu privé ou communal (restaurant, gîte…).

Si vous laissez votre vélo dans un lieu sans surveillance, n’oubliez pas de l’attacher avec le cadenas fourni par votre loueur et ne laissez pas la batterie sur le vélo.

Vérifiez auprès de votre loueur s’il peut vous mettre à disposition une ou plusieurs sacoches et renseignez-vous sur leur dimension pour y faire entrer vos affaires et/ou votre sac à dos. Un sac à dos un peu volumineux peut aussi se porter à cheval sur les sacoches arrière.

Vérifiez auprès de votre loueur s’il fournit un kit de secours et une pompe à vélo ainsi qu’un système d’éclairage nocturne efficace.

Certains hébergements ne prennent pas les cartes bancaires. Prévoyez un chéquier et des espèces avant votre départ.

On ne plaisante pas avec la sécurité : le port du casque est obligatoire en vélo !

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.