周围的看点
查看更多
打开
关闭
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示

Oups... 看来 Cirkwi 没有权限使用您的位置。

描述
地图
步骤
兴趣点
Cirkwi 简报
评级和评论
周围的看点

沿着圣雅各布朝圣之路和埃斯考河行进:追寻的足迹

沿着圣雅各布朝圣之路和埃斯考河行进:追寻的足迹
信用 : F.Moreau

Cirkwi 简报

发现康布雷:沿着圣雅各之路的旅程

康布雷位于法国的中心深处,是一个充满精神遗产和建筑奇迹的飞地,被壮丽的斯海尔德河环绕。通过康布雷斯旅游办公室精心设计的这条线路,旅行者将穿越定义了这条有故事的路线的教会辉煌和青翠的景观。在庄严的沃塞尔修道院旁边,揭示了神圣空间和呼吸生命力的田园生活之间的密切联系。当您穿越时,每一次转弯都会展示奉献、艺术和宁静的自然美景,使您留下难忘的法国之旅。

简要技术概述

这条骑行线路全长约43公里,起点位于历史悠久的康布雷市,终点位于恩奈库尔-苏尔-埃斯科河的源头。参与者在海拔43至108米之间变化的高度上导航,总共攀升了近236米。这种适度的海拔变化,加上维护良好的道路,确保了轻松骑行和挑战体力的时刻之间的平衡。这条线路非常适合休闲旅行自行车,他证明了该地区致力于提供易于接近和沉浸式旅游体验的决心。

旅行者的季节性提示

不论什么季节,康布雷的旅程都带来独特的魅力。夏天承诺着郁郁葱葱的风景和充满活力的社区生活,但要记得携带水和防晒用品。春季和秋季气候温和,人少,非常适合寻找宁静的人。然而,始终要准备适当的装备以应对雨天。冬季,这条线路的宁静无与伦比,但必须注意白天变短和天气变冷。无论何时参观,当地的庆祝活动和修道院的宁静氛围都会整年吸引人们,但始终要优先保证安全,穿上反光服装,确保自行车保养良好。

康布雷及其历史回响

康布雷在法国北部地区具有文化和历史意义。曾经是一个重要的宗教中心,康布雷的丰富宗教遗产体现在众多教堂和宏伟的沃塞尔修道院中。这段旅程不仅揭示了穿越这个城镇的中世纪朝圣之路,还突出了农业根源和塑造当地生活的传统牧羊人习俗。康布雷的精神意义与周围山谷的田园风光相互交织,诠释了人类与大自然共生的持久故事。

天气和气候见解

康布雷的气候以温和的特性为特点,季节性变化明显,影响着骑行的最佳时间。夏天通常很热,这是探索这条线路的热门季节。然而,对于那些希望避开炎热的人来说,春天和初秋的温度更凉爽,非常适合骑行。冬天可能会很冷,偶尔还会下雪,对于户外活动来说可能具有挑战性。由于整年降雨分布均匀,不论季节都要做好准备,以确保在这片风景如画的土地上舒适地旅行。
自动生成。

技术信息

自行车
难度
非常容易
持续时间
3h30mn
距离
43 km
显示更多信息

高程剖面

起点

59400 Cambrai
Lat : 50.17068Lng : 3.238027

步骤

image du object
1

Jardin des Grottes

Le départ de votre randonnée se trouve dans le poumon vert de la ville, en plein milieu du jardin des Grottes où vous pourrez aisément vous garer le temps de votre balade.

Boulevard Berlaimont 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
2

Vous voici arrivez à Crèvecoeur sur Escaut

Située au Sud de Cambrai sur une zone rurale, la commune est traversée par le canal de Saint Quentin (L'Escaut). De nombreux chemins de randonnées parcourent la campagne de Crèvecoeur.

33 Route de Cambrai 59258 Crevecoeur-sur-l'escaut
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
3

Abreuvoir de Vaucelles

Cet abreuvoir est probablement un lointain héritage des religieux cisterciens de Vaucelles. Enserré dans les pâtures avoisinant la ferme, il est alimenté par la fontaine voisine qui filtre l'eau et qui est elle-même alimentée par l'eau de la source Saint-Bernard, par le biais d'un aqueduc.

