Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le dépôt de munitions de Taller

Le dépôt de munitions de Taller

Le 27 juillet 1944, Henri Ferrand, un jeune résistant de 24 ans, consulte le panneau des départs : « Train de munitions pour Rennes, départ à 21h ». Il se dirige vers les voies et dépose ses deux pains de plastic. Quelques minutes plus tard, une gigantesque explosion secoue la gare de Laluque.
Ce train de ravitaillement, d’une importance capitale pour les Allemands, avait été lentement approvisionné via le dépôt de munition de Taller, le deuxième plus important sur le territoire français. Aujourd’hui il ne reste rien de ce dépôt, à part quelques munitions retrouvées de temps en temps en forêt. Le tracé de l’ancienne voie ferrée est cependant toujours visible, caché dans la végétation.

Lat : 43.8667Lng : -1.06222
0 m
185 j

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici