Déjà inscrit ? Connectez-vous
Château de Saint Ouen

Château de Saint Ouen

Crédit : Wikipedia

Un premier domaine existait depuis l'époque de Charles VI dont il ne reste rien.

Un nouveau château fut construit au XVIIe siècle, en face du pont de Saint-Ouen : il fut édifié de 1664 à 1669 par l'architecte Antoine Le Pautre pour Joachim-Adolphe de Seiglières de Boisfranc, chancelier de Monsieur, frère du roi Louis XIV. Le château appartint ensuite à Léon Potier, duc de Gesvres (1620-1704), gouverneur de Paris, dès 1679, puis à François Joachim Bernard Potier, marquis de Gesvres (1692-1757), en enfin à la marquise de Pompadour de 1759 à 1764. Il est acheté en 1811 par Vincent Potocki, grand chambellan de Pologne et général de cavalerie.

Louis XVIII, de retour d'Angleterre, y signe dans la nuit du 2 au 3 mai 1814 un acte historique : la déclaration dite de Saint-Ouen rétablissant la monarchie, reconnaissant cependant certaines libertés acquises durant la Révolution française et l'Empire.

Il ne reste rien de l'ancien château, acquis en 1816 par Louis XVIII, qui le détruisit pour en faire construire un nouveau par Huvé, à l'italienne. Il l’offrit à sa maîtresse Madame du Cayla, qui y tint une grande fête en 1823, où fut inauguré le portrait du roi, peint par Gérard. Le château est fortement endommagé durant le siège de Paris en 1871.

En 1881, Omer et René Talon, héritiers de Madame du Cayla, louèrent le domaine à la Société d'encouragement hippique, qui le transforma en hippodrome, lequel fut fréquenté jusqu'en 1914. Ses propriétaires autorisèrent l'établissement d'un champ de courses dans le parc. Si celui-ci fit le bonheur de nombreux turfistes au tournant du XXe siècle, il avait disparu en 1917. Durant la Première Guerre mondiale, le château devint un hôpital militaire.

Le château, peu à peu abandonné, fut repris par la commune, qui le restaura en 1963 pour en faire le musée d'histoire locale. Depuis, il accueille également le conservatoire de musique municipal.

En janvier 1973, le château a hébergé, sous haute surveillance, la délégation vietnamienne (Front National de Libération - Viêt Cong) participant, avec les États-Unis, aux accords de paix de Paris, qui mettront fin à la Guerre du Viêt Nam (accords signés le 27 janvier 1973).

Son style architectural est l'un des très rares témoignages de la période Restauration.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Ouen_(Seine-Saint-Denis)#Ch.C3.A2teau_de_Saint-Ouen

14 Rue Albert Dhalenne 93400 Saint-Ouen
Lat : 48.9165Lng : 2.32952
0 m
218 j

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.