8 Hameau de Vaucelles 59258 Les rues-des-vignes
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
4

Bantouzelle

Village de 750 hectares, sur la pente orientale de l'Escaut, à 142 mètres au dessus de la mer. Bant : signifiant marais, Zelle : terre creusée, donc BANTOUZELLE voudrait dire "les marais en contre bas". Au 81 de la Grande Rue, se trouve une exposition permanente gratuite sur la guerre 14-18 ouverte les premiers dimanches de chaque mois de 15h à 18h avec visite guidée. Ouvert sur demande à la mairie au 03 27 78 50 24.

67 Grande Rue 59266 Bantouzelle
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
5

Honnecourt sur Escaut

Fondé aux époques anciennes, sur les bords de l'Escaut où une importante abbaye double bénédictine s'y implanta dès le VIIe siècle jusqu'à la Révolution, le village d'Honnecourt fut longtemps ville frontière entre la France et l'Empire Germanique, ce qui explique ses fortifications détruites au XVe siècle. Durement meurtrie au fil des siècles par de rudes combats, de la guerre de Cent Ans à la Première Guerre mondiale, son église, reconstruite dans les années 1920, conserve néanmoins quelques précieux vestiges de l'époque romane. Village natal de "Villard de Honnecourt" : Tout commence par la découverte d'un carnet retrouvé dans la bibliothèque de Saint-Germain des prés, actuellement détenu par la Bibliothèque Nationale, foisonnant de notes, dessins, croquis et esquisses, dont l'interprétation et la lecture ont passionné une foule d'historiens médiévistes et architectes. Ainsi fût sauvé de l'oubli un fameux et atypique personnage: Villard de Honnecourt. On pense que cet artiste serait né au XIIe siècle. Observateur scrupuleux, Villard a parcouru l'Europe. La lecture et l'étude de ce précieux recueil visionnaire nous renseignent sur les connaissances techniques, les préoccupations et les engouements architecturaux de l'époque gothique: procédés pour tracer sur la pierre, viser et mesurer de loin, essais de résolution du problème posé par le mouvement perpétuel...mais aussi état des lieux de nombreuses abbayes...témoignage unique reflétant l'étendue du savoir du XIIIe siècle, le livret auquel il manque des pages, aux feuilles grattées, continue toutefois à fasciner par leur richesse, en perpétuant et transportant leurs valeurs pédagogiques. Créée par Jean Gimpel en 1983, l'Association Villard de Honnecourt se veut de mieux faire connaître encore l'homme et le carnet, mais aussi le village d'Honnecourt, au coeur de la Vallée du Haut Escaut.

44-52 Rue de la Nobleville 59266 Honnecourt-sur-escaut
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
6

Fin de la route...début du chemin de halage

Après avoir passé le pont qui enjambe l'Escaut (la petite rivière qui longe le canal sur sa droite) et le canal de Saint-Quentin, prenez le chemin de halage qui se trouve directement sur votre droite. Il ne reste plus qu'à rouler en profitant du canal et de la nature.

D16 59266 Honnecourt-sur-escaut
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
7

Ecluse de Vinchy - Les Rues des Vignes

33 Rue de Bel Aise 59258 Les rues-des-vignes
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
8

Ecluse de Banteux

354-368 Rue du Milieu 59266 Banteux
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
9

