Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le taillandier

Le taillandier

Ce bâtiment, qui date probablement du XIXe siècle, abritait la forge de la carrière. Un ouvrier avait besoin de deux brouettes de burins par semaine pour assurer son travail. Aussi tous les deux jours environ, le tailleur également forgeron, reforgeait ses outils sur l'enclume. La forge comportait un foyer et un soufflet qui permettaient d'attiser le feu et ainsi d'augmenter la température du charbon. Le forgeron faisait rougir le fer qu'il tenait entre ses pinces pour ensuite le battre sur l'enclume avec différents marteaux. Il lui donnait la forme souhaitée au moyen d'une étampe. La pièce terminée, encore chaude, était trempée (chauffée rouge vif, puis plongée dans l'eau froide pour refroidir rapidement le fer et donc durcir la pièce forgée).

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.