Déjà inscrit ? Connectez-vous
TANCOIGNÉ
TANCOIGNÉ
TANCOIGNÉ
TANCOIGNÉ
TANCOIGNÉ

TANCOIGNÉ

Crédit : OTC-BIT

Les vignes, les cultures et les herbages baignés par le ruisseau Le Livier, offrent un cadre calme et reposant. Mais aux curieux, Tancoigné révèlera quelques secrets d’histoire…
Ici, nous pouvons revivre la Guerre de Cent ans. Philippe II Auguste vient de vaincre le roi d’Angleterre Jean Sans-Terre, et ajoute par la même occasion la Normandie, la Touraine et l’Anjou à son domaine royal. Et c’est alors que les évêchés d’Angers, de Poitiers et de Maillezais sont redessinés. On place la Borne des Trois Evêchés dans le Bois de Gâtines pour marquer la limite entre les évêchés d’Angers, de Maillezais et de Poitiers. Elle porte encore la date de 1204 gravée sur l’une de ses faces. Souvenir de la victoire des Capétiens sur les Plantagenêts lors de la bataille de la Roche aux Moines, la borne des trois évêchés fait écho aux gisants de l’Abbaye de Fontevrault.
Un peu partout sur le territoire de Tancoigné des croix commémorent les Guerres de Vendée. Bastion royaliste, Tancoigné était entouré de villages républicains et il ne faisait pas bon de vivre à Tancoigné à l’époque. Seule la Croix aux Grenouilles a une autre signification. Depuis le XVIIème siècle elle indique le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Les grenouilles y vivaient toute l’année, les paroissiens se mettaient en marche vers la croix pour demander la pluie en période de sécheresse.
A Tancoigné, les meuniers avaient à faire. Avant la guerre on comptait six moulins à vent et à eau. Aujourd’hui deux masses subsistent : l’une au Gué et l’autre à la ferme de la Motte.
En 1860, le conseil municipal charge l’architecte Bibard de la construction d’une nouvelle mairie. La façade tripartite s’élève sur deux niveaux. On remarquera les jeux de reliefs et de polychromie. Quant à l’église, elle était devenue trop petite et menaçait de s’effondrer. Alfred Tessier est chargé de construire une nouvelle église dont l’édification transforma la commune. Le cimetière a été déplacé et le village s’aperçoit dorénavant de loin grâce au nouveau clocher. Mais l’église ne sera jamais terminée. Le clocher porche est construit à moindre frais et l’intérieur n’est pas sculpté… De style néo-gothique, elle renferme de nombreuses statues (Saint Pierre, saint Sébastien, Saint Marcou) et un tabernacle de 1676.
La curiosité de Tancoigné est la découverte unique dans l’Ouest, le 31 décembre 1949, au lieu-dit « les Gâts », du squelette d’un homme préhistorique datant de 3000 ans avant J-C. Cette découverte a été faite en prenant du sable dans une carrière, dans une fosse ovale creusée dans le falun coquillier. Le corps reposait, couché sur le côté gauche en position ramassée à 1,30 mètre sous le niveau du sol.
Il s’agit d’un homme néolithique, de type dolichocéphale nordique et mesurant 1,68 m (taille importante pour l’époque). Il a été découvert à proximité immédiate d’une fosse ovine qui a livré plusieurs autres squelettes et ossements d’animaux dont trois chiens ainsi qu’un marteau de pierre polie placé à 10 cm environ du visage.
Le squelette se trouve aujourd’hui dans la collection de l’Université Catholique d’Angers.
Depuis le 1er janvier 2016, Tancoigné fait partie de la commune nouvelle de Lys Haut Layon.

Infos techniques

TANCOIGNE
49310 LYS-HAUT-LAYON
Lat : 47.17497Lng : -0.40904
0 m
5 j

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.