Marcoing

Au Moyen-Age, Marcoing fait partie des 12 pairies du Cambrésis et possède un château-fort construit par Robert de Flandres en 1099 et dont s'empare l'empereur Henri IV en 1101. Brûlé en 1158, le village connaît encore les affres de la guerre de Cent Ans et des guerres entre Valois et Habsbourgs (dévastation en 1549, incendie en 1635). Robert de Melun y campe en 1581 pour aider le duc de Parme à prendre Cambrai. A partir du XVe siècle, Marcoing appartient à la famille de Luxembourg, puis à la famille d'Egmont (du XVIe au XVIIe siècle), aux familles d'Orléans, de la Cattoire et Leroy de Leroideville, jusqu'à la Révolution. Marcoing voit le campement d'importantes troupes françaises en septembre et octobre 1711, puis devient en 1793 le quartier général du prince de Saxe-Cobourg et du duc d'York lors de l'invasion de la France. Sous l'Empire, son visage se voit modifié avec le passage du canal de Saint-Quentin en 1810 et d'une ligne de chemin de fer en 1876. En janvier 1871, l'armée allemande occupe Marcoing et fait sauter les ponts. La commune est détruite en novembre 1917 lors de l'offensive anglaise contre Cambrai. Après la guerre, Marcoing offre un bel exemple de reconstruction réussie. Malheureusement, la ville connaît d'importantes déflagrations lors du bombardements de la gare, le 17 mai 1940. L'industrialisation du lieu entamée au XIXe siècle continue à battre son plein après la Première Guerre mondiale avec une briqueterie, une chaudronnerie, des industries textiles, une huilerie, une laiterie...La culture de l'endive se développe aussi à Marcoing après la seconde Guerre mondiale.

11 Rue de la Gare 59159 Marcoing
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
10

Pont canal de Noyelles sur Escaut

A Noyelles, le cours du canal de Saint-Quentin croise celui de l'Escaut au moyen d'un pont-canal. Cet aménagement est d'autant plus spectaculaire que Noyelles est un des rares endroits où le canal passe au dessus de l'Escaut. Ces aménagements sont réalisés sous la direction des ingénieurs des Ponts et Chaussées Antoine Nicolas Gayant et Barnabé Brisson, lors de la création du canal de Saint-Quentin.

D29 59159 Noyelles-sur-escaut
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
11

Ecluse de Cantigneul - Cantaing-sur-Escaut

Cantaing-sur-Escaut, petit village ayant conservé son caractère rural, est une vieille terre peuplée déjà à l'époque gallo-romaine. La vallée de l'Escaut en porte témoignage et Cantaing fut l'un des sanctuaires avec son Fanum (temple gallo-romain). Conté épiscopal, le Cambrésis disposait d'une noble Assemblée de douze pairs, dont le Seigneur de Cantaing (château féodal au centre su village). Cantigneul dit petit Cantaing avec son moulin sur l'Escaut, le canal de Saint-Quentin inauguré en 1810 par Napoléon Ier et le Bois de la Folie avec ses châteaux. Cantaing fut aussi terre de passage, de rencontres et de batailles. Du Moyen Age... à l'effroyable guerre de 1914-1918.

D92 59267 Cantaing-sur-escaut
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
12

Bois Chenu de Proville

Silence, calme et harmonie...C'est ce que vous procurera une promenade dans le Bois Chenu. A proximité immédiate de Cambrai, vous pourrez apprécier le charme de ce parc écologique urbain qui vous permettra de découvrir ou redécouvrir la faune et la flore de la région. Le sentier de découverte vous emmenera dans l'intérieur du bois vers le centre de Proville où vous longerez les rives de l'Escaut.

Chemin de Halage 59267 Proville
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
13

Cambrai

Du Castrum Romain au Ier siècle au Cambrai actuel s’écoulent 2000 ans d’une histoire originale et tourmentée. Successivement Castrum Romain (Cameracum), Royaume Franc, Comté du Saint Empire Romain Germanique, puis des Pays-Bas Espagnols, française enfin depuis 1677, la ville a gardé ses 3 spécificités : ville Carrefour, ville d’Armée, ville d’Eglise. C’est en effet au carrefour de grandes voies romaines et au bord du fleuve Escaut que les romains établissent un castrum : Cameracum. Celui-ci s’étend et, en 365, c’est une cité pourvue d’une muraille et dotée d’un évêque qui devient la capitale de la Nervie – lorsque les invasions barbares déferlent, les Francs y établissent un royaume, bientôt annexé par Clovis (début VIe siècle). Celui-ci y dépêche St-Vaast, son catéchiste mais c’est le successeur de celui-ci, St Géry qui sera, à partir de 584, le véritable fondateur de la ville= il y établit le siège épiscopal et fonde paroisses et abbaye. Au traité de Verdun (843) Cambrai est rattachée à la Lotharingie", puis au St Empire Romain Germanique. Gouvernée par un Comte - Evêque, elle connaît alors son apogée = centre religieux important, ville frontière puissamment défendue, lieu d’échanges économiques avec ses 2 foires, elle bat monnaie, ses productions agricoles et textiles sont florissantes et son rayonnement culturel est grand. Au XVe siècle s’annonce le déclin de la Ville tandis que les villes flamandes sous la domination des Ducs de Bourgogne montent en puissance. Elle reste cependant, au XVIe siècle, la capitale diplomatique de l’Europe du temps = ligue de Vaucelles, Paix des Dames, Traité du Cateau-Cambrésis. (1559) En 1543, Charles Quint s’empare de la ville, maintenant rattachée aux Pays-Bas Espagnols, dont il renforce les défenses en construisant une citadelle puissante. C’est plus d’un siècle plus tard, après les tentatives manquées de Louis XI et de Henri IV, que Louis XIV en personne prend la ville. Celle-ci va adopter peu à peu le « goût français » et voir remplacer ses maisons à pignons par des hôtels classiques et des « rangs » de maisons identiques, tandis que Vauban renforce la Place Forte. La Révolution française provoquera une violente terreur et la destruction d’une grande partie de son magnifique patrimoine religieux. Le XIXème siècle achèvera de transformer la ville avec le démantèlement des 4 kilomètres de remparts avec ses portes et ses tours. Les deux guerres ne seront pas en reste : les Allemands détruisent délibérément une ville qu’ils considèrent encore comme leur, et les bombardements alliés seront très meurtriers. L’urbanisme de la ville en sera complètement transformé. Mais, malgré invasions et guerres, Cambrai a conservé un patrimoine de grande valeur qui lui vaudra, en 1992, le label « Ville d’Art et d’Histoire ». Elle a gardé de son passé les armoiries du Saint Empire : l’Aigle à deux têtes sur fond d’Or, avec la couronne comtale et les lions du Hainaut, elle porte depuis 1919 la croix de la légion d’honneur décernée à Cambrai, ville martyre.

Digue du Canal 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
14

Porte de Paris

En 1339, en pleine guerre de Cent Ans, Cambrai subit un siège mais ne se rend pas aux Anglais. Cependant, à la fin du siècle, on décide de renforcer l’enceinte. Première édifiée, l’actuelle porte de Paris se nommait autrefois porte du Saint-Sépulcre, car située à proximité de l’abbaye du même nom. Elle ouvre l’accès à la route de Saint-Quentin. Côté campagne, cette porte de type châtelet présente un passage ménagé entre deux grosses tours curvilignes dont les murs atteignent 3,10 m d’épaisseur. Le passage cantonné de deux contreforts en éperon est voûté en berceau sur une profondeur de 16,70 m et laisse voir l’emplacement de la herse et des vantaux. Du pont-levis à la flèche il ne nous reste que les rainures. A l'étage, on peut apercevoir côté ville la salle de garde munie de cheminée. L'appareil est constitué d’assises de calcaire disposées au-dessus d’une semelle de grès. Les créneaux dominaient autrefois de seize mètres les fossés. Un remblai de trois mètres dissimule aujourd’hui la base des tours. La porte doit son état actuel aux restaurations de l’architecte Verdez en 1904.

2 Place de la Porte de Paris 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
15

Cathédrale Notre-Dame de Grâce

L’église et la maison des hôtes, qui abrite la Poste depuis 1911, appartenaient à l’abbaye du Saint-Sépulcre, fondée au XIème siècle. Entre 1696 et 1702, sous l’épiscopat de Fénelon, l’ensemble est reconstruit dans le style classique prôné par Louis XIV. Il présente une grande homogenéité. La sobriété du décor contraste ainsi avec l’exubérante façade baroque de la chapelle des Jésuites qui lui fait face. L’église Saint-Sépulcre est désignée comme nouvelle cathédrale par l’évêque Louis Belmas en 1804 après la destruction de la cathédrale gothique sous la Révolution. Incendiée en 1859, elle est restaurée par l'architecte Henri de Baralle qui y ajoute le clocher. Parmi les oeuvres d'art qui y son conservées peuvent être citées les peintures en trompe l'oeil réalisées en 1745 par le peinte anversois Martin Geeraerts et l'icône Notre-Dame de grâce, vénérée à Cambrai depuis 1492. Ouverte tous les jours de 9h à 20h.

52 Avenue de la Victoire 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
16

Office de tourisme du Cambrésis - Maison Espagnole

Construite en 1595 durant l'occupation espagnole, d'où son nom, cette maison à pans de bois et pignon sur rue est le dernier exemple de ce type de construction très répandu du Moyen Age jusqu'au XVIIe siècle. Les murs porteurs sont en pierre, la façade en encorbellement est en bois et le pignon est bardé d'ardoises. Le rez-de-chaussée est réservé aux commerces, le logement se situant à l'étage. Aujourd'hui, elle est le siège de l'office de tourisme de la ville Cambrai.

3 Avenue de la Victoire 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
17

Hôtel de ville de Cambrai et ses jacquemarts Martin et Martine

L'Hôtel de ville dont la première construction remonte au XIVe siècle. L'édifice actuel datant de Napoléon III et restauré dans les années 1920, conserve une façade de style néoclassique. Depuis son origine, l'hôtel de ville garde son emplacement. Appelé autrefois "maison de paix", il est déjà cité en 1184 ; il est reconstruit en 1364 et agrandi en 1509 et 1559. L'ancien hôtel de ville présentait une façade médiévale et Renaissance. Il est remplacé en 1786 par un édifice néo-classique réalisé par deux architectes parisiens, Jacques Denis Antoine et son associé, Jardin. La pierre n'étant pas de bonne qualité, il faut le reconstruire en 1877. Les architectes Renaud et Guillaume reprennent le même modèle mais utilisent ici l'ordre colossal englobant les deux niveaux d'élévation. L'incendie de 1918 ne l'épargne pas, sa façade est restaurée mais les bâtiments sont reconstruits. Le nouvel édifice est inauguré en 1932.

50 Place Aristide Briand 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object
18

Fin

Boulevard Paul Bezin 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter

兴趣点

image du object

Eglise Saint Druon

L'église réalisée durant la seconde moitié du XIXème siècle dans un style néo-roman, présente d’intéressants vitraux évoquant la vie de saint Druon. Située en dehors des fortifications de la ville, cette église reconstruite en 1862 par l’abbé Desmaret, remplace une chapelle fondée à la fin du XVIème siècle. Placée sous le vocable de Saint-Druon, cette chapelle a été bâtie suivant la volonté et les dons des malades de l’ancienne léproserie établie sur ce faubourg. Le nom de saint Druon, patron des bergers, rappelle l’environnement de ce lieu de dévotion, entouré de prairies où paissaient de nombreux troupeaux de moutons. Traditionnellement à la veillée de Noël, les bergers se retrouvaient dans cette chapelle pour constituer une crèche vivante. Aujourd’hui, l’église réalisée en brique et pierre s’ouvre sur un clocher porche d’inspiration néo-romane. Sa nef s’éclaire par une série de vitraux réalisés en 1930, par le maître verrier Dreptin. Ils évoquent principalement la vie du saint patron, tandis qu’un autre présente le visage des paroissiens morts pour la France durant la Grande Guerre. Ce vitrail nous fait penser à la bravoure du curé de cette paroisse, l’abbé Thuliez, qui malgré l’ordre d’évacuation donné par les Allemands va vivre caché jusqu’à la fin de la guerre pour soigner les vieillards et grabataires n’ayant pu quitter la ville.

2-18 Rue Crèvecoeur 59400 Cambrai
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object

Blockhaus

Ouvrage composé de 2 petits postes de tir, situé sur le système Hindenburg, position Siegried II-Stellung.

3 Rue du Pont de Papier 59258 Crèvecœur-sur-l'Escaut
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object

Le Relais de l'échauguette

Restaurant de qualité, ouvert 7jours sur 7 tous les midis. Le soir ouvert uniquement les jeudi, vendredi et samedi.

39 Chemin d'Honnecourt 59258 Les Rues-des-Vignes
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object

Echauguette (XVème siècle)

L'abbé Robert de Saint-Venant fait ériger, pour mettre l'abbaye de Vaucelles et son territoire proche à l'abri des incursions de l'envahisseur, une muraille d'enceinte de 7 km de long (une "lieue et demie"), d'1m20 d'épaisseur et parfois de 5 à 6 m de haut, fut dotée au XVme siècle de 8 tours de guet (échauguettes) dont, seule, celle-ci subsiste à près de 2km du monastère. La muraille fut démantelée pour l'édification, vers 1550, de la Citadelle de Cambrai par Charles-Quint. Entièrement construite en pierre, elle porte sur un pilier d'angle du mur. Ses assises inférieure sont posées en encorbellement et passent ainsi du plan cubique au plan circulaire. la fléche qui la couronne a la forme d'une pyramide hexagonale et fut refaite entièrement en 1975. Elle repose sur une corniche circulaire formant un larmier. Remarquez le passage d'hommes et les baies, très étroites, pour la surveillance discrète de l'horizon.

Voie de Bantouzelle à Lesdain 59258 Les Rues-des-Vignes
- Cambrésis Tourisme -
Consulter
image du object

Abbaye de Vaucelles

Située à 12 km de Cambrai, l'abbaye de Vaucelles, treizième fille de Clairvaux est l'une des abbayes cisterciennes les plus prestigieuses. Sa fondation par saint Bernard remonte à 1132. Le terrain, donné par un seigneur du Cambrésis en expiation de ses fautes, convenait parfaitement à l'établissement d'une communauté cistercienne : isolé, le site est traversé par un cours d'eau et les importantes forêts garantissaient, après défrichement, la présence de terres cultivables. L'église abbatiale, construite à partir de 1190, présentait des dimensions exceptionnelles (137 mètres de long) qui en faisaient la plus vaste abbaye cistercienne d'Europe. L'abbaye, accueillant dans sa période d'apogée une communauté de 200 moines et 400 frères convers, possédait deux cloîtres, une salle capitulaire, des cuisines, des infirmeries, une bibliothèque. Elle était entourée d'une enceinte flanquée d'échauguettes, dont l'une subsiste toujours. Au XVIIIème siècle, le palais abbatial fut reconstruit par Dom Ruffin, avant-dernier abbé de l'abbaye. Il est aujourd'hui restauré. A la Révolution, l'abbaye fut saisie comme bien national, vendue et utilisée comme carrière de pierres. L'aile orientale des bâtiments claustraux, bâtie entre 1135 et 1175 échappa à la destruction. Elle abrite la salle des moines, utilisée comme scriptorium, le parloir où était distribué par le père cellérier le travail de la journée. Il ouvre sur la salle capitulaire, qui est la plus grande d'Europe. Couverte de voûtes sur croisée d'ogives, elle s'ouvrait sur le cloître par de belles baies en plein cintre. Ses quatre colonnes présentent des chapiteaux ornés de longues feuilles d'arum. Le passage sacré, où les moines venaient revêtir la coule blanche avant les offices, termine cet ensemble. L'abbaye de Vaucelles fait l'objet d'importantes restaurations depuis 1971.

19-21 Hameau de Vaucelles 59258 Les Rues-des-Vignes
- Cambrésis Tourisme -
Consulter

数据作者

评级和评论

周围的看点
查看更多
打开
关闭
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
显示
注意!
We have no information on the difficulty of this circuit. You may encounter some surprises along the way. Before you go, please feel free to inquire more and take all necessary precautions. Have a good trip! 🌳🥾